Et c'est parti pour le festival de Cannes avec pour commencer un Da Vinci Code qui se fait siffler et un Vincent Cassel en "maîtresse de cérémonie"

Publié le par Leon9000

Le festival de Cannes 2006 a officiellement commencé avec une ouverture du festival présentée pour une fois par un homme en la personne de Vincent Cassel, tout de blanc vetu, qui s'en est ma foi plutôt bien tiré même si il vient de relancer le cliché du Francais égocentrique pour les dizaines d'années à venir (en même temps c'était Vincent Cassel, donc fallait s'y attendre).

Da Vinci Code est le film d'ouverture de ce festival de Cannes. A moins d'avoir quasiment loupé toutes les infos de la radio ou de la télévision, vous n'avez pas manqué d'apprendre que lors de la présentation du film aux journalistes, l'adaptation du best seller de Dan Brown a reçu un accueil ultra glacial. C'est bien dommage, mais c'est le genre de choses qui arrive lorsqu'un film se paye une médiatisation surdimensionnée. Maintenant du coup, Ron Howard et Dan Brown ont un nouveau coup de pub dont ils se seraient bien passés. Enfin, cela ne me découragera quand même pas d'aller voir le film, un de ces jours.

Côté compétition pour ce cinquante neuvième festival, le jury est composé de plusieurs invités de marques provenant des quatres coins du monde et du cinéma:

Monica Bellucci / Helena Bonham Carter / Samuel L. Jackson / Patrice Leconte / Lucrecia Martel / Tim Roth / Elia Suleiman / Zhang Ziyi. Et en président du Jury: Wong Kar-Wai 

Pour les films en compétition, sans vouloir faire la mauvaise langue, on peut pas dire qu'il y a de quoi s'écrier "Alléluia" , mes préférés dans le lot étant largement le Caiman et le labyrinthe de Pan (qui me fait beaucoup penser à Silent Hill).

En tout cas, Cannes ca reste quand même des stars au coin de la rue, des films à droite à gauche, en clair du cinéma à profusion, le tout sous un magnifique soleil qui illumine la croisette, et rend en bord de la crise de nerfs tous les étudiants français devant passer leurs examens de fin d'année. Alors, à suivre donc.



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article