DOSSIER : THE LEGEND OF ZELDA (dernière partie)

Publié le par Leon9000

  THE LEGEND OF ZELDA:TWILIGHT PRINCESS.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les parties précédentes de ce dossier ont mis en évidence que les volets de la saga Zelda ayant suivi après Ocarina Of Time n’étaient pas vraiment conformes aux attentes des fans et du public. Malgré leur grande voir leur immense qualité, ces nouveaux chapitres de The Legend Of Zelda s’éloignaient trop du jeu mythique de la saga, l’un par son ambiance très particulière, l’autre par ces graphismes. Du coup, l’univers d’Ocarina Of Time semblait pour beaucoup ammener à n’être qu’un souvenir, la saga semblant prendre un nouveau virage qui ne la destinait pas à revenir vers ces origines. Cette impression avait été fortement accentué après Wind Waker, car si le jeu était fidèle à l’esprit de la saga, son univers était beaucoup plus orienté vers l’aventure et l’action. Or, Wind Waker ayant eu extrêmement de mal à se faire une place auprès des joueurs, à présent que ce difficile choix était maintenant globalement accepté, pour la quasi totalité des amateurs de jeux vidéos il était clair que le prochain Zelda suivrait l’orientation prise par Nintendo sous la forme d’un Wind Waker 2. En clair, le volet de The Legend Of Zelda conforme à l’esprit d’Ocarina Of Time et aux graphismes réalistes, plus personne ne l’attendait ou même ne songeait à son existence.

 

 

E3 2004 : la conférence Nintendo va bientôt se terminer. Le présentateur annonce aux journalistes présents à l’événement un nouveau jeu sur Gamecube. Une bande annonce défile sur l’écran. Une silhouette à cheval traverse l’horizon au lointain. Les journalistes commencent à comprendre mais n’osent y croire. Lorsque la caméra tourne autour d’un Link chevauchant sa fidèle monture sur fond de soleil couchant, les exclamations de joie à la limite de l’hystérie rugissent dans la salle. Oui, le prochain Zelda sur Gamecube sera sur le modèle d’Ocarina Of Time. Cette présentation surprise prenant au dépourvu grand nombre de journalistes restera l’événement majeur de ce salon mondial du jeu vidéo. Nintendo prit à revers tout le monde en offrant enfin au public le jeu attendu depuis la sortie de Ocarina Of Time en 1998 alors qu’il paraissait tellement logique que Nintendo continue sur sa nouvelle lancée. Les réactions des journalistes à la première présentation du jeu témoignent bien de la réaction générale des fans à travers le monde qui se sont retrouvés en quelques secondes pris d’une euphorie grandiose. A la simple pensée de pouvoir enfin jouer au jeu ultime que tout le monde attendait, l’excitation chez les fans prend des proportions quasiment inquiétantes mais la perspective d’enfin pouvoir retraverser l’univers dépeint dans Ocarina Of Time remplit n’importe quel amateur de la saga d’une immense joie soudaine. Ce retour aux origines est si brusque et si inattendu qu’il y a fort à parier qu’il sera un carton phénoménal à sa sortie courant novembre 2006. Seulement, cela fait déjà deux ans depuis l’E3 2004. Pensez vous, les fans découvraient lors du salon mondial du jeu vidéo le jeu qu’ils rêvaient de jouer depuis 1998 et l’excitation était alors immensément grande mais depuis ils ont du attendre pendant plus de deux ans que ce jeu arrive enfin sur nos consoles pour un cumul d’attente de huit ans depuis Ocarina Of Time. Imaginez donc leur euphorie actuelle au fur et à mesure que se rapproche la sortie du jeu, et j’ose à peine penser à mon état lorsque j’aurais enfin l’œuvre culte entre mes mains. Je n’aurais jamais attendu un jeu vidéo à ce point et je n’aurais jamais attendu également quelque chose avec autant de passion. Voilà pourquoi ce jeu, alors qu’il n’est même pas encore sorti, va prendre une part très importante dans ce dossier Zelda où vous suivrez l’évolution des données que les joueurs auront obtenu sur ce jeu au fil des ans depuis l’E3 2004. Voici donc maintenant la preview de l’un des jeux les plus attendus qui existent dans l’histoire du jeu vidéo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Link tel qu’il est présenté lors de l’E3 2004 :

