DOSSIER STARWARS

Publié le par Leon9000

starwars_rotj_avant.jpgstarwars_anh_soleils.jpg                                 

                                     DOSSIER STARWARS

 

 

 

Starwars, quel cinéphile peut prétendre ne jamais en avoir entendu parler ? Quelle personne dans la rue peut affirmer ignorer qui est Luke Skywalker ? Quelle ville de la planète ne compte pas parmi ces habitants un fan de combats au sabre laser ? Oui, Starwars peut sans aucune crainte prétendre au titre de la plus grande saga de tous les temps . Cet univers est infini et existant depuis déjà de nombreuses années, le décrire dans toute son ampleur prendrait des dizaines de pages aussi étant sur un blog  je me limiterais à la vision générale de cette saga tachant den montrer lampleur dans son ensemble. Avant de parler des centaines de produits dérivés arborant fièrement le logo Starwars, intéressons nous dabord à la source, les films eux mêmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

IL Y A BIEN LONGTEMPS DANS UNE GALAXIE LOINTAINE TRES LOINTAINE.

 

 

 

LE COMMENCEMENT : STARWARS EPISODE 4 UN NOUVEL ESPOIR (la guerre des étoiles)

 

 

Pour mieux suivre le déroulement de la saga Starwars et son évolution, il est préférable de suivre son évolution selon lordre dans lequel les films ont été réalisés et non dans la chronologie de lhistoire elle même (soit dit en passant, je conseille quiconque na pas encore vu la saga, dune part de le faire rapidement, dautre part de regarder les épisodes dans lordre : 4-5-6-1-2-3. Les films ayant été réalisés dans cet ordre, et avec lexistence ou pas à côté des autres épisodes, mieux vaut les voir dans lordre dans lequel ils ont été conçus) . Ainsi donc lhistoire commence avec la guerre des étoiles. Plaçons nous dans le contexte de l époque: avant la guerre des étoiles, les films de science fiction sont généralement une vision pessimiste du futur, le plus grand succès en terme de science fiction étant à lépoque 2001 lodyssée de lespace et le budget de ces films nétait pas forcement mirobolant. Arrive le réalisateur quil nest même plus besoin de le présenter, Georges Lucas.

Décidant de rompre avec les thèmes habituels de la science fiction et demandant un budget lourd pour un film du genre en ces temps  là, Lucas commence lun des tournages les plus chaotiques qui soient. La production nest pas vraiment enchantée du projet, tente à maintes reprises de le faire couler, plusieurs ennuis arrivent entre les conditions difficiles du tournage, les ennuis météorologiques (plateau ravagé par une tempête de sable) , certaines scènes sont mêmes bouclées en vitesse car les horaires de tournage ne sont pas respectées.

Devant lampleur de lunivers quil tente de faire découvrir, Lucas peine avec son budget bien faible et sarrache les cheveux (tout en frôlant larrêt cardiaque par surplus de stress) pour trouver les meilleurs moyens à mettre en scène son film qui tient davantage lors du tournage du premier épisode dune série télé que de la pierre fondatrice de la plus grande saga de tous les temps .

Mais là où Lucas réussit son pari, cest en parvenant à se passer des effets spéciaux et dautres moyens techniques incroyables pour faire croire à son univers. Si finalement les effets spéciaux impressionneront les spectateurs des salles obscures, mais paraîtront un peu trop vieux pour la nouvelle génération de fans dans les prochaines années à venir, ce qui touche le plus le public et ce quelle que soit lépoque, cest bien lunivers en lui même, cet incroyable mélange de mythologies, de légendes, dhistoires, et dinfluences générales au sein dun même univers.

La quête du chevalier aidé par le vieux magicien pour sauver la princesse, se mélangeant avec une ambiance western (dont Han Solo et la scène du bar de Mos Eisley sont les meilleurs représentants), au sein dun conflit rappelant par bien des façons la seconde guerre mondiale, avec une influence très nette des films de samouraïs, et bien plus encore, tout tient merveilleusement en place et en à peine deux petites heures, Lucas rend parfaitement plausible lexistence dune galaxie si incroyable. Tout cela bien sûr à travers le regard de personnes devenus immortels. Cet incroyable mélange,  soutenu par beaucoup dhumour et daction, et bien sûr la formidable BO de John Williams le grand, font de ce film un véritable chef duvre.

 

 

 

 

 

 starwars_cockpit_faucon.jpg

 Regardez bien cette pièce. Ici se trouvent quelque uns des personnages les plus célèbres de lhistoire du cinéma.

