No Country For Old Men: les Frères Coen vous invitent en enfer.

Publié le par Leon9000

Les connaisseurs des Frères Coen vous le diront: il n'est pas toujours facile de comprendre le sens de leurs films. Après avoir signé quelques comédies légères, les célèbres frères reviennent avec un projet beaucoup plus sombre et adulé par les critiques: No Country for Old Men. Ce film se présente comme une oeuvre beaucoup plus difficile à cerner qu'il n'y paraît et s'il s'agit assurément d'un bon moment de cinéma, il n'est peut être pas conseillé à n'importe quel public.

Javier Bardem. Paramount Pictures France

I am a poor lonesome killer...


Qualifier cette oeuvre de simple film d'action est un terme très réducteur. No Country For Old Men s'apparente davantage à une réflexion sur les vices de la culture américaine et son culte de la violence et des armes. Se déroulant au Texas, contrée d'un certain président américain, le film va explorer à travers les chemins croisés de plusieurs personnages la fascination morbide exercée par l'horreur et le sang en alternant humour noir et suspense, situations pittoresques et drames humains. Les réalisateurs font preuve d'un soin admirable dans la construction de leur film, principalement dans son ambiance parfaitement maîtrisée. La mise en scène, tout simplement grandiose, se focalise sur des plans de longue durée aux angles de vue particulièrement efficaces accentuant la tension du récit.

L'oeuvre est quasiment dénuée de musique et ressemble à une sorte de film silencieux où seul l'écho des armes à feu vient se faire entendre, les longues séquences d'attente s'achevant dans des scènes brèves et d'une grande violence. Afin d'équilibrer ce vide sonore, les réalisateurs se concentrent beaucoup sur les émotions des personnages, l'expression de leurs visages étant plus explicite que des paroles. L'immense talent des trois comédiens principaux est ainsi mis en valeur et ce trio d'acteurs porte avec succès cette oppressante chasse à l'homme, où la subtilité de la mise en scène accroît l'intensité de l'intrigue mais également son ambiguïté.

Paramount Pictures France

Une réalisation magnifique créant une ambiance captivante.


No Country For Old Men est un peu à l'image du tueur en série au centre du film, à la fois terrifiant et déconcertant. D'une part, ce personnage tend à faire rire par sa gueule à contre emploi et d'autre part, il effraie par son absence de limites et les actes qu'il pourrait accomplir. De ce fait, selon le point de vue, ce tueur apparaîtra d'autant plus terrifiant ou au contraire peu crédible. Dans le même ordre d'idées, le film des Frères Coen pourra être perçu comme un ingénieux mélange entre le film d'auteur et une chasse à l'homme traditionnelle, ou bien comme une oeuvre qui a légèrement tendance à perdre ses repères et à partir dans n'importe quelle direction.

Si la signification de plusieurs éléments de l'oeuvre des Frères Coen reste volontairement obscure, d'autres points tiennent néanmoins davantage de la maladresse que de l'ambiguïté. Ainsi, le film n'échappe pas à plusieurs longueurs dispensables, notamment dans le fait que la chasse à l'homme du film a tendance à s'éterniser, tout cela pour qu'elle aboutisse à un dénouement déroutant, et si plusieurs dialogues du film sont particulièrement bien vus, d'autres ont tendance à tourner quelque peu en rond.

Paramount Pictures France

Un film déconcertant, parfois maladroit et à la signification obscure.


Au final, il est difficile de cerner le degré de qualité d'une telle oeuvre. S'il s"agit assurément d'un bon film, magnifiquement réalisé et interprété, le sens même de No Country For Old Men est parfois entouré de brouillard, une ambiguïté qui fait à la fois le charme et le défaut de l'oeuvre. Que le spectateur juge lui même de la vraie force de ce film, mais mieux vaut qu'il s'attende à l'avance à la pénombre qui l'attend.



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article