 

 

 

 

 

Alléluia…

 

 

 

 

 

E3 2004 : la joie immense qui traverse la communauté des fans de Zelda et même des amateurs de jeux vidéos est largement justifiée. En effet, si dés la première vidéo du jeu,  l’impression ressentie est déjà très positive, c’est pour une bonne raison car tout dans la bande annonce présentée rappelle une chose : Ocarina Of Time. La vidéo ne présente pas seulement un Zelda avec des graphismes crédibles et réalistes mais un Link évoluant véritablement dans un univers dont l’apparence et l’atmosphère rappelle fortement les instants magiques d’Ocarina Of Time. Pour bien montrer sa fidélité envers le titre culte de la saga Zelda, la vidéo n’hésite d’ailleurs pas à montrer de nombreux éléments repris directement d’Ocarina Of Time et ainsi on retrouve un Link à l’apparence très familière évoluant sur une plaine très familière affrontant des créatures au design qui rappelle encore beaucoup des monstres combattus dans de nombreux temples du jeu culte de la saga. De plus, Link chevauche à nouveau sa fidèle monture Epona qu’il mène à présent dans des batailles à cheval épiques s’annonçant dés la première présentation du jeu comme l’un des atouts majeurs du titre. Si personne ne doute que par la suite, le jeu montrera vraiment des signes d’originalité lors des prochaines bandes annonces, la première vidéo du jeu montre vraiment un univers à l’ambiance fantastique et merveilleuse tel qu’on espérait le retrouver depuis Ocarina Of Time avec en plus une touche plus épique qu’à l’accoutumée grâce à la présence des batailles à cheval.

 

 

Enfin, outre l’univers fidèle à l’esprit d’Ocarina Of Time, ce qui frappe bien sûr dés le début sont les graphismes qui sont depuis Wind Waker devenus monnaie courante lorsqu’on parle de Zelda. Alors les graphismes et bien ils sont comment dire… Oh regardez moi ça Link est super réaliste ! Et ces paysages, nom de Dieu mais ils sont magnifiques ! Oh et ce coucher de soleil, mais C EST GENIALLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL………….Euh, hum…Passé outre le premier état d’euphorie excusable pour un fan, en étant totalement honnête, il faut bien admettre que les graphismes de ce nouveau volet de Zelda n’atteignent pas vraiment le sommet de grandeur en terme d’impact visuel tel qu’il a été atteint par de nombreux autres jeux. La Gamecube porte même des titres plus marquants visuellement tels Resident Evil 4 ou Baten Kaitos et il faut bien admettre que dans leur catégorie les graphismes de Wind Waker étaient plus impressionnants. Dans leur catégorie toutefois, car il faut bien avouer que malgré tous les éloges que l’on peut adresser aux graphismes de Wind Waker, voir Link évoluer dans le monde d’Hyrule à l’aspect réaliste et mature est un vrai plaisir. D’autant que s’ils n’atteignent pas les sommets, les graphismes n’en restent pas moins grandioses et mettent particulièrement bien en valeur les paysages et autres décors. De plus, le progrès dans les avancées technologiques permet de rendre le monde d’Hyrule beaucoup plus sombre et mature qu’il l’avait été auparavant dans Ocarina Of Time. Le nouveau choix de design pour Zelda est donc entièrement accepté par tous et tout est entre les mains de Nintendo pour réaliser un nouveau grand jeu. D’ailleurs, Nintendo ne manque pas d’ambition et a bien saisi l’impact que provoque ce nouveau Zelda au sein des joueurs puisque le studio affirmait dés le début du projet vouloir offrir « le meilleur Zelda jamais crée ». Hola, ce ne sont guère des paroles à prendre à la légère quand on sait que surpasser Ocarina Of Time est impossible pour beaucoup de fans. Mais plus le temps avance, plus on serait tenté de croire Nintendo.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un univers tel qu’il est dépeint dans Ocarina Of Time servi par des graphismes avancés : les fans le rêvaient depuis 1998, Nintendo l’a enfin fait.