 

 

 

 

 

Essayez dimaginer le jeune homme, passionné de cinéma ou non, habitué à la froideur du futur des films de science fiction et découvrant un univers si fantastique, si incroyable, et si crédible, suivant le parcours de ses personnages charismatiques au sein de létoile noire pour sauver la galaxie. Inutile de rappeler limpact quà eu ce film, tout le monde le connaît, les répliques et les personnages devinrent cultes, le domaine de la science fiction fut bouleversé à jamais, et de nombreux réalisateurs furent profondément influencés par ce film dans la suite de leur carrière, comme en témoignent Peter Jackson, Ridley Scoot, James Cameron et autres dans le dvd bonus de la trilogie.

 

 

 

 

 

 starwars_anh_soleils.jpg

 

Une image. Un symbole. Une légende.

 

 

 

 

LA SUITE : STARWARS EPISODE 5 L EMPIRE CONTRE ATTAQUE.

 

 

 Le succès colossal dun nouvel espoir appelait forcement à une suite. Après le tournage chaotique dun nouvel espoir, lucas décida de rompre ces liens avec la maison de production et de financer par lui même ces propres films, sassurant ainsi une totale liberté au niveau du tournage. Le tournage dun nouvel espoir layant quelque peu dégoûté de la réalisation, et ayant assez à faire en soccupant de la production, Lucas choisit un nouveau réalisateur pour lui succéder : Irvin Kershner. 

Prenant pour base la partie de lhistoire que Georges Lucas navait pu mettre dans un nouvel espoir, la suite du plus grand succès au box office de tous les temps à lépoque commence à être tourner avec quelques craintes, les suites étant généralement décevantes. Fort heureusement, il nen est rien dans ce film, cest même tout le contraire. Conservant tout ce qui avait fait le succès de la guerre des étoiles, lempire contre attaque accentue laspect fantasy de la saga et surtout y apporte une touche de noirceur beaucoup plus importante que dans le dernier opus.

Les personnages sont toujours aussi charismatiques, et de nouveaux viennent faire leur apparition : le chasseur de primes Boba Feet , Lando Calrissian et surtout le grand maître Yoda , véritable icône de la saga. Quand à Dark Vador, il est plus resplendissant que jamais et traumatisera pendant longtemps les spectateurs.

 

  starwars_dark_vador_esb_duel.jpg

Si il était bien sûr très présent dans un nouvel espoir, le personnage de Dark Vador a vraiment atteint son statut dun des méchants  les plus célèbres de lhistoire du cinéma dans ce film. Il incarne à lui tout seul toute la noirceur de cet épisode (et au fond lépisode en lui même)  et après tout nest ce pas lui qui provoquera maintes exclamations de stupeur à travers les générations en disant « Non Luke, Je suis ton père ».

 

 

 

 

 

 starwars_yoda_esb.jpg

Voici lun des nouveaux personnages de la saga, celui quon ne présente plus, Maître Yoda !!!!

 

 

 

 

Disposant dun budget beaucoup plus important quun nouvel espoir, lempire contre attaque peut ainsi aller bien plus loin, et entre la bataille de Hoth, la course poursuite entre les astéroïdes, lentraînement de Luke sur Dagobah , et bien sûr le combat final de Luke contre le grand méchant qui finalement savèrera ne pas être si méchant, les scènes cultes se multiplient.

Mais ce quil faut surtout retenir, cest ce que le changement de réalisateur apporte. Irvin Kershner est réellement un metteur en scène doué et sa maîtrise rajoute une tension et une atmosphère particulière qui ne se renouvellera que peu souvent par la suite après cet épisode.

Les meilleurs aspects de la saga sont réunis dans cet épisode ( ambiance, mythologies, personnages charismatiques, réalisation , superbe BO de John Williams, etc etc) , et lempire contre attaque réussit le pari dimpressionner encore plus les spectateurs après limpact de la guerre des étoiles et le film restera autant dans les annales que son aîné. Pour moi lempire contre attaque est incontestablement le meilleur épisode. Toutefois sa fin obligeait contrairement à un nouvel espoir, à ce quune suite suive et ainsi Starwars devient la plus grande trilogie de tous les temps .

