DOSSIER STARWARS (suite)

Publié le par Leon9000

  Suite du dossier Starwars: fin de la partie sur les films et début de celle consacrée à ce qu'on appelle généralement l'univers étendu.

LA FIN TANT ATTENDUE ET LE COMMENCEMENT : STARWARS EPISODE 3 LA REVANCHE DES SITH.

 

 

Jamais je n’aurais attendu un film aussi longtemps. J’ai passé des heures et des heures à débattre sur Internet de détails insignifiants genre « Quelle sera la couleur du sabre laser d’Anakin à la fin ? » (ben oui un sabre laser bleu pour un méchant ça paraissait bizarre)  ou encore Yoda affrontera t-il l’empereur ? Bref le genre d’éléments qui ont été confirmés dans la bande annonce. Il faut dire que je l’attendais cet épisode et j’espérais surtout qu’il soit réussi. Pourtant avec l’attaque des clones, j’aurais du être sur mes gardes mais non je voulais que ce dernier chapitre soit réussi. L’attente a été longue, très longue. Du côté des fans, si le film était moins attendu que la menace fantôme, tout le monde voulait quand même revoir ce bon vieux Dark Vador et comprendre le pourquoi du comment. Les échos positifs du film au Festival de Cannes n’ont fait qu’amplifier l’impatience générale, et finalement le film est enfin sorti, le dernier chapitre de la saga Starwars, là où tous les secrets seraient enfin révélés, mais plus important que tout la dernière chance pour Lucas de regagner l’engouement des fans.

Alors si bien sûr le film n’est guère le meilleur épisode, s’il est loin d’être parfait, il aura toutefois été conforme à mes attentes (je ne demandais pas à ce qu’il soit le meilleur de tous (après l’attaque des clones cela revenait au quasi miracle) mais qu’au moins il fasse honneur aux anciens épisodes. ).

Pourtant diable le début ne présageait rien de bon, je me suis même surpris à penser « Mais bon sang c’est pas vrai toute cette attente pour ça !!!! ». Les dialogues ridicules de l’attaque des clones faisaient leur grand retour, et la réalisation semblait une fois de plus ne pas être à la hauteur. Et pourtant quelque chose me faisait dire que tout n’était pas perdu. Il y avait quelque chose en plus, quelque chose qui rappelait la première trilogie. Oui, c’était de l’humour et du divertissement ! La première demi heure est dans l’ensemble très semblable à un nouvel espoir et on retrouvait cet esprit avec plaisir. Seulement il manquait encore un plus pour que l’ensemble aille vraiment. Finalement le film décolla vraiment à partir de la deuxième heure. Pourquoi ?

Pour moi ce film sera toujours clairement découpé en deux :

-la première partie (environ la première heure) du début jusqu’au passage d’Anakin du côté obscur représente la prélogie (les nouveaux épisodes) mais en mieux. L’intrigue est toujours assez orienté politique mais il y a plus d’humour, de divertissement et de fantaisie aussi (le passage sur la planète Utapau est tout à fait dans l’esprit de ce qu’on peut attendre d’un Starwars) . Seulement il manque des ingrédients importants : l’émotion et l’aspect mythologique et fantasy de la saga. Vient alors la deuxième partie.

-la deuxième partie de l’ordre 66 jusqu’à la fin est vraiment le moment où le film décolle de façon significative. Et pour cause, ça y est, l’esprit Starwars est enfin de retour. La chute d’Anakin et la naissance de Vador donnent lieu à des scènes émotionnelles très intenses. Mais surtout l’ensemble prend une tournure beaucoup plus fantasy , très semblable à l’empire contre attaque et au retour du  Jedi. Le scénario abandonne ces intrigues politiques inutiles pour revenir à la simplicité des premiers épisodes : la lutte du bien contre le mal est cette fois ci bel et bien la pierre tournante du film. Viennent alors des scènes aussi fortes en intensité que celles des anciens épisodes : la naissance tout attendue de Vador est remarquable, les cinq dernières minutes sont aussi émouvantes que celles du retour du Jedi et le passage sur Mustafar du massacre des séparatistes par Anakin au combat entre celui ci et son maître est époustouflant. Sous oublier bien sûr, le combat entre Yoda et l’empereur qui possède à mon goût l’ambiance la plus particulière de tous les combats de la saga.

