Half Life 2: Reveillez vous, monsieur Freeman...

Publié le par Leon9000

Les années ont passé depuis l'incident de Black Mesa. Le Cartel fait régner la terreur à l'intérieur des cités tandis que le monde s'effondre au dehors. Le seul espoir de la résistance repose sur les épaules du scientifique le plus courageux et le moins bavard de l'histoire. Votre arme anti-gravité et votre combinaison ne seront pas de trop si vous comptez survivre aux forces qui se déchaînent, car vous êtes la cible prioritaire du Cartel. Votre nom est...


Gordon Freeman.


Half Life 2 est le genre de titre incontournable pour quiconque possède un ordinateur suffisamment performant. A sa sortie en 2004, l'oeuvre reçut 40 récompenses comme "meilleur jeu de l'année" à travers le monde et certains n'hésitèrent pas à le qualifier de "meilleur jeu jamais fabriqué". Il faut dire que l'oeuvre était attendue au tournant. Suite du premier Half Life, qui avait considérablement marqué les esprits, le jeu connut un développement long et parfois éprouvant, notamment suite à un piratage entier du projet, qui repoussa la date de sortie du titre. Ce fut donc avec du retard que Half Life 2 vit le jour, quelques mois après la sortie des suites de ses concurrents Doom ou Far Cray. Pourtant le jeu s'était rapidement imposé comme une référence absolue. Nous sommes depuis peu en 2008, et maints jeux ont déjà impressionner par leurs prouesses visuelles et ludiques et pourtant Half Life 2 garde toujours un impact certain, malgré son moteur graphique vieillissant. Lors de la sortie du jeu, il y avait eu la sensation d'avoir franchi un nouveau pas en avant, on avait atteint un point de démesure et d'immersion auquel on ne s'attendait pas.


Ici, vous ne vous poserez pas de questions du genre "oh, ce serait tellement cool si on pouvait faire ça" ou "si seulement, on avait pu..." car l'oeuvre fait justement en sorte de proposer une aventure extrêmement complète et très riche, de telle façon qu'on ne peut qu'apprécier la générosité du titre. Mais ce qui frappe dans Half Life, c'est avant tout sa force d'immersion pour un FPS somme toute assez classique dans son fonctionnement. Par des détails ingénieux et une narration intelligente, les développeurs parviennent avec brio à donner l'illusion d'être véritablement dans la peau de Gordon Freeman. Quelques uns des éléments qui participent à cette immersion sont l'absence totale de cinématiques, tout le jeu se déroulant sans interruption, la modélisation des personnages suivant vos moindres mouvements et bien sûr l'interaction avec le décor, une grande force du titre. Ces éléments combinés aux nombreuses possibilités offertes par le jeu permettent ainsi au joueur de plonger pleinement dans l'univers de l'oeuvre.


De nombreuses possibilités pour une immersion totale.

Et quel univers! Half Life 2 se présente en effet comme un assemblage d'influences variées et que le jeu arrive à organiser dans un tout cohérent. L'intrigue débute avec la présentation d'un monde austère dans la continuité du 1984 de Georges Orwell, où des robots rappelant les oeuvres de Philip K Dick patrouillent autour de vous tandis qu'au loin se profilent des tripodes tels ceux de la Guerre des Mondes. Votre périple vous conduit ensuite à travers une course poursuite digne des meilleurs James Bond pour vous amener à une ville hantée, géniale référence aux films de Georges Romero. Les connaisseurs décèleront bien d'autres références, tels Alien, Starship Troopers ou encore la Mouche de David Cronenberg. Cette composition originale d'inspirations diverses permet à l'action de se diversifier tandis que l'univers du jeu se forge sa propre identité. Le scénario de l'oeuvre est en effet obscur, vous y trouverez plus de questions que de réponses, tel le mystère du fameux G-Man emblème de la série et qui rappellerait presque les délires paranoïaques d'un certain David Lynch.

Mais outre cette toile de fond remarquable, le jeu se démarque également par son moteur physique impressionnant. Chaque objet de l'environnement peut être utilisé pour construire une arme ou résoudre une énigme, la notion d'interaction avec le décor prenant alors tout son sens. Ce procédé est largement mis à contribution via l'usage du Gravity-Gun, arme permettant de faire flotter les objets lourds et qui sera votre meilleur atout dans l'aventure. Le jeu fourmille également d'excellentes trouvailles visuelles, avec un design et une animation des ennemis impeccables, et des décors soignés. Le plaisir de jeu est terriblement immersif d'autant que le titre varie habillement les ambiances, la peur faisant souvent irruption après des Gunfights haletantes.


Un univers aux inspirations variées servie par une réalisation extraordinaire.

L'ambiance sonore a également subie un travail exceptionnel, les bruitages des monstres et robots sont parfaits, quant à la musique elle n'intervient qu'à des moments particuliers et de manière efficace. Dommage que le doublage français soit un peu en reste, si certains doubleurs sont assez inspirés d'autres voix prêtent à sourire par leur aspect décalé. Les quelques reproches à faire au jeu consistent principalement dans les phases de véhicules. Bien qu'elles permettent de varier l'action, leur maniabilité est assez catastrophique et elles deviennent vite un fardeau. De même que les inévitables chargements, de surcroît plutôt longs et fréquents. Être coupé en plein milieu de l'aventure par le message "chargement" pour un jeu qui mise beaucoup sur l'immersion, ça énerve quelque peu. Enfin, si l'interaction des ennemis avec le décor est stupéfiante, leur intelligence l'est un peu moins...


Mais après tout, le défaut de l'excellence est qu'on lui pardonne moins ses défauts. Malgré sa construction de FPS classique, Half Life 2 est une oeuvre terriblement captivante. Superbement réalisé, disposant d'un univers riche et passionnant et surtout incroyablement immersif, Half Life 2 est l'une des oeuvres qui prouvent avec le plus d'efficacité à quel point le jeu vidéo est en train de se développer pour atteindre un sommet d'excellence qui nous mènera peut être vers le stade Matrix.


Note: 18/20.


PS: la critique consacrée à cet excellent jeu est le premier article de l'année 2008 sur le Royaume des Rêves!



Publié dans Jeux vidéos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article