 

 

sw_vador_carbonite.jpg

Ce duel est révélateur de la réalisation de qualité de cet épisode et reste à jamais le plus mémorable de la saga.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA FIN ( ?) : STARWARS EPISODE 6 LE RETOUR DU JEDI

 

 

Ainsi donc, Starwars sachève, ou du moins cette trilogie sachève avec le retour du Jedi. Un épisode qui pose quelques petits problèmes. Si lempire contre attaque a marqué les esprits, son aspect sombre a toutefois restreint le public dans les salles et les scores au box office ont en été touchés. Pour faire redresser les chiffres, Lucas choisit un nouveau réalisateur : Richard Marquand (le nom de David Lynch ayant été proposé au départ avant que celui ci préfère réaliser Dune ladaptation du livre culte de Frank Herbert)  et surtout décide dapporter une nouvelle touche assez importante au scénario.

Ainsi à sa sortie, le retour du Jedi fut beaucoup critiqué pour son aspect enfantin contrastant avec lambiance sombre de lempire contre attaque. Il faut dire quentre les marionnettes dans le palais de Jabba et bien sûr les nounours en peluche de la planète Endor, lensemble nest pas vraiment très angoissant et la noirceur semble volontairement écartée (Han Solo aurait normalement du passer larme à gauche dans cet opus mais Lucas sy est opposé) . Cet épisode comporte les prémices dune partie de ce quon reprochera quasiment vingt ans plus tard à la menace fantôme,  trop déléments tout publics et marketing (les ewoks ayant eu leur succès en tant que peluches ).

Lun des autres aspects contraignants pour bon nombre de fans est cet aspect de « bon les gars faut finir là parce quil nous reste quun épisode », entendant par là que toute la trame des deux précédents films est réglée dune façon pouvant paraître assez brutale, surtout lorsquon sait que la saga devait à lorigine comporter neuf épisodes ( la sur de Luke serait apparue mais naurait jamais été Léia, lempereur ne serait apparue que dans lépisode 9 sur Coruscant) . Cette stratégie se révèlera porteuse de fruits puisque le retour du jedi dépassera en chiffre lempire contre attaque, à défaut de qualité.

 

 

 

 

 

starwars_ewoks.jpg

Ils sont mignons tout pleins, adorables et tout et tout mais un peu trop présents ( leur bataille finale dure quand même plus longtemps que celle dans lespace et que le duel entre Luke et Vador, cest tout dire) .

 

 

 

 

Ne boudons toutefois pas notre plaisir, cet épisode renferme nombre de qualités qui le rendent lui aussi culte. Visuellement il est lépisode de la trilogie le plus abouti et on sen prend plein la vue de la super bataille spatiale à la course en speeder qui révolutionna les effets spéciaux. Comme le titre lindique (à moins quil ne parle dAnakin, allez savoir) Luke prend plus dimportance que jamais dans cet épisode et avec son sabre laser vert tout neuf et ces exploits à tout va (ah le combat contre les gardes de Jabba !!!)  il immortalise le titre de Jedi ( reléguant ainsi Han et Léia à un rôle plutôt secondaire, hélas).

Et puis que dire de laffrontement final entre Luke Vador et le nouvel arrivant, le grand méchant de la saga : lempereur machiavélique !!!! De loin le duel le plus émotionnel en raison de la relation père/fils il aurait été de loin le meilleur si il avait duré un peu plus longtemps. Et que dire des minutes finales qui arrachent des larmes à la grande partie des fans, tout bonnement merveilleuses !!!!

 

 

 

 

 

 starwars_rotj_jedi.jpg

Y pas à dire, être Jedi cest dur mais cest la clase

 

 

 

 

 

 

 

 starwars_rotj_les_derniers_maitres_de_la

Les trois derniers adeptes de la force saffrontent dans un final très émotionnel.

 

 

 

Si cet épisode en raison de son aspect enfantin trop poussé et dautres détails gênants, reste de loin le moins réussi de la trilogie (et dailleurs son impact sur la culture dans le cinéma reste le moins fort des anciens épisodes) , il représente tout de même une conclusion satisfaisante à la plus grande saga de tous les temps .

Ainsi la quête de Luke et ses compagnons sachève, la saga est finie, les fans peuvent se repasser en boucle leurs films préférés pour des années encore à venir. Mais finalement ce nest pas fini, cest même loin de ça.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                         L ENTRE DEUX-TRILOGIES.