 

 

 

 

 

 

 

Vous voyez cet espèce de poulet que chevauche Obiwan ? Mine de rien c’est un retour à la fantaisie des anciens épisodes qui était un peu trop absente dans  la menace fantôme et l’attaque des clones.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En choisissant un retour à une ambiance beaucoup plus fantasy que les deux derniers épisodes, Lucas retrouvait enfin l’ambiance des anciens épisodes.

 

 

 

 

Alors, ça y est, le retour aux sources est enfin arrivé. Il aura fallu du temps c’est sûr mais c’est enfin le cas, et on peut parler de cet épisode en tant que digne représentant des anciens Starwars c’est déjà ça. Alors à part un retour aux origines, qu’est ce qui caractérise cet épisode ?

Et bien malheureusement l’empreinte de la prélogie et de ses particularités est toujours là, ainsi les dialogues oscillent entre bonnes trouvailles mais aussi souvent entre navrants de banalité. Et ce pendant tout le film.

Du côté de la réalisation aussi, là c’est également aléatoire. Y a du progrès depuis l’attaque des clones, c’est sûr et on a droit à plusieurs scènes bien, voir très bien réalisées ( la fin des Jedi, le duel Yoda/Palpatine, le dernier affrontement entre Obiwan et Anakin pour ne citer qu’eux) mais malheureusement il y a toujours des scènes quasiment aussi catastrophiques que le précédent opus de Starwars (la scène de l’ascenseur, le duel entre Mace Windu et Palpatine irregardable, le combat entre Obiwan et Grievous figurent parmi les plus ratés,  pour ne citer qu’eux).

Remis en cause aussi la somme impressionnante d’évènements dans le film, obligeant Lucas à bâcler plusieurs de ces scènes (principalement au début avec la mort bien faible de Dooku comparer au charisme du personnage)  qui montre qu’entre ces trois films le réalisateur n’avait pas vraiment bien géré son temps . N’oublions pas aussi le nouveau personnage le général Grievous dont le charisme est aussi grand que son utilité dans le film et le rôle pas vraiment à envier de Padme qui décidément n’aura pas briller dans cette trilogie.

 

 

 

 

 

On n’échappe pas aux mauvais dialogues ni à plusieurs autres maladresses.

 

 

Mais cela n’était que le négatif, des défauts assez gênants comparer aux anciens épisodes mais que je met en premier lieu pour finir sur la note très positive de cet épisode.

Si cet épisode mérite tout de même qu'on se souvienne de lui au même titre des anciens épisodes, c’est tout simplement parce que l’univers Starwars n’a jamais été aussi poussé que dans ce film. Coïncident en quelque sorte avec le retour aux sources, Lucas met le paquet et laisse un libre cours complet à son imagination. Aussi on se prend dix fois plus de Starwars dans la figure en terme de quantité que dans les autres épisodes. Pour ne citer que quelques exemples, les anciens épisodes comptaient chacun trois planètes, là il y en a douze…le maximum de duels dans un Starwars avait jusque là été de deux, là il y en a cinq…quand aux batailles, bah juste quelques trois principales et une bonne dizaine de séquences à côté, ah oui j’ai failli oublier la quelque centaine d’autres de délires en tout genre présents dans ce film du poulet de Utapau, au retour de Chewbacca, en passant par Yoda faisant du boomerang avec son sabre laser.  Le réalisateur a donc vraiment mis le paquet pour ce dernier épisode et c’était vraiment ce qu’on attendait de lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’une des nombreuses batailles de cet épisode.

 

 

 

 

 

 

Les deux duels cultes du film : le duel bien sûr tant attendu entre le padawan et le maître.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et celui qui était beaucoup moins attendu et qui finalement se révèlera être le meilleur, entre la misérable petite créature verte maître Jedi et l’empereur démoniaque qui arrête pas de se marrer comme Jack Nicholson.

 

 

 

Ainsi donc la saga est enfin finie. Je ne reviendrais pas sur les milliards d’hypothèses sur une troisième trilogie, l’avenir nous dira bien ce qu’il en sera mais je ferais juste le bilan des nouveaux épisodes. La réussite de l’épisode 3 aura t-elle suffi à faire oublier la déception des deux autres nouveaux épisodes ? Il est clair que non, cela aurait pu être différent si la qualité du film avait été aussi vaste que la quantité de choses qu’il a à nous proposer mais ce n’est pas le cas (sur les cinq duels du film, deux sont cultes, les trois autres peuvent tomber dans l’oubli).

