Death Note Volume 12: la passion des ténèbres

Publié le par Leon9000

C'est finalement dans la démence et le sang que s'achève la démoniaque saga de Death Note. Après avoir fourni plusieurs volumes maladroits témoignant d'un manque d'inspiration narrative, la série offre un magnifique final exploitant enfin le potentiel dramatique de l'intrigue et prenant l'allure des anciennes tragédies grecques. Outre l'aboutissement de l'histoire complexe et du suspense haletant de Death Note, ce douzième volume apporte surtout une démesure folle à la réflexion amorcée depuis le premier tome et l'histoire de Kira atteint ainsi des proportions bibliques.


Death Note n'aura pas été une oeuvre maîtrisée sur toute sa durée, les déceptions auront alternées avec les coups de théâtres grandioses mais au bout du compte, l'oeuvre aura exercée une indéniable fascination macabre. Davantage qu'une bande dessinée, Death Note est une sorte de miroir où se reflète la passion de l'homme pour sa propre part de ténèbres, une étrange contemplation de ses démons intérieurs qui confère à ce manga un statut unique. En raison de cela, ce Blog aura suivi la parution de Death Note depuis presque deux ans, il s'agit certainement de l'une des oeuvres qui aura eu le droit à la plus grande attention à travers ces pages. A présent que la saga s'est enfin achevée, le manga mérite bien une analyse plus approfondie qui viendra prochainement dans un autre article.



Publié dans Mangas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article