Classement des 10 meilleurs Spielberg

Publié le par Leon9000

Un classement que j’avais depuis bien longtemps envie de faire, Steven Spielberg étant l’un de mes réalisateurs préférés. Steven Spielberg ou le réalisateur le plus connu de la planète. Steven Spielberg ou le maître incontesté du box office. Steven Spielberg ou le réalisateur multigenre. Qu’importe les noms qu’on peut lui donner, ce grand nom du cinéma a la particularité d’avoir touché à un nombre incroyablement élevé de type de films différents, en gardant à chaque fois sa maîtrise hors du commun de la mise en scène, mais en sachant toujours se renouveler selon le thème qu’il abordait.

 

Si je n’ai pas encore eu l’opportunité de visionner l’intégrale complète de sa longue filmographie, j’ai énormément aimé tous les films de Spielberg que j’ai eu l’occasion de voir, alors que pourtant le thème de ses oeuvres peut varier énormément d’un film à l’autre mais à chaque fois il parvient à emporter mon adhésion, selon des degrés différents certes, mais tous ses films m’ont largement satisfait (oui, tous même A.I. film à la réputation injustement mauvaise alors qu’il est pourtant très loin d’être le plus mauvais Spielberg). Il faut dire que Spielberg sait toujours bien s’entourer, dirigeant les meilleurs acteurs du moment, ayant John Williams le compositeur le plus compétent qui soit pour la musique de ses films, et pouvant faire appel, si besoin est, à l’une des industries d’effets spéciaux les plus efficaces, ILM fondée par son copain Lucas.

 

Voici donc le classement des 10 meilleurs Spielberg. Je précise au passage les films du réalisateur que je n’ai pas encore pu voir : Amistad, 1941, la couleur pourpre, Terminal et Duel.

 

 

 

 

 

 

 

  1. La liste de Schindler

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« La liste de la vie » est en train d’être écrite.

 

 

Incontestablement, LE chef d’œuvre absolu de Steven Spielberg. Ce film représente l’émotion à l’état pur, une avalanche de sentiments condensée en trois heures. A travers l’horreur de l’Holocauste, Spielberg dresse le portrait d’une variété de personnages humains et réalistes, certains commettant des scènes de violence atroces, voir même dérangeantes. Mais au milieu de toute cette haine, il y a tout un peuple qui tente de survivre et c’est alors qu’intervient un industriel allemand qui, ne cherchant au départ qu’à maximiser son profit, va se dévouer corps et âme pour sauver des centaines de Juifs. C’est l’histoire d’un homme, d’un peuple, d’une époque, d’une guerre, et au fond un portrait de l’homme même dans son atrocité la plus ignoble ou son courage le plus fou. Et c’est aussi l’œuvre ultime et inégalée d’un grand cinéaste où tous ses atouts (acteurs, musique, mise en scène etc. etc.) sont réunis ici à leur paroxysme.

 

 

 

 

 

  1. Munich

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mathieu Kassovitz et Eric Bana. Universal Pictures 

Les deux terroristes préparent un énième attentat.

 

 

 

 

Ce film m’a énormément marqué, beaucoup plus que ce à quoi je m’attendais. Munich dépasse à mes yeux le cadre du conflit Israélo-palestinien pour montrer la violence et la folie de l’homme dans une guerre où les personnes les plus ordinaires se transforment en meurtriers. On peut reprocher à Spielberg son manque de parti pris mais l’intérêt de ce film réside surtout dans le portrait très dur que Spielberg fait de notre monde et de l’homme, et en cela ce film se rapproche dans un certain sens d’une certaine émotion présente dans la liste de Schindler.

 

 

 

 

 

  1. Indiana Jones et la dernière croisade

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Jones, père et fils, dans une situation délicate.

 

 

 

Après le très décevant Temple Maudit, Spielberg et Lucas ont eu la bonne idée de revenir complètement aux bases d’Indiana Jones, en narrant une nouvelle fois une quête pour un objet religieux sur fond de montée du Nazisme. Le film doit beaucoup au personnage de Sean Connery qui par sa relation père-fils avec Indiana Jones apporte beaucoup d’humour à l’histoire. Cette touche d’humour supplémentaire avec un vrai esprit d’Indiana Jones (des scènes d’anthologie comme la poursuite avec le Tank et les épreuves finales) fait que cette dernière croisade est sans doute l’un des meilleurs films d’aventures qui existe et constitue la parfaite conclusion à la saga Indiana Jones, bien que de ce point de vue là, cela fait des années qu’on nous raconte en long et en large qu’un quatrième volet sera tourné, mais c’est à se demander si le tournage commencera un jour.

 

 

 

 

 

  1. Les aventuriers de l’arche perdue.

 

 

Premier film, premières scènes cultes.

 

 

 

Le premier volet de la saga qui allait immortaliser le personnage d’Indiana Jones et son interprète Harrison Ford voyait le jour sous le titre « Les aventuriers de l’arche perdue ». L’alliance Lucas/ Spielberg fonctionne à merveille : Georges Lucas signe un scénario efficace en mélangeant James Bond, Tintin le reporter, et l’Homme de Rio et Spielberg apporte son talent pour mettre en scène ces aventures ultra dynamiques. Avec en prime le coup de feu le plus célèbre de l’histoire du cinéma sur un pauvre ninja (Moi je dis après le duel Néo versus Robocop, le prochain ce sera la mariée qui va se faire tirer dessus par Indiana Jones) .

