Final Fantasy les créatures de l'esprit: Le meilleur film tiré d'un jeu vidéo n'a rien à voir avec le jeu vidéo.

Publié le par Leon9000

Même si vous vous préoccupez plus du match France-Corée du Sud de demain que des jeux vidéos, le nom de Final Fantasy doit quand même vous dire quelque chose. La saga de Square Enix est l'une des représentantes les plus célèbres des jeux de console, narrant à chaque volet des aventures dans des univers fantastiques spécifiques à chaque épisode de la série. Le succés du jeu a atteint des sommets et Final Fantasy est désormais indissociable du RPG. Un succés qui ammenait la saga à être, en ces temps d'adaptations en tout genre, transposé au cinéma. Ce fut le cas, enfin si on veut, avec un premier film intitulé Final Fantasy: les créatures de l'esprit, premier film de l'histoire à être cent pour cent en images de synthèse, un pari dont l'ambition fut à la mesure de l'échec commercial collosal du film. Un échec dont Square Enix mit du temps à se remettre mais finalement ils lancèrent un deuxième film intitulé Final Fantasy VII : Advent Children qui vient tout juste de sortir en DVD. M'ayant procuré récemment le DVD de ce film et m'apprêtant bientôt à le vissionner, avant de publier la critique de Advent Children, je vais donc parler en premier lieu de l'adaptation précédente de Final Fantasy à savoir les créatures de l'esprit.

Final Fantasy: une adaptation qui n'en est pas vraiment une.

Il est préférable de commencer par ce que tout le monde retient par rapport à ce film de manière générale, et aussi par ce qui explique le désastre commercial du film: les créatures de l'esprit sont censés être l'adaptation du jeu vidéo Final Fantasy. Toutefois, le film n'a strictement rien à voir avec le jeu vidéo. Tandis que le jeu place à chacun de ses titres un univers différent mais toujours trés orienté fantastique avec des personnages parfois au look trés Manga, le film se place dans un univers totalement science fiction, beaucoup plus basique avec nulle trace de magie ou d'invocations. Une chose à laquelle aucun fan ne s'attendait et croyant qu'il verrait un univers semblable à celui de ses jeux vidéos favoris, il s'est trouvé avec quelque chose qui n'avait quasiment rien à voir et forcément la déception était au rendez vous. La déception des fans était grande et les fans de Final Fantasy sont nombreux, il s'en est donc suivi un bouche à oreille trés négatif vis à vis du film, sans doute responsable de l'échec financier de l'oeuvre qui a failli mettre Square Enix à la paille. Un échec trés regrettable, d'une part en raison de la grande qualité du film et d'autre part, parce qu'il aurait suffi d'enlever Final Fantasy du titre, pour que le public voit le film d'un oeil normal et alors les choses auraient sans doute été différentes. En même temps, la faute en revient un peu à Square Enix qui aurait du se douter que proposer une adaptation trés éloignée du jeu d'origine avait beaucoup de chances de mal passer. Si on livrait une adaptation de Zelda avec un univers totalement médieval et Orlando Bloom en Link qui commanderait des armées et taillerait ses ennemis humains dans des gerbes de sang, je suis pas sûr que j'apprecierais.

Une ambiance beaucoup trop axée science fiction qui a déçu de nombreux fans.

Alors oui Square Enix a eu grand tort de faire une adaptation dans cet ordre là. Pourtant, si on le juge uniquement en tant que film, Final Fantasy dépasse de loin le cadre du simple film en images de synthèse pour devenir un vrai moment de cinéma. On avait beaucoup parlé du film par le fait qu'il utilisait pour la première fois entièrement des images de synthèses pour le film. Autant dire, que bien que le film soit sorti déjà il y a de nombreuses années, le constat visuel est toujours aussi sidérant. Que ce soit dans les décors, dans les effets spéciaux, dans l'animation des personnages ou dans les effets de lumière, tout est impressionant de beauté et de réalisme et il faudra attendre encore longtemps avant d'atteindre un tel niveau de perfection.

Sur le plan visuel, le film est une réussite incontestable, particulièrement dans les personnages qui sont impressionants de crédibilité. Admirez le travail:

Mais sans le fond, la forme n'est rien et c'est là où Final Fantasy est vraiment impressionant. Alors, oui le scénario n'est pas vraiment digne de rentrer dans les annales avec des répliques qui tombent souvent à l'eau, oui il manque de l'intensité à plusieurs scènes notamment les séquences d'action qui auraient eu besoin de plus de dynamisme. Mais tout de même ce qui est vraiment grandiose, c'est qu'à la sortie de Final Fantasy, ce n'est pas l'aspect visuel incroyable que l'on retient mais bien la poésie immense qui se dégage de ce film, poésie encore plus surprenante dans un film qui est un véritable délire visuel mais qui pourtant accorde beaucoup d'importance à l'émotion. Et en cela, assez ironiquement, on se rapproche beaucoup de l'esprit du jeu vidéo, notamment dans le lien avec la nature et avec la Terre même. Ainsi, si la réussite visuelle est impressionante, les sentiments que se dégagent de l'histoire le sont beaucoup plus, une émotion encore plus honorable qu'elle aurait pu tout à fait ne pas être présente dans un film dont on a beaucoup parler pour son aspect visuel, mais qui aurait bien mieux mérité qu'on parle de son atmosphère.

Les images de synthèse sont magnifiques, mais au délà du pur plaisir des yeux, elles transmettent une vraie émotion.

Ainsi, si Final Fantasy est sans doute l'adaptation la plus intelligente d'un jeu vidéo qui ait été faite. Développant autant l'ambiance que la forme, le fait que tout cela ait été crée par ordinateur se fait vite oublier, et on se laisse vite emporter dans cette aventure qui, au bout du compte, est une expérience humaine bien plus convaincante que de nombreux films faits avec des acteurs en chair et en os. Ainsi, cette oeuvre est sans doute l'une des meilleures preuves qui existe de l'intérêt de faire des films d'animation. Une adaptation peut être ratée, mais un grand film d'animation et un grand film tout court.

Allez au délà de l'image, et voyez la vraie qualité du film.

En tout cas, l'aspect visuel du film a fait fuir une grande part du public qui n'a vu que l'image et ne s'est pas demandé si il y avait quelque chose derrière, et les fans du jeu ont définitivement fait plombé les chiffres du film au box office. Du coup la nouvelle adaptation de Final Fantasy se veut être un film trés destiné aux fans, en étant la suite du volet le plus célèbre et le plus apprécié de la série: Final Fantasy 7. Bon, il m'apparaît clair que ce film ci mise complètement sur la forme à travers des combats impressionants qui prendront sans doute les neuf dixièmes du film avec un scénario pas vraiment recherché. Je doute qu'il me marque autant que les créatures de l'espritj, mais en tout cas il risque d'être sacrément impressionant, et puis qui sait, peut être y aura t-il une vraie ambiance dans le film? Réponse dans le prochain article de ce blog.



Publié dans Films du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kitana 11/10/2009 15:32

Juste... impressionnant

inarion 17/07/2006 21:59

un bo film poétique, et certainement triste mais personelment sama fé réfléchir sur certain point! je lm bcp

Lydzi 19/06/2006 22:28

"Ainsi, si Final Fantasy est sans doute l'adaptation la plus intelligente d'un jeu vidéo qui ait été faite. "

Ca et Silent Hill, entierment d'accord. Je sais que FF s'est fait laminé par la critique à lépoque, mais rien qu'au niveau technologique c'est un chef d'oeuvre.