Le chateau ambulant: Miyazaki, ce grand magicien

Publié le par Leon9000

Buena Vista International

Laisse moi te montrer à nouveau l'un de mes rêves

La dernière oeuvre en date de l'incroyable Hayao Miyazaki n'est certainement pas la moindre création de ce faiseur de rêves. Bien que le cinéaste adapte içi un célèbre roman fantastique, son imaginaire n'en est en rien freiné et son oeuvre accumule à nouveau les trouvailles visuelles au sein d'un monde imaginaire où les émotions les plus diverses se cotoient. Car même si le film est beaucoup plus accessible que l'extraordinaire Voyage de Chihiro, il n'en reste pas moins dôté des reflexions universelles chères au cinéaste. L'oeuvre dépeint ainsi à la fois le plus beau visage de l'humanité à travers un amour passionné mais également la plus grande horreur de l'histoire par un portrait remarquable de la guerre.

Visuellement, le Chateau Ambulant est sans doute la création la plus aboutie du cinéaste qui ne nous avait jamais offert un spectacle si saississant, appuyé comme toujours par l'excellente musique de Joe Hisaishi. On regrettera principalement une conclusion un peu trop hatîve et somme toute assez conventionnelle. Mais si l'oeuvre est moins complexe que Chihiro, moins mature que Princesse Mononoke, sa plus grande accessibilité en fait néanmoins un choix plus sûr pour ceux qui n'oseraient pas encore s'aventurer dans l'univers de Miyazaki, cet incroyable génie qui, au delà d'offrir un imaginaire sans rival, réussit surtout l'exploit d'adoucir notre regard sur le monde. Et c'est peut être cela sa véritable magie.



Publié dans Films du jour

Commenter cet article

Jérémy 19/08/2008 00:43

Tu l'as très bien dit, je trouve aussi que ce film est une merveille de poésie et d'accompagnement aux rêves.