 

 

 

Une courte parenthèse pour faire état de la situation avant larrivée de la seconde trilogie, appelée régulièrement prélogie par les fans. Après le retour du Jedi, lempire Starwars gagne énormément en importance. Les produits dérivés saccumulent, la ressortie de la première trilogie en édition spéciale est un succès (je reviendrais davantage sur lempire Starwars après la présentation des films), et des milliers de fans font leur apparition entre les années 80 et 2000. Et alors que Starwars est plus populaire que jamais, la nouvelle tombe : une nouvelle trilogie Starwars verra le jour, et pas nimporte laquelle, une trilogie dévoilant toutes les zones dombre des anciens épisodes à savoir le destin dAnakin Skywalker et la montée de lempire.

Les fans sont en extase devant cette nouvelle, outre le fait que le concept est très original (et sera maintes fois copié par la suite) tout semble être mis en place pour que ces nouveaux épisodes fassent honneur aux originaux : Georges Lucas le créateur de la saga Starwars lui même reprend le flambeau à la réalisation, quasiment vingt ans après le retour du Jedi John Williams revient pour composer la BO de ce nouvel épisode, des anciens comme Frank Oz (Yoda), Anthony Daniels (C3po), Kenny Baker ( R2d2) reviennent au côté de nouveaux acteurs de renom : Ewan Mcgregor et Liam Neeson.

L équipe semble être identique, le budget est mille fois plus important que celui des anciens épisodes, le concept est prometteur et les fans se mettent à débattre sur les hypothèses les plus dingues quant au scénario du premier épisode. Celui ci arrive enfin, attendu depuis longtemps, très longtemps même. Une attente incroyable  des fans qui neut dégal que leur déception.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UN NOUVEAU DEPART : STARWARS EPISODE 1 LA MENACE FANTOME.

 

 

 

A moins davoir passé un an dans un endroit aussi désolé que Tatooine ou Dagobah, vous avez forcement entendu parler de ce film. Une publicité monumentale laccompagna à sa sortie, tous les yeux étaient rivés sur ce nouvel épisode inespéré, tellement prometteur et dont on attendait tellement quil nous fasses vibrer comme les premiers épisodes. Le film sort. Les fans sont déçus, non que dis-je, pour certains déçu est le plus grand euphémisme de tous les temps . Il faut dire que lattente autour de cet épisode était réellement très (trop ?) importante.

En vingt ans lempire Starwars avait pu se développer de manière spectaculaire et ces nouveaux épisodes étaient basés sur un concept si attrayant : voir de nos propres yeux tous les aspects obscurs des anciens épisodes, voir sous un nouveau jour ce que la première trilogie dévoilait. Et il est vrai que le fait de prendre Anakin comme jeune garçon alors quon sait dés le début que son destin sera bien différent de son état actuel, de montrer Obiwan Kenobi vénérable maître de Starwars en tant quapprenti lui même (le mettre à la place de Luke en quelque sorte) , de montrer les Jedi plus vivants que jamais, tout cela était tellement prometteur. Et le film se révèlera finalement bien moindre comparer à ce quon espérait. Pourquoi donc ?

Cest une question qui a été maintes fois débattu par les fans ces dernières années, les raisons évoquées sont tellement multiples que je ne mattardais que sur les principales. En clair lattente était trop grande vous lauriez compris, mais aussi pour le film en lui même ce nest pas du Starwars.

 

 

 

 

 

 

 

 starwars_duo_tpm.jpg

 

 Bon sang, que ce duo était prometteur dans la bande annonce ! Comme tout le film  *soupir*

 

 

 

 

 

Lunivers est là, les personnages sont là mais les valeurs de la saga sont passées à la trappe. Tout dabord, lun des principaux défauts du film est quil nest pas divertissant. Le rythme, la fantaisie et un peu la folie des anciens épisodes ne sont plus là. Des scènes comme la bataille spatiale finale assez belle visuellement manquent pourtant énormément de panache et on soupire vite en repensant à lattaque de létoile noire. Ensuite, lémotion de Starwars, lhéroïsme des anciens épisodes semblent des notions du passé elles aussi. Si on excepte quelques scènes comme les adieux dAnakin à sa mère, le somptueux duel final , le reste du film est toutefois terne, sans intensité et au fond sans vie. En cause, des effets spéciaux beaucoup trop abusifs et une interprétation des acteurs beaucoup moins dynamique que dans la première trilogie (Liam Neeson et Ewan Mcgregor pourtant largement convaincants dans dautres films semblent sennuyer à mourir, il faut dire que jouer devant des écrans bleus pendant que le réalisateur est devant son ordinateur nest pas vraiment très encouragent) . Quant à lhumour , hum à moins dêtre un sens de lhumour très particulier, on regrette vite Han Solo quand on voit cette aberration nommée Jar Jar Binks qui deviendra par la suite, le portrait préféré pour jouer aux fléchettes des fans.

