DOSSIER STARWARS (suite et fin)

Publié le par Leon9000

LES JEUX VIDEOS

 

 

 

 

Avec ces batailles, ses combats aux sabres lasers, et son univers infini, Starwars était un média destiné à être adapter en jeu vidéo. Dans ce domaine, la licence de Georges Lucas témoigne elle aussi d’une qualité aléatoire entre les titres. Pourtant devant le nombre important de sublimes jeux Starwars ayant vu le jour, le jeu vidéo est sans doute le support sur lequel les Jedi sont le plus en forme, à part les films.

La variété des situations proposées dans les films ont donner naissance à des jeux Starwars variés et souvent ne s’attachant qu’à un domaine particulier de la saga. Inutile de parler des premiers jeux sur la super nintendo, allons plutôt vers les titres qui ont crée un réel engouement pour les jeux Starwars. L’un des plus vieux jeux et l’un des plus connus est sans doute le tout premier Jedi Knight. Applaudi par les fans et les joueurs en général, ce jeu vous permettant d’incarner un Jedi, représenta une belle avancée pour le jeu vidéo Starwars. Des titres tels que le premier Rogue Squadron sur Nintendo 64 et Pc firent également sensation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jedi Knight 1 était le premier jeu à pousser aussi loin la simulation de Jedi et à proposer au joueur le choix entre le côté obscur et le côté « clair » de la force. Mais aujourd’hui le jeu a un peu trop vieilli… On voit içi le héros du jeu Kyle Katarn dans Jedi Knight 2.

 

 

 

 

Cependant, les jeux Starwars connurent une période de ténèbres qui coïncida avec une période tout aussi sombre pour les films Starwars : l’arrivée des nouveaux épisodes aux cinémas. Et à partir de ce moment là, les développeurs adoptèrent leur jeu en s’inspirant des nouveaux épisodes. Ainsi naquirent une somme incroyable de jeux d’action Starwars complètement inintéressants : répétitifs, peu originaux, sans âme, ils furent sans doute les principaux responsables de la mauvaise popularité qu’avait Starwars dans les jeux vidéos à une époque (et qui est encore assez existante aujourd’hui malgré ce qui suivit). Les jeux tirés de l’épisode 1 étaient quasiment injouables (sauf l’excellent Starwars racer), les jeux de l’épisode 2 étaient un peu plus fun mais rapidement lassants.

 

 

 

 

 

 

 

C’est moche, c’est lassant, c’est bourrin, c’est les nouveaux jeux Starwars.

 

 

 

Mais un beau jour, peut être parce que la qualité des jeux était si mauvaise que même le logo Starwars ne parvenait pas à faire vendre, Lucasarts (la société de Lucas responsable des jeux vidéos Starwars) décida de changer de méthode et ce d’une manière fort spectaculaire. Puisque les jeux tirés de la prélogie ne rapportaient rien, les développeurs s’intéressent à nouveau aux anciens épisodes dont l’âme d’aventure et de fantasy ,bien absente des deux premiers nouveaux épisodes, constituait un facteur alléchant pour les jeux vidéos.

Ainsi la majeure partie des jeux qui suivirent furent grandement inspirés par les anciens épisodes. Et surtout la qualité de ces jeux en eux mêmes augmenta considérablement. Lucasarts avait visiblement décidé d’accroître le budget de ces jeux pour un résultat beaucoup plus satisfaisant. Ainsi la licence Starwars reprit de vives couleurs lorsque le premier jeu de la nouvelle génération de jeux Starwars (en terme de qualité) vit le jour, j’ai nommé Rogue Squadron 2 : Rogue Leader, la suite du premier Rogue Squadron et l’un des tous premiers jeux à être sortis sur Gamecube. Ce jeu fut une véritable consécration pour les jeux vidéos Starwars et fut le premier d’une longue liste d’excellents jeux vidéos que les fans de Starwars s’arrachèrent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En étant toujours une simulation de combats spatiaux, Rogue Squadron 2 prouva que la gamecube en avait dans le ventre. Ultra respectueux des films, graphismes superbes, missions variées, on n’avait jamais aussi bien restituer l’ambiance Starwars avant ce jeu.

 

 

 

 

A partir de ce moment, on pouvait noter que les jeux Starwars allaient beaucoup plus loin, et s’essayaient à divers domaines du jeu vidéo, avec souvent de belles réussites.

