Final Fantasy VII: Advent Children: l'adaptation la plus fidèle au jeu vidéo d'origine représente un grand pas en avant dans l'animation.

Publié le par Leon9000

La voilà donc enfin, cette suite cinématographique du volet le plus célèbre la série Final Fantasy. Alors au bout du compte, quel est le résultat de ce projet? L'univers de Final Fantasy est t-il resplendissant au cinéma? Ce film est t-il destiné à d'autre qu'aux fans? Restera t-il dans les annales? La réponse est dans le test qui suit.

Et oui, on est loin des créatures de l'esprit.

Commencons direct par ce qui fâche, ce qui fait que ce film, malgré tout le bien que je pourrais en dire par la suite, ne peut absolument pas obtenir l'adhésion totale auprés d'un cinéphile. Ce film est, fait avant toute chose, pour les fans. Seuls les fans de Final Fantasy pourront pleinement apprécier Advent Children, qui, pour nombre d'entre eux, sera sans nul doute un chef d'oeuvre. Les joueurs sont clairement les destinataires de ce film, le message d'introduction s'adresse directement à eux, ils sont à nouveau cités dans le générique de fin, et l'un des personnages de l'histoire s'adresse même directement aux joueurs. Une marque de respect que les fans sauront à juste titre apprécier mais qui montre bien que le public en général est assez exclu de ce film. Et il l'est réelement, cela se voit dés le début du film, en particulier dans la compréhension du scénario. Ce film, constituant la suite directe du jeu, les cinq premières minutes résument les évènements du jeu vidéo, mais loin d'éclaircir le spectateur (j'ai failli dire joueur) elles ne font que l'embrouiller, et cet effet sera accentué dés que le scénario du film débutera vu qu'il prolonge des sujets du jeu que le spectateur semble être obligé de maitrîser sur le bout des doigts. De plus, en dehors de la trame du film, certains passages semblent être vraiment destinés aux fans, avec en premier le combat contre l'invocation Bahamut présente dans tous les jeux Final Fantasy qui n'est que l'occassion pour les fans de voir tous leurs personnages favoris se battre en équipe contre l'une des créatures les plus populaires du jeu vidéo. Il va sans dire que les simples mortels risquent d'être complètement largués.

Les fans seront aux anges devant ce combat impressionant contre Bahamut. Les spectateurs ordinaires se demanderont l'intérêt de ce combat dans l'histoire.

Mais si Final Fantasy VII: Advent Children est en priorité destiné aux fans, est t-il impossible à voir pour un autre public? Et bien je réponds un grand NON. Il est nullement besoin d'être fan du jeu pour apprécier tout de même ce film et la première des raisons semble évidente dés qu'on pose le regard sur la moindre des images de ce film : visuellement on n'avait jamais atteint un tel niveau de perfection. Les plus infimes détails impressionnent, et au milieu de tant de beautés visuelles, on se dit qu'on ne pourra plus être encore étonné par des effets spéciaux aprés ce film. La qualité de l'animation ressort particulièrement dans les combats et alors là, j'avoue que les mots me manquent, comment les qualifier? Voyons...extase absolue? plaisir infini? parfaite harmonie entre la chorégraphie et la mise en scène? Autant dire que les scènes d'action ont de quoi faire baver les frères Washoski de Matrix, tant la chorégraphie est si rapide et si fluide disposant d'une mise en scène multipliant toutes les audaces visuelles, ce qui constitue une nouvelle fois, la preuve de la supériorité de l'animation dans les scènes d'action comparer au cinéma avec des acteurs en chair et en os. De plus, la réalisation est appuyée par un montage ultra efficace, qui rendra Michael Bay vert de jalousie. Le Nirvana a donc été atteint d'un point de vue visuel et cela n'a rien d'étonnant: le réalisateur du film signe içi son premier film, il avait auparavent travaillé sur des jeux vidéos, et son objectif a été clair avec ce film: les personnages ne disposent d'aucune limite, d'aucune frontière et ainsi les affrontements atteignent un niveau de grandeur que personne n'avait tenté de franchir jusque là, pas même Néo.