Maintes critiques peuvent alors tomber sur ces nouveaux épisodes, mais je crois avoir largement expliqué le sujet. Et puis en voyant les choses du bon côté, c’est mieux que rien après tout.

Nous aurions pu rester avec les seuls trois anciens épisodes et si finalement les nouveaux ont été à des années lumière d’être aussi époustouflants que nous l’attendions, le but principal a été réalisé (principalement…entièrement par l’épisode 3), le pourquoi du comment est expliqué, et la fin de la prélogie ramène à la source.

Et honnêtement après les avoir revu à la suite, je pense sérieusement que l’épisode 3 est supérieur à l’épisode 6. Malgré toute l’affection que je porte au tout dernier épisode, son aspect enfantin est trop fort et l’exploitation de l’univers Starwars dans la revanche des Sith est elle aussi trop importante pour que la montée de Luke Skywalker puisse égaler la chute de son père. Même si bon, c’est juste l’avis que j’ai maintenant et mon opinion a tendance à être assez aléatoire dans ce domaine, mais quand même…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fin et le commencement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà voilà, la partie sur les films est enfin bouclée. C’était long mais après tout ce sont eux qui ont tout lancé, tout. Quoi , vous croyez que le dossier est déjà fini ? Mais diantre c’est alors que vous ne connaissez rien à Starwars. Vous croyez donc que Starwars se résume aux films ? La vérité c’est que l’empire Starwars a pris une telle ampleur que les films passeraient presque pour une œuvre secondaire quant on voit la somme d’éléments qui ont été crées autour de cette histoire. Alors,  pour les films, la plupart d’autres vous, si ce n’est tous, les connaissaient. Maintenant découvrez (ou redécouvrez) tout l’empire Starwars, les divers secteurs qui ont été totalement envahis par les Jedi et l’empire. Découvrez ce que le dvd bonus de la première trilogie avait appelé :

 

 

           

                                         L’EMPIRE DES REVES

 

 

 

 

 

 

                                               LES ROMANS

 

 

 

Pour parler de l’empire Starwars, mieux vaut commencer par sa forme qui me semble la plus développée (à défaut d’être la plus glorieuse) : les livres.

Tout commença lorsque Georges Lucas lui même choisit un écrivain pour qu’il entame une trilogie littéraire qui se déroulerait après le retour du Jedi. Cet écrivain c’était Timothy Zahn et sa saga de romans fut couramment appelée par la suite « la croisade noire du Jedi fou » (vous fiez pas au titre). Cette trilogie rencontra un vif succès à sa sortie et pour cause, Zahn à défaut d’avoir un style d’écrivain très particulier, était parvenu à transposer des films aux livres tout ce qui faisait le charme de Starwars.

L’histoire se déroule cinq ans après le retour du Jedi, et tandis que la nouvelle république se forme, le général Thrawn nouveau chef des forces impériales prend possession de deux armes qui lui permettront de reprendre la lutte face à l’alliance, dont l’une d’elles n’est autre qu’un maître Jedi. Zahn reprenait les personnages principaux de la première trilogie en y restant fidèle , en invente de nouveaux qu’on n’a aucun mal à imaginer aux côtés de Luke Skywalker ou Han Solo (Mara Jade qui deviendra plus tard la femme de Luke Skywalker, le Jedi fou Jorus c’a baoth et bien d’autres) et agrandit l’univers en y intégrant de nouveaux éléments qui fonctionnent parfaitement.

Ainsi cette première trilogie de romans était réellement fidèle aux anciens épisodes et méritait largement son logo STARWARS. Malheureusement, ce ne fut guère le cas des autres romans qui suivirent.

 

 

 

 

 

 

La trilogie de Timothy Zahn était parvenu à capter l’essence de Starwars (ce fut l’un des rares romans qui pu le prétendre par la suite)

 

En effet, le succès que rencontra la trilogie de Zahn poussa de nombreux autres écrivains à vouloir tenter leur chance avec Starwars et là nul besoin de rentrer vraiment dans l’histoire de la littérature Starwars pour comprendre la stratégie qu’à opérée Lucasfilm.