Il y eu, pour ne citer qu’eux, les deux suites de Jedi Knight : Jedi Outcast et Jedi Academy, le premier Batlefront (inspiré du jeu Batlefield), Republic Commando (vous dirigez une équipe de clones semblable à celles de Rainbow Six) , et surtout le fabuleux, que dis je, le grandiose Starwars Knight of the old republic premier du nom, véritable chef d’œuvre qui fit littéralement décoller la popularité de Starwars dans les jeux vidéos.

 

 

 

 

 

 

 

En choisissant de montrer le conflit qui opposa les Jedi et les Sith 4000 ans avant celui des rebelles et des impériaux, les créateurs de Starwars Knight of the old republic (starwars kotor), qui n’étaient d’autre que les développeurs du jeu culte Baldur’s Gate, avaient ainsi une totale liberté pour leur jeu. Un scénario fabuleux, un système de jeu efficace, l’ambiance des films parfaitement restaurée (celle des anciens épisodes) , une liberté immense grâce à l’excellente exploitation de la licence Starwars, des personnages charismatiques, et la possibilité de pouvoir céder au côté obscur quasiment à n’importe quel moment : ce jeu est considéré par beaucoup de fans comme le meilleur jeu vidéo Starwars jamais crée, et certains testeurs le considéraient même comme le meilleur produit Starwars qui ait jamais existé (y compris en comptant les films).

 

 

La sortie de l’épisode 3 apporta son lot de jeux sympathiques mais pas vraiment mémorables. Ce furent surtout les jeux prenant en compte l’ensemble de la saga qui furent un succès : le jeu online Star Wars Galaxies, la suite de knight of the old republic, battlefront 2… Avec la sortie récemment du réussi empire of war (un age of empires à la Starwars) , tout porte à croire que la licence Starwars en jeux vidéos, même si elle connut quelques périodes d’ombre, a encore un bel avenir devant elle.

 

 

 

 

 

 

Star Wars Galaxies fut un jeu réussi, et parvint à se créer une bonne communauté de participants. Malheureusement ce jeu fut mis dans l’ombre, comme beaucoup d’autres dans le genre, par le colossal succès de World Of Warcraft.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                    CLONE WARS

 

 

 

Une œuvre bien plus intéressante que les romans et autres comics. Ce dessin animé est vraiment à prendre en compte dans les films. Pourtant, à l’annonce de ce projet, les espoirs n’étaient guère présents. Le design très particulier des personnages avait fait retentir bien des cris de mécontentement, « c’est moche » étant celui qui revenait le plus souvent. La durée des épisodes étant très courte ( à peine trois minutes pour les dix-neuf épisodes et sept minutes pour le dernier), le dessin animé relevait presque à première vue de l’attrape nigaud de base. Enfin un dessin animé basé sur l’attaque des clones, n’avait pas vraiment intérêt à suivre l’exemple du film en question.

 Pourtant lors de sa première diffusion, ce dessin animé a rencontré un succès fort et mérité. Si le design des personnages s’était bel et bien révélé assez particulier, l’animation elle était totalement délirante et vraiment agréable à regarder. L’ambiance de la saga était très bien respectée (y compris celles des anciens épisodes) et le dessin animé permettait même d’aborder plusieurs aspects encore inexplorés de la saga. Il faut dire que le réalisateur de la série était loin d’être un amateur. Ayant auparavant créer le laboratoire de Dexter et Samouraï Jack,  Genndy Tartakovsky a parfaitement su adapter son style visuel à l’univers Starwars, à défaut d’avoir un nom facile à écrire. Au programme donc du pur délire Starwars mélangé à la folie du dessin animé : batailles spatiales à côté desquelles celles du retour du Jedi et de la revanche des Sith passeraient pour une fête entre amis, des Jedi avec des pouvoirs complètement exagérés faisant passer ceux des films pour des rigolos, duels de plus de trois épisodes où les participants s’envoient dix mille coups dans la tronche etc etc.