 

 

 

 

 

 

 starwars_action_tpm.jpg

Il y a des scènes daction en grand nombre mais on ne ressent rien, comme pendant une grande partie du film.

 

 

 

 

Le divertissement, lémotion et lhumour ont laissé place à de nouveaux aspects eux aussi fort critiqués. Tout dabord, une ambiance Walt Disney très poussée, avec une avalanche de pitreries et de couleurs qui montrent que les Ewoks du retour du Jedi nétaient que le début de la stratégie commerciale de Lucas qui avec cet épisode réussit un bon coup Marketing. Et bien sûr, lintrigue politique, assez contradictoire avec laspect enfantin du film à côté et inutile quand on se souvient de lefficacité de la simplicité du scénario dun nouvel espoir.

Ainsi donc cet épisode restera dans les annales comme la plus amère déception des fans de Starwars : trop dattente, les aspects de Starwars passent à la trappe remplacés par une ambiance alternant entre complot politique et dessin animé plus ridicule quautre chose. Georges Lucas qui a visiblement perdu de son panache de réalisateur pendant ces vingt ans où il na cessé dagrandir son empire Starwars, se fera huer maintes fois pour cet épisode que beaucoup considèrent encore aujourdhui comme indigne de figurer dans la saga Starwars, au point que les Simpsons en feront même le sujet dun de leurs épisodes (essayez de le voir, quand on a connu le sujet, il est à se tordre de rire).  Le seul point positif sur tout le monde saccorde est la musique toujours aussi incroyable de John Williams , dailleurs celle de la menace fantôme est à mes yeux la plus novatrice et la plus réussie de la saga.

 

 

starwars_tpm_le_bouffon.jpg

Voici le symbole de léchec de cet épisode. Et oui Georges na plus limagination de sa jeunesse.

 

 

 

Toutefois, et cest là que mon opinion diffère quelque peu des autres fans, cet épisode comportait à mes yeux une touche despoir (désolé liza).Oui, il ny avait pas démotion, oui laspect enfantin du film est lourd, oui on sennuie pas mal mais pourtant il y avait encore de lespoir. Quelques scènes tirées de lensemble général montraient que tout nétait pas perdu. Je pense par exemple à la traversée de locéan de Naboo qui fait bien honneur à laspect daventure de Starwars, aux adieux dAnakin que jai toujours trouvé assez émouvant ( Pernilla August linterprète de Shim Skywalker y est pour beaucoup) et le duel final a toujours fait parti de mes préférés. Ainsi je me disais « bon lensemble est très décevant, je ne le nie pas, mais bon tout nest pas perdu, y a quelques bons éléments dans ce film et maintenant que les bases sont posées peut être lensemble va t-il pouvoir enfin décoller) .

 

 

 

 starwars_duel_of_the_fates.jpg

Je ne pouvais parler de cet épisode sans faire référence à ce duel, dépassant largement le reste du film. Il avait su me donner espoir pour la suiteà tort.

 

 

 

 

 

Cest donc le cur confiant que jattendais lépisode 2. Malheureusement pour moi ( et pour de nombreux autres fans), le pire était encore à venir.

 

 

 

 

 

 

 

 

LE CAUCHEMAR : STARWARS EPISODE 2 L ATTAQUE DES CLONES.

 

 

Alors je ne sais pas très bien par où commencer. Dés que je me mets à penser à cet épisode, une étrange impression que je pourrais égorger Lucas si je lavais entre mes mains menvahit. Une chose est sûre, si pour nombre de fans la menace fantôme est laberration Starwars  par excellente, les défauts de cet épisode me paraissent bien moindres comparer à ceux de lattaque des clones. Ce film estun cauchemar, oui je crois que cest le terme qui convient, dés le début du film on sent que ça part mal et le pire cest que ça ne fait que sempirer par la suite. Alors que dire ? Quels sont les défauts de ce film ? Je crois que je pourrais en faire un dossier entier, alors disons simplement que cest tout le film qui va mal. Prenons par exemple, lambiance. Alors ceux qui sattendaient à retrouver celle des anciens épisodes seront à nouveau jetés à la rue, mais le pire cest que les notes despoir de la menace fantôme ne sont même pas dans ce film. Les quelques présences démotion ont été balayées à tout jamais. Quant à lesprit politico-Walt Disney du premier épisode, il a laissé place à une intrigue politico-histoire damour à deux balles. On pointe souvent du doigt cette romance comme le principal défaut du film, mais sil est vrai que cette histoire damour est insupportable, elle nest pourtant pas le seul facteur qui fait que lattaque des clones est un échec total.