 

 

 

 

L’E3 2004 est encore présent dans l’esprit de beaucoup de personnes mais les mois passent et entre les différentes informations dévoilés au cours de l’année ou à l’E3 2005, les fans reçoivent beaucoup d’éléments sur le jeu dont le sens est souvent un mystère. En effet, Nintendo n’est pas vraiment avare de révélations et a plutôt tendance à laisser dans le flou la communauté des fans, ce qui a le don d’en exaspérer un grand nombre. Ainsi, on peut surtout émettre des théories sur le jeu en lui même en ne pouvant pas vraiment affirmer connaître la signification précise de tel aspect du titre. L’E3 2005 est toutefois l’occasion de connaître le titre du jeu nommé The Legend Of Zelda : Twilight Princess (en français, la princesse du crépuscule) . Toutefois, pour ce qui est du scénario, si la terre parcourue par Link semble être Hyrule et que tout l’univers semble être le prolongement d’Ocarina Of Time, il est difficile de dire à l’époque si Twilight Princess est vraiment la suite d’Ocarina Of Time du point de vue de l’intrigue. Toutefois, les différents éléments que l’on reçoit au fil du temps  permettent de rassurer les rares qui craignaient que le nouveau volet de Zelda manque d’originalité en copiant Ocarina Of Time. Si la première vidéo sur le jeu était là pour convaincre tout le monde que Twilight Princess suivait le modèle d’Ocarina Of Time, les autres extraits du jeu nous dévoilent qu’en réalité le jeu possède largement des spécificités propres à ce nouveau volet de Zelda puisqu’il semble faire voyager Link dans deux mondes différents.

 

 

Le jeu se divise donc en deux parties aux différences très marquées. La première est bien sûr celle, classique, plongeant Link dans la traversée d’un univers familier marqué toutefois par un aspect plus sombre, mature et peut être même violent. Un aspect visuel qui au fond est logique compte tenu du fait que Link est cette fois un adulte et ce aparemment dés le début du jeu. N’oubliez pas que le regard du monde à travers le regard de Link est désormais un facteur déterminant dans le choix visuel des Zelda, le style visuel de Wind Waker étant très coloré en raison de la jeunesse de Link et celui de Twilight Princess étant beaucoup plus sombre en raison de sa maturité. Il semble ainsi que Wind Waker et Twilight Princess représentent les deux extrémités du monde d’Hyrule tel qu’il était dépeint dans Ocarina Of Time en fonction de l’âge de Link. Pour en revenir au gameplay, les améliorations apportés par Wind Waker semble avoir été heureusement reprises avec des combats toujours aussi dynamiques et la grande nouveauté reste toujours les combats à cheval de plus en plus prometteurs.

 

 

L’autre facette du jeu est par contre beaucoup plus originale. Elle met en scène une espèce d’univers parallèle dans lequel Link se transforme en loup (décidemment le pauvre héros aura eu droit à tout) . Sous sa forme animale, Link sera aidé par une créature à l’aspect malfaisant qui chevauchera le héros en tant que loup et l’aidera avec ses pouvoirs à traverser un monde où tout le décor est en noir et blanc à l’exception du personnage principal en couleur ( un principe visuel qui avait déjà fait ses preuves dans Wind Waker) , une contrée maléfique parsemée de créatures au design très étrange et repoussant. Des transformations, un univers étrange et glauque, des créatures à l’aspect malveillant et troublant…cet aspect de Twilight Princess rappelle énormément Majora’s Mask dont il est heureux de retrouver l’ambiance si particulière appuyée toutefois par un univers qui semble beaucoup plus original et poussé dans ses étrangetés. Cette partie du jeu promet également énormément de nouveautés en terme de Gameplay qu’on ne demande plus qu’à découvrir. Cet univers sombre semble d’autre part tenir une place majeure dans le jeu puisqu’il semble qu’il soit la menace pesée sur Hyrule et où Link sera logiquement amené à revenir à de nombreuses reprises. La princesse du crépuscule qui donne son titre au jeu semble également être rattachée à ce monde et il se pourrait bien qu’elle soit la clé de l’aventure, bien qu’il soit impossible de dire s’il s’agit de la Princesse Zelda (dont la présence dans ce jeu est confirmée) ou bien d’un personnage inédit. Bref, que du bonheur en perspective.