Au niveau de l’histoire, la faible durée des épisodes ne prête pas vraiment à des scénarios très élaborés mais au final cela n’est pas vraiment important car c’est surtout les bonnes idées du réalisateur dans les aventures des personnages qui attire l’attention. A travers la galaxie, on suit le parcours des principaux chevaliers Jedi au cours de la guerre des clones, ainsi que de nouveaux arrivants comme Durge et Asajj Ventress, tirés des comics Starwars. On a ainsi droit à une bataille terrestre totalement surréaliste avec Mace Windu, un duel sur speeder entre Obiwan et Durge, la mission d’une équipe de clones super clase, et sans oublier l’affrontement final mémorable entre Anakin et Asajj Ventress sur Yavin IV, le tout agrémenté de nombreux clins d’œil à la saga rappelant bien que c’est l’univers Starwars qu’on a en face de nous. Les vingt premiers épisodes s’achèvent sur l’apparition du général Grievous qui après un combat très impressionnant vaincra à lui seul cinq Jedi.

 

 

 

 

 

Sans doute le moment le plus mémorable de la série.

 

 

 

 

 

 

Grievous faisait une entrée spectaculaire dans la série. Le dessin animé le rend beaucoup plus rayonnant que dans l’épisode 3 et a ainsi participer à la déception à l’égard de ce personnage dans le film.

 

 

 

 

Devant le succès des vingt premiers épisodes, cinq autres sont mis en chantier, toujours avec le même réalisateur et le même style visuel. Cette fois ci, la durée passe de trois à douze minutes et ainsi les histoires peuvent être beaucoup plus développées. Le but est clair : faire le lien avec la revanche des Sith. Ces cinq épisodes permettaient donc de voir en avant première le look des personnages et des vaisseaux de l’épisode 3, de voir Anakin se faire honoré chevalier Jedi, et l’enlèvement du sénateur Palpatine faisant ainsi directement le lien avec le début de la revanche des Sith.

 

 

 

La gloire d’Anakin avant sa chute.

 

 

Au final, ce dessin animé grâce à son animation, son respect de la saga, et ses excellentes idées dans les péripéties des personnages, est une réussite et on peut attendre avec impatience le prochain dans le genre.

 

 

 

 

 

 

                                                         LES MODIFICATIONS

 

 

Je ne pouvais pas parler de Starwars sans faire référence à cette caractéristique des films. Depuis quelques années, non en fait depuis toujours, Georges Lucas remodèle sans fin les anciens épisodes. Il y eut d’abord la version spéciale de 1997 lors de la ressortie au cinéma des anciens épisodes. La sortie en dvd de ces mêmes épisodes fut l’occasion de réorganiser l’ensemble. Ne doutons que la ressortie des films prévu pour 2007 paraît t-il, sera accompagné de nouveaux changements. Alors ces changements en quoi consistent t-ils ?  Et bien ils sont assez aléatoires. Cela va des changements d’impact de blaster aux rajouts de séquences pour certaines scènes en passant par la modification des sabres lasers. Bref on va des trucs quasiment imperceptibles au rajout bien visible.

 

 

 

 

 

Avant

 

 

 

 

 

 

Après…

 

 

 

 

Alors que penser de tout ça ? Quand certains disent que ce n’est que par soucis de perfectionnisme, d’autres se moquent ouvertement de Lucas quant à l’utilité de ces changements qui iraient jusqu’à dénaturer certaines scènes. Personnellement je penche largement pour le deuxième parti mais reconnaissons tout de même que plusieurs rajouts sont les bienvenus. Les plans rajoutés à l’arrivée dans les villes par exemple m’ont toujours plu (bien que vous trouverez facilement des fans qui voueront à la damnation Lucas pour ce type de changements) , de même que les explosions plus spectaculaires des planètes et de l’étoile noire, ou encore le rajout d’un morceau musical inédit et de plusieurs séquences finales à la fin du retour du Jedi.

 

 

 

 

Avant la séquence finale allait directement vers les ewoks et il n’y avait quasiment pas de musique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les nouvelles éditions, les planètes de Starwars ont été rajoutées et John Williams composa un excellent morceau inédit. Grâce à cela la scène apparaît beaucoup plus joyeuse que dans sa première version.

 

 

 

 

Mais après là on parle du positif, et encore dans la mesure où on accepte ces nouveaux effets spéciaux dans les anciens épisodes. Mais ensuite malheureusement les modifications ont des conséquences visibles sur le film, ne respectant même pas l’œuvre d’origine. Comment expliquer par exemple, dans la première version d’un nouvel espoir, Han Solo abat froidement Greedo et que dans la version de 1997 et des dvd Greedo tire le premier, et Solo ne fait que riposter ? Outre cette scène qui fut longtemps au top 10 des critiques des modifications, on peut noter des dizaines d’autres défauts. L’impression d’ensemble quand on voit les différentes versions et qu’entre elles Lucas fait strictement n’importe quoi, semblant rajouter ou enlever tel ou tel élément selon l’humeur qu’il a aujourd’hui. Ainsi des dialogues des anciens épisodes sont passés à la trappe dans la version de 1997 et sont revenus dans les bonus du dvd de 2004 (et je ne les ai découvert qu’à ce moment là), des rajouts dans la version 1997 ont été enlevés dans la version des dvd, et on peut se demander si on retrouvera la version 2004 lors de la prochaine modification des films.