OUBLIEZ TOUT CE QUE VOUS AVEZ PU VOIR EN TERME D ACTION ET ADMIREZ LE MAITRE:

Mais comme je l'ai dit dans les créatures de l'esprit, sans le fond, la forme n'est rien. Et c'est en cela, que Advent Children m'a étonné. Car oui, il y a un fond entre toutes ces scènes d'action, une vraie atmosphère et un vrai message d'humanité qu'on retrouvait dans les créatures de l'esprit. L'univers de Final Fantasy a un potentiel énorme au cinéma, un potentiel que les créateurs ont compris, puisqu'ils ont pris aussi le temps, au dehors des affrontements, de développer leur univers, notamment sa poésie. Ainsi, si les rebondissements du scénario sont assez classiques (je parle bien des rebondissements et non de l'histoire), le film a une vraie ambiance, un univers attrayant et des personnages charismatiques qui font qu'on s'intéresse à l'histoire autrement que par les affrontements. Toutefois, il faut avouer qu'il est préférable d'être amateur de jeux vidéos ou encore de Mangas pour apprécier cet univers, et là encore, une bonne partie du public est malheureusement mise à l'écart.

Un univers trés orienté culture Japonaise...

Mais qui possède une vraie ambiance et un vrai message d'humanité...

Avec des personnages au charisme certain.

Pour le reste, je tiendrais à m'attarder sur la musique, qui est ma foi assez intéressante dans son ton résolument moderne, en mélangeant le rock et l'orchestre. Pour finir, la plus grande critique qu'on peut faire à ce Final Fantasy est d'exclure les cinéphiles habituels par son ambiance typiquement jeu vidéo et Mangas et d'exclure les non fans de Final Fantasy par son scénario incompréhensible pour celui qui n'a pas joué au jeu. Autant, j'encourage tout le monde à découvrir les créatures de l'esprit au plus vite, autant je considère qu'il faut au préalable de renseigner sur Advent Children avant de le voir. Il est clair que mon statut d'amateur de jeux vidéos et de Mangas a fortement joué dans mon appréciation du film, et si j'avais déjà joué à Final Fantasy 7, j'aurais sans doute été au Nirvana total. Toutefois, il faut reconnaitre que ce film est incontestablement un grand pas en avant dans le domaine de l'animation, Advent Children va sans doute offrir énormément de possibilités pour les réalisateurs à venir, et ce type de films risque sans doute d'être courant dans les années à venir ( et ce n'est pas le succés de Advent Children qui fera dire le contraire). Aussi, on peut se mettre à espérer beaucoup de choses, que les adaptations de jeux vidéos, par exemple, seront toujours réalisées de la sorte ( Devil May Cry me semble destiné à être adapté ainsi, et cela éviterait un enième navet hollywoodien), ou encore un vrai Final Fantasy propre au cinéma (qui alors remporterait l'adhésion totale) , ou encore un film d'animation, réalisé comme tel, mais sans être une adaptation de jeux vidéos. Les possibilités les plus folles sont offertes désormais, et on peut en remercier ce film. C'est ainsi que s'achève ce test et maintenant, il ne me reste plus qu'à me procurer en vitesse Final Fantasy 7, le jeu d'origine.



Publié dans Films du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tyhh 19/08/2008 16:52

super

steven 13/02/2008 17:26

supermoi aussi j'ai regardé le film et il est tout simplement fantastique.Qu'oi qu'on dise les images sont belles et l'info morale est tres bien percu

Darken 09/12/2007 01:47

On remet ça...?J'ai 23 piges et pourtant...C'est le jeu de mon adolescence et sans nul doute, de ma vie. Je l'ai terminé de nombreuses fois quand j'avais une Play1 et j'en récupérerais bien une, rien que pour ce jeu, aujourd'hui encore. Le film est tout ce que j'espérais, une possibilité de reprendre l'aventure, car c'est bien de ça dont il est question même si on n’a pas une manette dans les mains. Le reproche qu'on lui fait, d'être difficile d'accès pour ce qui n'ont pas connu le jeu, je suis assez d'accord mais je pense que c'est d'autant plus intéressant que les non-fans le visionnent, et reviennent au jeu (du moins s'ils peuvent encore le trouver).
Alors et maintenant...SquareEnix a relancer la machine et je pense qu'il y a surement des fans qui voudraient que cela se prolonge (du moins, c'est mon cas).Alors verra-t-on une suite à ce film sous forme, elle aussi, de film ou de jeu? Va-t-on à la suite d'Advent Children remettre le jeu dont il est issu au gout du jour? C'est ce que certaines rumeurs laissaient entendre, un Final Fantasy 7 le remake, sur une nouvelle plateforme (Play 3 éventuellement) avec des graphismes proches du film...info ou intox?

Elania 20/11/2007 08:36

m^me si on a jamais joué au jeu, on peut comprendre : j'ai vu le film avant de commencer le jeu et cela ne m'a nullement dérangé

aurore 03/10/2007 13:14

nadasuper les images sinon monter nous un peu ce que vous avez d'autre comme e image sa cerais mieux.biz