 

 

 

 Link livre des combats aussi dynamiques que dans Wind Waker...

 

 

Dans une quête où il chevauche  sa fidèle monture Epona dans des batailles à cheval grandioses…

 

 

 

 

 

Et devient monture dans une réalité parallèle qui semble être la clé du jeu et son atout majeur en terme de nouveautés…

 

 

 

 

 

Le temps passe encore et une nouvelle terrible arrive. The Legend Of Zelda : Twilight Princess est reporté…Comble de malheur ! Nintendo ne nous a pas encore fait attendre suffisamment longtemps ! Ils veulent quoi, qu’on attende dix ans peut être ? Pour éviter des dizaines de suicides de fans et autres effusions de sang, les développeurs tiennent à rassurer le public en promettant que ce report est nécessaire pour « rajouter des éléments considérables au jeu ». Il n’empêche qu’après tout ce temps à espérer le titre, l’attendre un an de plus est un sacré coup de poing dans la figure même s'il vaut mieux que le jeu soit développé avec tout le temps qu'il faut pour un résultat irréprochable (Nintendo avait avouer que la cause de la grandeur exagérée de la mer dans Wind Waker était due à un temps de dévelopemment trop court) . Toutefois, à l’E3 2006, la raison pour laquelle Nintendo a fait reporter Twilight Princess paraît évidente et prête vraiment à une crise de nerfs. Si le jeu a certes profiter du temps long de développement surtout en terme de graphismes (et on l'espère aussi en terme de profondeur et de durée de vie) , sa sortie retardée a surtout été mise en place pour que le jeu sorte également sur Wii, la console nouvelle génération de Nintendo à la manette si originale. Fort heureusement, le titre sort toujours sur Gamecube (sinon, ça aurait été exécution pure et simple des employés de Nintendo) et sera même le dernier jeu de la console. Ainsi The Legend Of Zelda : Twilight Princess enterrera la Gamecube et inaugurera la Wii. Si Nintendo avec leur nouvelle console semble avoir encore une fois gagner mon argent à coup sûr, je n’ai toutefois nullement envie de jouer à un jeu que j’attend depuis huit ans avec une manette que je maîtriserais à peine, surtout quand en plus j’ai la possibilité de jouer à ce jeu sur une console dont le contrôle de la manette est désormais presque naturel. Par conséquent, je jouerais à Twilight Princess sur Gamecube conformément à tout ce que je m’étais imaginer sur mes premières heures de jeu, quitte à racheter Twilight Princess sur la Wii par la suite.

 

 

 

 

 

 

Et oui, le nouveau Zelda arrive aussi sur Wii et semble tirer grandement parti des possibilités de la console.

 

 

 

 

Ensuite, passons maintenant à ce que nous savons vraiment sur le jeu en lui même. La sortie du jeu est bientôt proche alors que peut t-on dire sur Twilight Princess à la vue de l’ensemble des données que l’on dispose sur le jeu? Tout simplement que The Legend Of Zelda: Twilight Princess sera énorme. L’ambition des développeurs dés le début du projet n’avait pas vraiment été vérifiée lors des premières informations sur le jeu mais à la vue des quelques images récentes que l’on a pu avoir sur le titre, le jeu s’annonce phénoménal. La partie qui reprend l’univers d’Ocarina Of Time semble avoir été largement sous estimée dans sa grandeur et ses proportions. Par où commencer quand il y a tant d’éléments impressionnants qui nous arrivent ? Par le nombre ahurissant de personnages secondaires qui sont vingt fois, trente fois plus nombreux que dans tous les autres volets de la saga ? Par la durée immense du jeu qu’on annonce extrêmement grande, avec des donjons plus nombreux que dans Wind Waker et des traversées de plaine qui pourraient durer selon les dires des développeurs jusqu’à quarante cinq minutes ? On pourrait également citer le scénario qu’on promet beaucoup plus fouillé qu’auparavant et qui en premier lieu prendra en compte les autres volets de la saga, de même que Wind Waker l’avait fait avec Ocarina Of Time et qui favorisait la thèse selon laquelle Zelda deviendrait une saga où chaque chapitre serait un fragment de son histoire , des millénaires séparant les différentes quêtes de la saga.