Les rajouts de certaines scènes sont d’ailleurs vraiment discutables. En 1997 , une séquence peu brillante d’un concert dans le palais de Jabba avait été rajoutée (et malheureusement Lucas n’a pas eu envie de la retirer dans la version 2004). Mais c’est en 2004 que le paquet était arrivé, la séquence de l’empereur et de Vador dans l’empire contre attaque avait été allongée, contredisant pas mal la scène principale vu que cette fois ci Vador faisait semblant de ne pas connaître l’existence de Luke alors qu’il était à sa poursuite (l’explication qu’on a eu,  est qu’il fallait coïncider avec la prélogie où Anakin montre clairement qu’il veut détrôner Palpatine), et alors que dire de la séquence finale où là la plus grande monstruosité Starwarsienne a vu le jour.

Dans la version originale, Dark Vador apparaissait en temps que fantôme Jedi au côté d’Obiwan et de Yoda. Lavé de ses pêchés en quelque sorte, il apparaissait sous la forme d’un père bienveillant interprété par Sebastien Shaw, bref la parfaite conclusion de la saga. En 2004, alors peut être que Lucas s’était dit qu’il ne s’était pas mis assez les fans sur le dos après la menace fantôme et l’attaque des clones, mais il décida tout bonnement de remplacer Shaw par Hayden Christensen dans le retour du Jedi. Je vous présente la nouvelle version :  Hayden Christensen arrive avec son look à la revanche des Sith, il regarde sa robe au lieu de regarder Obiwan qui lui sourit (comme Shaw le faisait dans la version originale) d’un air de se dire « tiens qu’est ce que je fous là ? » (faut dire que la scène a été tournée tandis que les acteurs essayaient leurs costumes pour l’épisode 3…pour vous dire le niveau). Anakin est aussi jeune que dans la revanche des Sith, l’image du père bienveillant s’en va à la poubelle, et il fait complètement tache à côté d’un Obiwan et d’un yoda bien plus âgés que lui (et puis il faut dire que Christensen possède un tel charisme naturel…) .

Alors la raison ? Voyons, oui forcement c’est lié aux nouveaux épisodes, puisque c’est Christensen qui apparaît, voyons que cela pourrait t-il être ? Lucas donne la réponse : « Ben c’est à cause de l’explication des fantômes Jedi dans les nouveaux épisodes. Vous savez les Jedi ils disparaissent pas quand ils meurent dans les nouveaux épisodes, et c’est vachement important ! Mais oui, vous savez, le truc que Yoda il explique en trois secondes à Obiwan à la fin de la revanche des Sith, et attendez c’est vachement utile ce genre de rajouts,ça avait trop besoin d’être expliqué les fantômes Jedi comme les midichloriensmachin chose ». Et devant l’évidence d’une telle révélation, le fan se dit « OH MAIS OUI BIEN SUR POURQUOI CA M A PAS FRAPPER QUAND J AI VU CHRISTENSEN EN FANTOME JEDI ? AH C EST TELLEMENT EVIDENT ». Alors, bon, je veux bien qu’on dénature une scène, même que ce soit la scène finale, mais pour un prétexte aussi bidon…

 

 

 

 

 

Avant, une scène culte.

 

 

 

 

 

 

 

Après, tout l’inverse. Applaudissez fort la plus belle erreur de Lucas (pour rester poli) et quand on a vu l’attaque des clones, on sait que ce n’est pas peu dire.  A quand un sabre laser violet pour Luke Skywalker…

 

Et puis, si je ne m’abuse, à moins que mon horloge soit complètement déréglée, mais les nouveaux épisodes ils ont pas été faits après les premiers ? Ah ben oui…Mais alors c’est pas aux nouveaux à s’adapter aux anciens ? Maintenant ça va être à l’original de s’adapter à la suite ? Et la logique dans tout ça ?

