A Bittersweet Life: film réussi malgré un thème ultra classique et un manque d'émotion regrettable.

Publié le par Leon9000

La fête du cinéma s'achève avec A Bittersweet Life, film tant attendu et dans lequel j'avais placé bien des espoirs. Si au bout du compte, il est loin d'être le chef d'oeuvre espéré, il reste tout de même un film à découvrir.

Pour toi, je me ferais briser le poignet!!! Pour toi, je traquerais mes patrons!!! Pour toi!!!! Ce n'est pas la nouvelle chanson de Patrick Bruel mais le scénario du film...

En premier lieu, il convient de préciser que A Bittersweet Life ne cherche nullement à faire dans l'originalité du point de vue du scénario, avec un thème trés classique traitant d'un jeune homme qui va désobéir à son clan par amour et qui, aprés avoir réçu sa punition pour sa désobéissance, va chercher à se venger. Toutefois, là où l'intrigue est simple et restera prévisible jusqu'au bout du film, la réalisation, elle, l'est beaucoup moins et porte à elle seule le film. Le réalisateur, Kim Jee-Woon, est trés compétent et sa mise en scène extrêmement efficace car trés stylisée et offrant de nombreuses séquences formidables. Chaque plan est travaillé avec soin, et le réalisateur manie son film dans le but qu'il soit le plus sombre, mais aussi le plus élégant et le plus classe possible à l'image du principal interprète, trés charismatique, Byung-hun Lee , qui en toute circonstance reste le plus stylé possible. L'univers sombre de la mafia est mis en scène avec beaucoup de beauté et offre ainsi des images fabuleuses à profusion. Sur la forme, c'est donc une réussite incontestable, mais sur le fond c'est une autre histoire.

Un héros aussi sombre qu'élégant, dans toutes les situations, à l'image du film...

La simplicité de l'intrigue de A Bittersweet Life pouvait laisser espérer que l'émotion compenserait ce manque de recherche de l'intrigue. Et c'est là où le film ne réussit pas son pari. Toute l'histoire souffre d'un manque d'intensité supplémentaire, un flux d'émotion qu'on attend et qu'on sait possible mais qui ne vient jamais. Ainsi, chaque scène du film laisse penser qu'elle aurait pu être plus captivante, que ce soit les séquences dramatiques manquant d'émotion ou encore les affrontements manquant de dynamisme. L'histoire avait un potentiel certain au niveau des sentiments, un potentiel que l'on sent à de nombreuses reprises, mais qui n'est jamais exploité jusqu'au bout, et malgré la situation dramatique des différents protagonistes, on peine à s'émouvoir devant ces réglements de comptes à tout va bien qu'ils soient magnifiquement mis en scène.

Mars Distribution

Le calvaire du héros est immense, mais ne suscite pas forcément la compassion...

Pourtant, on ne peut nier que le réalisateur tente de faire passer l'émotion. Une poésie évidente est omniprésente pendant tout le film et Kim Jee Woon accorde beaucoup d'importance aux relations entre les personnages, ne consacrant pas tout son film, loin de là, aux scènes d'action. Alors pourquoi l'émotion ne passe t-elle pas? Peut être à cause d'une violence trop extrême, parfois gratuite, et qui devient même banalisée au long du film. Une violence qui pourtant n'aide pas au réalisme du film ou alors c'est un réalisme qui s'apparenterait un peu à celui de Scarface, autrement dit un réalisme peu propice à l'émotion des scènes dramatiques. Ainsi, le potentiel de l'histoire du point de vue émotionnel est assez gâché, ce qui est regrettable, car la poésie du film est certaine. Toutefois, la mise en scène géniallissime du film, avec ces nombreux plans d'anthologie, suffit à passer un bon moment, à condition de ne pas être choqué par cette violence à outrance. Et certains pourront peut être davantage apprécier l'effort du réalisateur de faire passer des sentiments à travers son film, même si au bout du compte, l'émotion est faible comparer aux sommets du genre dramatique. Une réussite complète sur la forme toutefois.

Les images dégagent une atmosphère, qui au fond, capte beaucoup moins dans le film...



Publié dans Films vus en salles

Commenter cet article

juju 06/05/2007 20:29

personnellement g adoré ce film!je trouve que cl'émotion ne manque pas au contraitre, tout est dans la subtilité. c vrai le scénario est banal mais de la facon dont il a été produi on découvre une autre facete de ce genre de scénario. tou ca pour dire que ce film est tou simplemen formidable