Ils ont tout bonnement laisser l’écriture de Starwars au premier venu. Ainsi des centaines de romans ont déferlé après la trilogie de Zahn, et comme Lucasfilm n’avait visiblement pas vraiment envie de se donner la peine de les choisir avec rigueur, n’importe quel écrivain a pu écrire sur Starwars.

Ainsi, sur les centaines de romans qui sont sortis environ cinquante pour cent ne sont que des essais très moyens, sans vraiment de particularité au niveau du style d’écriture et à l’histoire souvent bien banale, vingt-cinq pour cent sont des aberrations absolues dont on se demanderait presque comment on a pas pu laisser de tels écrivains écrire sur une saga au si riche potentiel (je me souviens encore d’une trilogie sur Corelia la planète natale de Han Solo, particulièrement immonde) , enfin vingt cinq pour cent méritent peut être un petit coup d’œil.

Le problème est que déjà depuis la trilogie de Timothy Zahn aucun auteur n’a su rester vraiment fidèle à Starwars. Certains auteurs ont écrit de bons romans sur cet univers, mais leur rapport avec l’œuvre d’origine est vraiment lointain (même les autres romans de Timothy Zahn n’ont pas su me captiver).

Mais surtout c’est qu’on a vraiment un mélange impressionnant d’œuvres sur Starwars à la qualité différente, des monstruosités de littérature sans aucun intérêt figurent à côté de livres originaux avec vraiment une touche particulière ( je pense à Matthew Stover auteur de « point de rupture » un intéressant roman sur la guerre des clones mettant en vedette Mace Windu)  .

 Le cas de l’une des nombreuses séries de livres Starwars en est le parfait exemple : le nouvel ordre Jedi. Racontant l’invasion de la galaxie par une espèce alien inconnue et redoutable après un traité entre l’alliance et l’empire, cette saga de plusieurs dizaines de tomes a été écrite au fil des années par des auteurs bien différents qui sont à chaque fois obligés de reprendre l’histoire de leur prédécesseur avec plus ou moins de succès.

 

 

 

 

 

 

Le nouvel ordre jedi est une série bien représentative des romans Starwars. Aussi inégale que longue.

 

 

 

Au final , les romans Starwars donnent une bien piètre image de la saga. La première trilogie de Zahn était plutôt une bonne réussite mais il semble qu’elle ait été la seule à avoir été préparée avec un minimum de sérieux. Depuis n’importe qui peut écrire de sa plume sur la saga, qu’il ait un quelconque talent d’écrivain ou non ( et c’est souvent non comme vous l’aurez compris). Et en regardant le reste de ce que les fans appellent « l’univers étendu » on peut s’apercevoir que ce déséquilibre entre les différentes œuvres Starwars dans un même secteur sont presque sur tous les supports, mais avec des intensités moins fortes.

 

 

 

 

 

 

                                                LES COMICS

 

 

 

Un cas similaire à celui des romans, dans la mesure où les histoires intéressantes figurent juste avant des œuvres sans aucun intérêt et parfois exaspérantes de nullité. Toutefois, étonnamment les bandes dessinées s’en sortent généralement beaucoup mieux que les romans Starwars. Peut être est ce parce que Starwars est un univers davantage adapté pour l’image, mais en tout cas, si dans le cas des livres Starwars on peut en trouver certains qui sont intéressants et plutôt bons, je n’hésite souvent pas à qualifier plusieurs histoires de bande dessinées d’excellentes, même si juste après, une histoire totalement dépourvue d’imagination suivra.

Des dizaines de bd ont elles aussi vu le jour à travers les années. Actuellement dans les librairies, mieux vaut éviter les bd retraçant les films (dont tout le monde s’accorde y compris les fans à dire qu’elles sont aberrantes), on peut jeter un coup d’œil à la série coté obscur retraçant le parcours de chaque méchant de la saga (mieux vaut prendre celles de Vador et de Dark Maul que celles de Jango Feet et Grievous) , mais il est préférable de s’intéresser à la série republic retraçant la guerre des clones dans son intégralité et comportant des aventures vraiment divertissantes dont la meilleure est sans doute celle du volume 3 où Anakin et une troupe de padawans doivent survivre sur la planète où il ne cesse de pleuvoir Jabiim.