 

Il faut également insister sur la réalisation qui s’annonce extraordinaire, elle semble appuyer l’action avec énormément plus de force qu’on n’avait pu le constater jusque là dans Zelda. Si les passages à cheval s’annonçaient grandioses, les quelques extraits disponibles sur ces séquences font penser que ces combats seront mythiques. On notera que l’ensemble du jeu accentue l’aspect épique de la saga sous la forme d’un Link plus chevaleresque que jamais (qu’il soit à cheval  ou non) et disposant de beaucoup de nouvelles animations le rendant encore plus charismatique (dont un mouvement de combat permettant d’achever les adversaires au sol, directement repris de Soulcalibur 2). De surcroît, l’excitation sur le jeu est d'autant plus grande que Nintendo ne révèle que très peu d’éléments sur le jeu, qui, s'il se révèle aussi immense et poignant qu’il le semble, pourrait bien être la consécration ultime pour la saga et on ose à peine imaginer à quel point le jeu va être une expérience inoubliable et grandiose.

 

 

Impossible de dire beaucoup toutefois sur le scénario du jeu bien que l’importance du monde parallèle semble être bel et bien capitale dans l’intrigue, puisque la transformation de Link en loup est rapidement devenu le symbole du jeu. On ne peut pas dire grand chose sur la particularité des différents temples de cette nouvelle quête, ni sur tous les protagonistes de l’histoire. Non il y a beaucoup de flou autour de ce jeu mais ce qu’on a pu voir laisse présager une nouvelle fois du rêve éveillé, et au fond c’est mieux ainsi que le jeu ne livre pas son contenu car ainsi la surprise n’en sera que plus grande et le plaisir de jeu plus intense. Devant tant de potentiel, l’imagination peut vite se perdre dans les plus grands rêves de plaisir mais il faut dire que pour le moment, ce jeu semble tenir le pari que s’était fixé Nintendo dés son commencement: créer le Zelda ultime.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps a passé, l’attente est presque insurmontable et l’émotion ressentie devant cette seule image est difficilement exprimable.

 

 

 

 

 

 

De même que l’idée de retraverser de tels donjons est…Alléluia…

 

 

 

 

 

 

Il ne faut pas également oublier cet univers à l’aspect si prometteur et déroutant. Remarquez au passage que les images ont été postées selon les différentes étapes de l’avancée  dans le développement du jeu et ainsi vous pouvez constater les différents progrès qui ont été réalisés en terme de graphismes.

 

 

 

 

 

 

Mon dieu ! Quelle image choquante ! Link en train de dormir! Ca ne s’était pas vu depuis l’introduction d’Ocarina Of Time mais en même temps , devenir un loup et être chevauché par une créature repoussante dans un univers tout aussi troublant ne doit pas être de tout repos.

 

 

 

 

 

Le lien entre ces deux différents univers semble être la clé de cet immense jeu.

 

 

 

 

 

 

 

Huit ans, rendez vous compte. Huit ans…Après tant d’attentes ce jeu arrive enfin sur nos consoles. Rien que la nature du jeu pousse à avoir les plus grands espoirs mais devant tant d’ambition de la part de Nintendo et de Shigeru Miyamoto qui annonçait fièrement il y a deux ans son nouveau chef d’œuvre et devant tant de potentiel, il est sûr que The Legend Of Zelda sera un immense jeu. Mais il doit être plus que cela, il doit répondre aux attentes des fans qui se sont accumulées au fil des années pour atteindre un niveau d’espérance impressionnant. Mais The Legend Of Zelda Twilight Princess est prêt à relever le défi de conquérir tout le public, d’être l’ultime jeu de la saga Zelda, de répondre aux rêves innombrables de la communauté des fans. Si le résultat tant espéré est vraiment atteint alors l’état d’excitation et de vénération des fans envers la saga sera inimaginable et je serais sans doute l’un des plus atteints par l’euphorie générale qui persistera à jamais si Twilight Princess est vraiment le jeu culte qu’on rêve qu’il soit. Il est presque impossible de m’imaginer mes premières heures de jeu avec ce titre, à cette seule pensée une frénésie et une joie m’assaillent brusquement et je pense que beaucoup de fans ressentent la même chose, certains peut être même encore plus. Je pense que je ne vais pas arrêter d’être émerveillé par ce titre, que je m’exclamerais souvent « c’est génial » ou « je suis en plein rêve » en jouant à ce jeu.