 

 

 

 

 

  1. Il faut sauver le soldat Ryan.

 

 

 

 

 

La troupe d’américains dans l’enfer de la seconde guerre mondiale.

 

 

LE film de l’année 1995 qui valu à Spielberg son deuxième oscar de meilleur réalisateur, après la Liste de Schindler. La violence des images et la virtuosité des batailles impressionneront toujours autant et l’ampleur de ce conflit a rarement été retranscrit avec autant de puissance. Ce film marque la première collaboration de Spielberg avec le grand acteur Tom Hanks qui se poursuivra par la suite avec Arrêtes moi si tu peux  et Terminal. A noter que par la suite, une série dérivée en rapport avec ce film vit le jour et s’intitulait Band of Brothers. Produite par Spielberg et Tom Hanks, cette série disposait de l’une des mises en scènes et des moyens les plus impressionnants qu’on ait pu voir pour la télévision. En narrant les péripéties d’une troupe d’américains à travers l’Europe, cette série constituait le parfait prolongement à ce grand film de guerre.

 

 

 

 

  1. Rencontres du troisième type.

 

 

 

 

 

 

Ces hommes assistent à un événement incroyable : la première rencontre des terriens avec les extraterrestres. Dans le genre, y aurait aussi la victoire de l’ équipe de France au mondial 2006.

 

 

 

Le film qui marquait les débuts de Spielberg dans la science fiction, un domaine avec lequel il serait beaucoup assimilé par la suite. Spielberg choisit de montrer l’arrivée des petits aliens à travers l’expérience d’une famille, le thème toujours récurrent dans les films de Spielberg et qui a été particulièrement poussé dans ce film. Le cinéaste a très peu usé d’effets spéciaux pour ce film, sa plus grande force étant justement de jouer sur l’impact des apparitions des aliens sur les individus à travers le globe.

 

 

 

 

 

 

  1. E.T.

 

 

 

 United International Pictures (UIP)

E.T. veut rentrer maison car Terre être vraiment pourrie.

 

 

La plus grande réussite commerciale de Spielberg est aussi un excellent film. Si E.T. reste un film tout publics, le mélange d’humour et d’émotion avec lequel le réalisateur traite l’histoire fait que ce film restera sans doute éternel.

 

 

 

 

 United International Pictures (UIP)

Une deuxième image, car elle est vraiment trop jolie.

 

 

 

 

  1. Jurrasic Park

 

 

 

 

 

Bouh ! Je suis un méchant Tyrannosaure ! 

 

 

 

Sans doute l’un des films les plus spectaculaires que Spielberg a pu mettre en scène. Alors que le film commence pourtant à dater, les dinosaures sont toujours aussi hallucinants de réalisme et de crédibilité. Ce film tient surtout le succès qu’il a remporté par son ambiance, où l’homme, tentant de maîtriser la nature, finit par redevenir lui même la proie des plus grands prédateurs. Une atmosphère de survie, un peu trop absente dans le Monde Perdu, la suite un peu décevante de Jurrasic Park.

 

 

 

  1. Les dents de la mer.

 

 

 

Le requin repère sa proie et, sur fond de musique sadique de John Williams, fonce sur elle. Et hop ! Un touriste en moins !

 

 

 

Autant le dire tout de suite, ce film serait peut être parmi les premiers de ce classement si il ne m’avait tout bonnement pas traumatisé et foutu une peur bleue des requins à vie. C’est un excellent film d’horreur, et aussi un très bon film d’aventures, mais j’ai presque envie de vous dire de ne jamais le voir, voilà en fait je vous le déconseille fortement si vous ne voulez pas être totalement pour l’extermination radicale des requins de la planète. Ce fut ce film qui fit connaître Spielberg au grand public, et à juste titre, car cette histoire de prédateur sous marin est vraiment une réussite, mais quand même, c’est plus tranquille le grand bleu.

 

 

 

 

  1. La guerre des mondes.

 

 

Tom Cruise. United International Pictures (UIP)

Ce n’est pas parce que des méchants petits hommes verts ont atterri dans son jardin que Tom Cruise pleure, mais à cause de la sauvagerie de l’être humain.

 

Beaucoup furent déçus de ce film car ils s’attendaient à juste titre à un conflit planétaire contre une armée extraterrestre. Toutefois, en choisissant de raconter la fuite d’un père de famille face à l’invasion de la terre, Spielberg signe un film beaucoup plus humain que l’aurait été une guerre apocalyptique contre les méchants E.T. On peut déplorer que la dernière partie manque cruellement de rythme, et que la fin soit, disons le clairement, catastrophique, mais avec ce film Spielberg a renoué avec un certain esprit d’aventure qu’il avait quelque peu délaissé et a offert à Tom Cruise l’un de ses meilleurs rôles.

 

 

 

 

 

 

Voilà donc le classement de mes Spielberg favoris, films d’un cinéaste qui a encore de nombreux projets en tête puisque s’il ne touchera pas à la caméra cette année, il signera en 2007 un film sur Abraham Lincoln avec Liam Neeson dans le rôle du président. Il a également acquis depuis un bon moment les droits d’adaptations de la bd Tintin et normalement si tout ce passe bien, il devrait enfin se mettre à tourner le quatrième volet d’Indiana Jones (depuis le temps  que le projet est annoncé, on y est plus à un an prés).



Publié dans Classements

Commenter cet article