Dîtes le à tout le monde: allez voir le nouveau film de Guillaume Canet.

Publié le par Leon9000

Depuis quelques temps, le cinéma francais tente d'aller de l'avant à l'image de projets ambitieux et originaux au moment où Hollywood est en perte de vitesse en terme de créativité. Aussi, quand un film francais tel que ne le dis à personne fait preuve d'une telle ambition et ingéniosité, on passe à côté des maladresses du film pour apprécier ce pari difficile et réussi.

François Cluzet et Kristin Scott Thomas. 2005 - Jean-Claude Lother - Les Productions du Trésor - EuropaCorp - Caneo Films - M6 Films

Il y a des jours comme ça où la poisse vous colle à la peau: Francois Cluzet en sait quelque chose.

La grande force de "Ne le dis à personne" est son scénario extrêmement bien ficelé et à forte teneur psychologique, mettant en scène un homme pris dans une situation incroyable et devant résoudre par lui même la machination dont il est victime, tandis que toutes les forces de police sont à ses trousses. Toutefois, les scènes de poursuite entre le héros et les forces de l'ordre ne sont guère nombreuses, le film s'attardant avant tout sur les liens entre des personnages qui à priori n'auraient jamais du être en contact, l'action est délaissée au profit d'un jeu de piste solidement construit et n'ayant pas peur d'aller trés loin dans l'exploration de la psychologie des personnages. On se raproche donc plus du manga Monster de Kurusawa que de la mort aux trousses de Hitchcock, les sentiments des personnages étant privilégié sur une menace constante pesant autour du héros. La mise en scène appuie parfaitement cet esprit, en n'abusant d'aucun effet spectaculaire et tentant avant tout de retranscrir les émotions des personnages, interprétés magnifiquement par une poignée des meilleurs acteurs francais du moment, avec en tête Francois Cluzet qui confère une grande profondeur à son personnage. La musique est également parfaitement dans le ton, avec en prime des titres tels que "with or without you" de U2 que l'on entend pas assez au cinéma.

François Cluzet. 2005 - Jean-Claude Lother - Les Productions du Trésor - EuropaCorp - Caneo Films - M6 Films

Ne vous le laissez pas berner: Ne le dis à personne est avant tout un thriller psychologique trés efficace qu'une véritable chasse à l'homme, ce qui est tout à l'honneur du film.

Toutefois, l'énorme défi que s'est lancé Guillaume Canet ne tient pas forcément la route à chaque instant, à vouloir mettre en scène tant de personnages différents et à fouiller si profondement dans la psychologie des personnages, le réalisateur commet quelques maladresses, à l'image de clichés sociaux plutôt contestables et surtout des scènes à la naiveté assez génante vu qu'elles se trouvent être en grande contradiction avec le reste du film, beaucoup plus réaliste et lucide. On aurait presque souhaiter, sans effet de sadisme exagéré, que le film s'enfonce davantage dans la noirceur et aille jusqu'au bout dans la complexité de ses intrigues s'entremelant sans cesse. Malgré tout, ce film témoigne de bien plus d'ambition que le cinéma francais nous y habitue généralement et mérite largement le coup d'oeil par l'ambition du projet qui traverse le film.

François Cluzet et Jalil Lespert. 2005 - Jean-Claude Lother - Les Productions du Trésor - EuropaCorp - Caneo Films - M6 Films

Quelques clichés sociaux qui n'ont pas vraiment leur place dans le film, à l'image de scènes à la naiveté étonnante compte tenu du caractère réaliste du film nuisent à l'ensemble sans pour autant le gâcher.

Pas besoin de grands moyens pour réaliser un bon film quand on possède un scénario solidement construit, surtout quand il tente à ce point de mettre en scène autant de personnages à la psychologie si approfondie. Si l'immense taille du défi échappe des fois au contrôle de Guillaume Canet, celui ci s'en sort d'une manière fort acceptable et batît un film qui à ses meilleurs moments, rappelle la géniale complexité du manga culte Monster, alliant des psychologies diverses et variées au sein d'une même intrigue particulièrement tordue. Si le réalisateur perce dans cette voie dans ses prochains longs métrages, il n'est pas impossible que l'on se retrouve à portée de main d'un film culte.



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

harry 13/12/2006 08:38

Ah bon? tu troues que ca fait cliché??? Moi je l'ai pas trop ressenti. Après, si c'est quand même un film a gros budget (pour un film Français je parle) vu la pléiade d'acteur, et les scène comme celle du périphérique où Guillaume Canet a réussi a avoir l'autorisation de bloquer toute la circulation (une première en France) pour faire ca scène, ce qui a du couter un max...