The Constant Gardener: "les entreprises pharmaceutiques ne sont que des marchants d'arme en blouse blanche"

Publié le par Leon9000

Ralph Fiennes et Rachel Weisz. Mars Distribution

Véritable claque contre le monde occidental et plaidoyer pour la prise de conscience de la pauvreté inhumaine en Afrique, The Constant Gardener s'inscrit dans la continuité de la mission d'information et du devoir de vérité longtemps exploitée au cinéma. La critique s'inscrit içi dans un cadre totalement contemporain, le discours passionné de l'héroine dés le début du film sur la guerre en Irak et l'attitude déplorante de l'Angleterre préférant courber l'échine devant les Etats Unis pour des barils de pétrole sans se soucier des enfants périssant sous les bombes, donne d'emblée de ton: faire prendre conscience au spectateur des disfonctionnements scandaleux du monde et surtout de l'indifférence tout aussi grave des populations aisées face à la misère et l'injustice. Les deux acteurs principaux incarnent avec force et conviction leurs personnages engagés dans la lutte contre l'exploitation de l'Afrique par les pays développés, l'un en raison de son profond attachement à ces idéaux et de sa sensibilité aux injustices du monde, l'autre par passion amoureuse. Si la narration peut parfois sembler déroutante, l'oeuvre réussit malgré tout avec brio son principal objectif: donner une grande gifle au spectateur en le poussant à réagir face à toute l'hypocrisie et la misère du monde. Un message pacifiste permet parfois d'obtenir une prise de conscience mais une oeuvre plus agressive et passionnée tout en restant dans un cadre particulièrement réaliste, permet parfois de mieux dissiper les illusions comme le démontre ce film.



Publié dans Films du jour

Commenter cet article

Xemphra "foudufilm" 13/04/2010 19:50

ExcellentJe suis tout a fait d'accord avec cet article.
Lorsque j'ai vu le film, j'ai été extrêmement scandalisé par le pouvoir des grands laboratoires pharmaceutique montré dans ce film.
ma note pour ce film : 3,5 (certaines scènes sont réalisées avec des mouvements de caméra très tremblants rendant la vue difficile).