 

 

starwars_aotc_moment_de_dodo.jpg

« -Il ny a donc aucun sénateur qui trouve grâce à tes yeux ? Y en a quelque uns que jaime bien mais aucun ne minspire vraiment confiance. - hihihihihihi» Et pendant que Padme et Anakin font des roulades dans lherbe, le fan se demande très sérieusement « Me suis je trompé de salle ? ».

 

 

Cest toute la réalisation qui est à remettre en cause, et tout le scénario. Lucas fait preuve dune incompétence en matière de mise en scène des plus flagrantes, elle nétait déjà pas grandiose dans la menace fantôme mais elle atteint son paroxysme en matière de nullité dans cet épisode. Que ce soit de la course poursuite version cinquième élément sur Coruscant, au ridicule combat entre Jango Feet et Obiwan Kenobi à la scène de la fabrique dusines, tout est ahurissant de maladresses et de stupidité. Et le fond est atteint avec la bataille des Jedi, ultra prometteuse, mais tellement mal réalisée quelle en dénature même le titre de Jedi (ah il est loin le héros Luke Skywalker, il est loin). Et que dire des dialogues ? Que dire des dialogues ? Ils sont dune banalité affligeante, et on a peine à croire que Georges Lucas soit lauteur des répliques cultes dun nouvel espoir, on a du mal à croire même que ce soit lui le réalisateur dun nouvel espoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 starwars_clone_wars.jpg

Deux cents Jedi se battant en même temps . Vous laviez rêvé ? Georges Lucas la  fait et réussit en même temps  à foutre en lair le mythe du Jedi même. Et pendant ce temps , le fan se pend.

 

 

 

Y a t-il seulement du positif dans cet épisode ? Je me le demande sérieusement. On peut déjà reconnaître une chose, comparer à lennui que provoquait la menance fantôme, Lucas semble avoir voulu davantage faire dans le divertissement, en proposant un rythme beaucoup plus dynamique que celui du précédent film. Mais quand tout est si ridicule, si mal réalisé, tout cela ne devient quun supplice de plus. Ou chercher de la consolation ? Dans les personnages ? Obiwan et Qui-gon nétaient déjà pas inoubliables dans la menace fantôme mais ils paraissent fort sympathiques comparer à Anakin Skywalker et sa chérie Padme (de loin le plus mauvais rôle de Nathalie Portman). La musique est toujours aussi formidable ? Et le pire cest que oui mais que le film est tellement mauvais quelle rajouterait  même une couche supplémentaire au sentiment dexaspération quon ressent. Il ny a quà voir la scène où Anakin et Padme courent dans les prés pour voir que la musique si magnifique soit elle contribue encore plus à leffet insupportable des images. De plus pour la première fois, la musique dun Starwars bénéficie de remix danciennes partitions des autres épisodes. Ainsi la dernière demi-heure ne fait que comporter des musiques de lépisode 1 modifiées pour coller à laction, alors que Williams a fait maintes fois preuve de son inventivité en terme de BO . Donc même de ce côté là, cet épisode est le pire de la saga.

 

 

 

 

 

 

 starwars_anakin_aotc_usine.jpg

 

En proposant davantage daction, Lucas pensait peut être quil parviendrait à se réconcilier avec les fans. Si certains peuvent se contenter de voir des sabres lasers dans tous les sens montrés nimporte comment, grand bien leur fasse, mais la mise en scène et le scénario sont si chaotiques quils rendent lensemble insupportable. Et pendant ce temps , le fantôme du fan sest resuicidé dans la mort.

 

 

Finissons tout de même par une touche positive, il y a une oasis dans le désert quest ce film, mon personnage préféré de Starwars : LE GRAND YODA. La marionnette fait place à une créature en images de synthèse. Un choix que japprouve tant le maître Jedi paraît plus libéré dans ses expressions et ses gestes. Et puis que dire de son combat contre Dooku, inespéré devant tant daberrations de ce film et après un duel final avec Anakin et Obiwan très faible lui aussi. A côté, on peut noter quObiwan est bien plus charismatique que dans la menace fantôme. Même si il est loin dêtre légal dAlec Guiness, Ewan Mcgregor semble sêtre davantage impliqué dans son personnage. On remarquera aussi le grand Samuel El Jackson, qui semble avoir été le seul à se rappeler quil tournait dans un Starwars. Avec son sabre laser violet et sa clase légendaire, il est de loin le Jedi le plus resplendissant de cet épisode.