 

 

Cela peut paraître ridicule mais rappelez vous qu’il s’agit de huit ans d’attente, et pour attendre un jeu dans la lignée de l’œuvre légendaire qu’est Ocarina Of Time. Je suis ravi d’avoir partager avec vous autres lecteurs mon admiration sans limites pour cette grande saga et j’espère que ce Dossier vous aura mieux fait comprendre l’intensité de mon attente et de l’attente générale des fans de Zelda autour de ce nouveau volet de cette légende des jeux vidéos. Une attente qui atteint parfois des points culminants dont mon entourage risque fort probablement d’en voir régulièrement les effets très rapidement. Je préviens d’ailleurs tout de suite que lorsque j’aurais The Legend Of Zelda Twilight Princess entre les mains, j’essaierais d’abord de supporter le choc puis je consacrerais énormément de mon temps  libre à ce jeu immense voir mythique, peut être plus que je ne l’avais fait avec Ocarina Of Time. Par conséquent, il est plus que probable que pendant toute la durée de mon temps passé à jouer à cette œuvre grandiose, l’activité de ce Blog sera quasiment inexistante et encore il faut penser que je suis bien capable de recommencer le jeu encore et encore sans me lasser. Toutefois, rassurez vous le test du jeu sera bien évidemment présent sur ce Blog si j’arrive à contrôler mon état d’euphorie et à faire une critique un tant soit peu consistante. Voilà ,à présent que j’ai partagé à travers ce dossier mes espoirs infinis de fan envers la saga Zelda, je dois me préparer pour le moment où j’aurais enfin le jeu. D’une part, je ne lirais aucune critique, ni aucune news sur le jeu, si Nintendo s’est tellement acharné à nous en dire très peu sur ce nouveau Zelda, pas question de gâcher la surprise avec un test, même s’il révélait un nombre limité d’informations. De toute façon, il est quasiment d’ordre vital que je possède ce jeu dés son premier jour de sortie, alors pas question d’attendre de lire des critiques qui feront de toute façon en long et en large l’éloge de ce grand jeu. Oui, mon enthousiasme est fort, il est inconcevable que je sois déçu par ce jeu qui s’annonce d’ores et déjà comme mythique mais sera t-il l’apogée de la saga Zelda, son plus haut sommet, la quête ultime de Link ? Cela, je ne demande qu’à le découvrir au plus vite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour finir avec cette longue partie consacrée à l’attente interminable du prochain jeu culte de la série Zelda, voici quelques magnifiques artsworks (dessins officiels crées par Nintendo pour accompagner la publicité du jeu) illustrant Twilight Princess :

 

 

 

 

 

 

Link, le grand héros de la saga, plus charismatique que jamais.

 

 

 

 

 

 

 

Link et la princesse du crépuscule (Zelda ?)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Link et sa transformation en loup devenue le symbole du jeu.

 

 

 

 

 

 

 

J’achève ce Dossier par la réplique courante chez les fans de Zelda :

 

 

 

 

LEGEND WILL BE REBORN.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié dans Jeux vidéos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nasca 06/01/2008 17:40

Ce JeuC'est le jeu le meillieur au monde j'adore je les fini

myuki 30/12/2007 16:12

c'est super cool : )super les image vraiment super, rien a dire saufn que sur une image ou tu dit que link dors...;p hé bien non il se secoue pars qu'il vient de sortir de terre!! :)

bonne continuation!!

-Myuki-

tillerot 21/12/2007 20:13

imagesles images sont trop top ,je sui un fan afond dans zelda
trop cool .............

ptiseb 08/12/2007 15:51

slt!je suis tro fan Zelda.depuis depui ts petit . çe personne ma donné bocoup de chose ds ma vie .merci de lui rendre un gr hommage

Fan de zelda 16/06/2007 13:53

Trop cool!Il est hoot ton blog!!Adoré!