Enfin bon, tout ça pour montrer l’ampleur du désastre, je croyais que Lucas ne pouvait pas faire pire après l’attaque des clones…je me trompais. Et je préfère ne pas imaginer les prochaines versions, non il ne vaut mieux pas. Quant au prétendu soucis de perfectionnisme, non seulement c'est plus de la détérioration qu'autre chose, mais c'est surtout une preuve que Lucas a plutôt peur de faire autre chose que Starwars.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                   L’AVENIR DE STARWARS

 

 

 

 

 

 

Vous l’aurez compris que ce soit dans n’importe quel domaine jeux vidéos, comics, modifications , romans (films ?)  Starwars a encore un bel avenir devant lui et ce pour une sacré paquet d’années, à moins qu’une autre saga sorte entre temps  et finisse par éclipser les Jedi mais on a peine à le croire. Le dernier domaine que la saga n’avait pas touché, à savoir les séries télé sera bientôt lui aussi marqué par le logo Starwars avec une centaine d’épisodes racontant la jeunesse de Luke Skywalker, sans oublier le prochain dessin animé clone wars. Ainsi, quel que soit le futur de Starwars (troisième trilogie ou pas ? ) , cette saga restera à jamais présente dans les esprits, et malgré tous les reproches que nous pouvons lui faire, remercions tout de même Georges Lucas d’avoir été le créateur de cette preuve immense du pouvoir incroyable de l’imagination.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié dans Articles principaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Seotons 04/11/2010 20:52

SeotonsCool merci pour l'info

frankor 05/09/2007 21:33

frankorVIVE STAR WARS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Liz 12/04/2006 22:26

Suite et fin du commentaire...Bon, tu l'as posté il y a une décennie, cette dernière partie, mais je commente quand même ...
Alors les jeux vidéos, là tu es l'expert, donc je me prononce pas, tout ce que tu as écrit est pas mal, mais je me permets pas de juger comme je connais pas du tout.
Ensuite, les Clone Wars, je suis d'accord avec tout ce que tu as dit, c'est vrai que cette série d'épisodes trop courts était vraiment bien ! Tout à fait dans l'esprit Star Wars, à mon avis.
Bon, ensuite ça se gâte :p
Je comprends bien pourquoi ça te froisse cette histoire de modifications -et moi aussi, crois-moi, le fait que Sebastian Shaw ait été remplacé, ou que Greedo tire en premier, c'est sûr que ça fâche. Il est allé trop loin, ça, c'est sûr.
Mais ensuite, si l'on considère les modifications en général, comme l'amélioration de la qualité de l'image, c'est plutôt bénéfique, non ? Je sais pas trop, peut-être que je suis pas digne d'être fan de Star Wars quand je dis que ça me dérange pas. Des retouches par ci, par là, que le spectateur alpha ne remarquera même pas... Je dis pas que tu chipotes hein, mais bon, y'a pas de quoi en faire une omelette. A part pour les deux modifications mentionnées ci-dessus, qui sont, je te l'accorde, une grosse erreur de la part de Uncle George le psycopathe perfectionniste.
Quant à l'avenir... SW, ce sera jamais vraiment fini. Il y a tellement à exploiter dans cet univers que de toute façon, d'ici 50 ans quand le George sera mort, quelqu'un d'autre va se remettre à travailler dessus. C'est inévitable. Espérons qu'on ne sera pas vivants pour voir ça (c'est la crise cardiaque assurée de toute façon) !
Ca m'a fait sourire de te voir remercier Mr. Lucas à la fin. Comme quoi, t'es pas si irrespecteux que ça envers le Créateur *j'te taquine*
Ps : je crois que tu as oublié de mentionner tout ce que George Lucas et Star Wars ont apporté à l'industrie cinématographique, eg. le son THX, Industrial Light and Magic (Computer Generated Imagery, le Dykstraflex) et le système de montage Avid etc. Mais bon ^^
C'était un très très bon dossier quand même, et merci de l'avoir rédigé !

lara 01/04/2006 14:28

: lok je viens de percuter un truc *mode hyper gogole* avt cristensen y avait un autre bonhomme a la place!!!!!!!!
comment j'avais zappéééé *ms c'est vrai en plus, la derniere fosi que j'avais vu le retour du jedi j'avais 5ans* bin en fait christensen a la place de l'autre gars, c'est naz.
*et la je passe encore pour une débile*