 

 

 

 

 

 

 starwars_yoda_aotc.jpg

Yoda avec un sabre laser, la seule grande idée de ce film. Merci Yoda !!!Et  pendant ce temps , le fan qui sétait endormi entre temps ,  est réveillé par un cri de combat que pousse la créature de neuf-cents ans.

 

 

 

Pire que la menace fantôme ? Vous laviez cauchemardé, Georges Lucas la fait et il a pris beaucoup de soin pour que cet épisode soit définitivement haïssable à souhait. Les quelques points positifs du film ne sont rien comparer à lensemble général qui est apocalyptique et lattaque chaotique des clones est lépisode qui ne mérite absolument pas son titre de Starwars. Dailleurs cest simple, plus je vois cet épisode, plus je le trouve mauvais.

Et pourtant était ce de la folie ? De lespoir ? Mais jespérais encore. Jétais dégoûté à vie de Georges Lucas que je ne considérerais jamais plus comme un réalisateur ( et ses petites modifications sur les anciens épisodes nont fait que renforcer ce sentiment) mais pourtant je continuais à croire que lépisode 3 pouvait être réussi. Etait ce le sentiment de confiance du fan en son univers favori ? Le fait quil sait que cet univers est si immense que tout y est possible , et que par conséquent même après lattaque chaotique des clones, la chute dAnakin Skywalker peut tout de même être gravée dans les mémoires ? Et le pire dans tout cela, ce que finalement javais raison despérer.

 

 

 

 

LA FIN TANT ATTENDUE ET LE COMMENCEMENT : STARWARS EPISODE 3 LA REVANCHE DES SITH.

 

 

Jamais je naurais attendu un film aussi longtemps. Jai passé des heures et des heures à débattre sur Internet de détails insignifiants genre « Quelle sera la couleur du sabre laser dAnakin à la fin ? » (ben oui un sabre laser bleu pour un méchant ça paraissait bizarre)  ou encore Yoda affrontera t-il lempereur ? Bref le genre déléments qui ont été confirmés dans la bande annonce. Il faut dire que je lattendais cet épisode et jespérais surtout quil soit réussi. Pourtant avec lattaque des clones, jaurais du être sur mes gardes mais non je voulais que ce dernier chapitre soit réussi. Lattente a été longue, très longue. Du côté des fans, si le film était moins attendu que la menace fantôme, tout le monde voulait quand même revoir ce bon vieux Dark Vador et comprendre le pourquoi du comment. Les échos positifs du film au Festival de Cannes nont fait quamplifier limpatience générale, et finalement le film est enfin sorti, le dernier chapitre de la saga Starwars, là où tous les secrets seraient enfin révélés, mais plus important que tout la dernière chance pour Lucas de regagner lengouement des fans.

Alors si bien sûr le film nest guère le meilleur épisode, sil est loin dêtre parfait, il aura toutefois été confor

Publié dans Articles principaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