 

 

 

 

 

Voici l’un des Jedi majeurs des comics actuellement : Quinlan Vos. A l’instar de Jason Bourne, ce Jedi est amnésique et pourchassé sans en connaître la raison. Il finira par retrouver la mémoire et aux côtés des autres Jedi et de sa padawan Aayla Secura (qu’on voit mourir dans la revanche des Sith) il participera à la guerre des clones où il tentera d’infiltrer les rangs du comte Dooku.

 

 

Mais si les comics sont généralement plus réussis que les romans, on peut regretter qu’elles ne soient pas plus variées. Bien sûr c’est mieux que les livres où les auteurs font vraiment n’importe quoi, mais tout de même entre les comics, le style est souvent le même à peu de choses prés et seules quelques séries comme l’empire des ténèbres se démarquent vraiment du lot.

 

 

 

 

L’empire des ténèbres ,si il possède un style visuel assez particulier (le design des personnages rappelle presque celui de Sin City),  a toutefois le mérite d’être vraiment fidèle aux anciens épisodes à l’instar de la trilogie de romans de Zahn, tout en y ajoutant une touche personnelle en accentuant le côté sombre de la saga. L’histoire narre la résurrection de l’empereur et le passage au côté obscur de Luke Skywalker.

 

 

 

Les comics sont donc en général des œuvres plus intéressantes que les romans Starwars, et plusieurs histoires sont à suivre avec intérêt. Le tout étant de se renseigner sur les excellentes bandes dessinées afin d’éviter de lire les autres.

 

Le dossier n'est pas fini, la suite viendra prochainement.



Publié dans Articles principaux

Commenter cet article

Liz 23/03/2006 21:57

Suite du commentaire puisque suite du dossier...Oh je suis très d'accord avec ton découpage d'Episode III, et avec ton analyse du film. C'est vrai qu'il se rapproche drôlement de la trilogie originale, parce qu'il engage le spectateur de la même façon. Revenge non seulement divertit et émerveille, mais il fait aussi rire et pleurer. Tout ça grâce au poulet d'Obi-Wan. Merci le poulet, on t'aime tous très fort !
Je ne sais pas, par contre, si je mets Revenge au-dessus de Return of the Jedi. Tous deux présentent autant de qualités et de défauts. En fait, ce qu'il manque vraiment aux prequels, ce sont des personnages tels que Luke, Han et Leia. Et même si Yoda, Obi-Wan et Anakin lui-même sont tous très bien dans Episode III, eh bien voilà, ils ne seront jamais aussi attachants que notre trio de héros favoris. Et puis je te rappelle que dans Episode VI, il y a la famuiese réplique : "You've failed, your Highness. I'm a Jedi, like my father before me", qui restera à jamais ma réplique favorite de toute la saga. C'est pas pour rien qu'elle est dans Episode VI. Et puis, non décidément, Return of the Jedi est dans la lignée droite d'un Star Wars alors que Revenge souffre encore un peu du symptôme "prequel". Mais c'est certes un très grand film :)
Ensuite, the extended universe. Alors là j'apprécie beaucoup ton petit dossier parce que tu m'apprends des choses. Sur Star Wars ! ^^ Mais je dois te dire que, bien qu'il occupe une place énorme dans le coeur des fans, pour moi, cet "univers étendu" (beuârk la VF), je préfère ignorer son existence. C'est pas digne d'une fan, mais je préfère m'en tenir aux quatre films. Donc je zappe tout ce qui est extended universe autant que je zappe l'existence des deux premiers épisodes. Et tout va bien dans le meilleur des mondes, heh.
J'ai jamais lu Timothy Zahn mais je m'y mettrai un jour. D'ailleurs, le seul roman Star Wars que j'ai lu m'a beaucoup, beaucoup plu. C'était "Shadow of the Empire", écrit par Steve Perry. Mais je compte en rester là pour le moment.
Ensuite, les comics, jeux vidéos et autres produits dérivés, je te laisse commenter parce que c'est toi l'expert. En tout cas, merci beaucoup pour ce dossier très enrichissant ! J'attends la suite avec impatience.