frankor 02/10/2007 19:41

le seigneur frankory a ke de belles image c +++++++ ke du bon

lara 29/03/2006 14:13

ceci est mon commentaire *bin quoi?*Bon j’ai enfin tout lu, parce que bon ce dossier c’est du darky :D, c’est du darky, donc c’est bien écrit, on comprend bien ce qu’il veut dire et c’est super bien construit ;)
So, star wars, everybody know star wars. Donc c’est vrai, qu’a l’origine, Lucas a fait un super truc avec pas beaucoup de moyens a sa portée et il s’en est rudement bien sorti puisque A New Hope fut un succès, alors qu’au départ il était un peu mal barré :p.
Et il remet ça avec Empire Strikes Back ms disposant de beaucoup plus de moyens cette fois ms donnant toujours un super résultat au final 
Ensuite, The Return of The Jedi, bon là, bin j’suis encore d’accord avec darkounet quand il parle des ewoks, fin bon ça reste malgré tout un très bon film 
je reviens pas sur la partie avec Vador *sniff* parce que emotionellement c’est atroce cette séquence, la course poursuite est extra aussi.
(tout ça pour dire que c’est 3 très bons films quoi :p)
Bon passons a The Phantom menace, bin la non plus ya pas grand-chose a dire, a part qu’Ewan Mc gregor et Liam Neeson sont vraiment pas mal ds leurs rôles respectifs, mais bon, ça reste pour moi le moins bon des star wars *vague toussotement laissant entendre le mot Jar Jar*.
L’attaque des clones : le 1er star wars que j’ai vu au ciné, bin j’avais pas trouvé ça particulierement bien mais ça allait, perso le truc anakin-padme j’aime bien moi :p, mais forcement l’émotion est moins présente donc bon.
And, to finish, Revenge of the Sith, ça c’était du star wars comparé aux 2 1ers volets, les combats (empereur-yoda, Anakin-obi wan) st supers biens (effets spéciaux powaaaa) et le passage d’anakin du coté obscur de la force is very interesting. En plus, on voit que le prochain épisode sera A New Hope (ref a chewy entre autre).
Donc bon, j’vais p’tet me faire lyncher ms si le but de lucas, en faisant cette nouvelle trilo, c’était de faire plaisir a ses fans, bin... c’est raté.
Par contre, les produits dérivés, le connaisseur vs en parlera mieux que moi, *de tout sw en général en fait :p*, mais j’voudrais ajouter que je fais rarement des commentaires aussi longs alors vs avez interet de tout lire :p

^^ smiley 23/03/2006 18:37

ben ué le 2ème é tt pourri mé bn pr la menace fantome moi jm bien surtt dark maul je tmmmm lol umum on efface ce ptit momen de solitude !!
bn sinn jm tp tn blog ia plin dimajeuh lol bn jarrete non c bien il é bien foutu mm si je compren rien o sens de visite voila en + tu parle trres bien di moi mdr !! viv starwars et le ciné é les manga !!

Liz 23/03/2006 00:44

Par où commencer ?En tant que fan de Star Wars absolue, je tiens d'abord à te remercier d'avoir écrit ce dossier. Je partage complètement ton enthousiasme et ton admiration pour cette saga, comme tu le sais bien, et ça me fait toujours très plaisir de lire des choses aussi bien écrites sur quelque chose qui me tiens tant à coeur. Rien que l'image de Luke devant le binary sunset de Tatooine m'a envoyée au paradis !
Rien à dire sur tes descrptions de épisode IV et V, je suis totalement d'accord avec toi. C'est incroyable ce que ces films nous font ressentir, et à quel point les personnages sont attachants... Enfin, tu l'as très bien expliqué dans ce dossier, donc c'est parfait.
Ensuite, épisode 6, je suis toujours très d'accord avec ce que tu dis. Honnêtement, il est un peu sous-estimé. Mais bon, tu as mis exactement ce que je pensais : c'est "une conclusion satisfaisante" à la saga.
Ensuite, épisode I, ça se gâte. J'ai rigolé quand j'ai vu que tu m'avais mentionné ^^. Bref, je suis d'accord avec tout ce que tu dis, jusqu'à ce paragraphe oh trop optimiste sur les soi-disant qualités de ce film. Personnellement, j'ai beau essayer d'être indulgente (parce que le facteur déception pour moi ne marche pas), il est juste risible comme film. Quelques montées d'adrénalines, mais rien de plus. Mais bon, en même temps, il m'a "permis" de me faire découvrir les originaux, donc je vais rien dire. Mais tu as quand même oublié de nombreux reproches : le fait que la galaxie a fait peau neuve (et c'est ça qui faisait plaisir dans les originaux, que la galaxie ait l'air "vieille" et usée), et les midichloriens, ces satanés midichloriens qui détruisent le concept même de la Force. Si ça c'est pas de l'auto-déstruction, je sais pas ce que c'est. N'empêche qu'une explication scientifique à ce qui était une sorte de croyance mystique et magique, ça pardonne pas !
Passons à épisode II... Je comprends ta totale abérration devant Padmé et Anakin dans les prés, mais de mon point de vue, c'était plus divertissant que Episode I, moins catastrophique en terme d'intrigue (un peu moins de politique, pas d'Anakin qui explose tout au pif). Un Ewan McGregor très bien, je suis d'accord aussi. Mais toujours pas un film digne de Star Wars, ça c'est clair et net.
Episode III, que dire ? Le paragraphe a été apparemment écourté, mais je suis très d'accord avec toi. Il arrive à la hauteur des espérances, et mieux encore, nous redonne foi en la magie de George Lucas. Voilà ! Pffiou, c'était long...