Inglourious Basterds: Quand le cinéma change le monde...

Publié le par Leon9000

Soenke Möhring, Brad Pitt et Gedeon Burkhard. Universal Pictures International France

"Tu vas devoir enlever ton uniforme un jour...Et j'aime pas ça."

Un Tarantino prenant pour cadre la seconde guerre mondiale, beaucoup de cinéphiles en rêvaient et le cinéaste déjanté répond aux attentes en livrant une nouvelle oeuvre culte. Malgré la déception provoquée par Boulevard de la Mort, Tarantino parvient à se faire pardonner en réalisant l'un de ses films les plus riches. Se présentant initialement comme un Western sur fond de seconde guerre mondiale, Inglorious Basterds s'impose au fur et à mesure de sa progression comme une véritable lettre d'amour au cinéma où la passion pour le septième art y est décortiquée. Cette oeuvre est l'occasion pour Tarantino de proposer un double regard sur sa carrière par le biais de la fascination pour la violence dans les salles obscures. D'autres thèmes cinématographiques y sont dépeints dont l'immortalité des acteurs sur pellicule, l'exploitation du monde réel dans le cinéma et l'impact du cinéma sur le monde.

Le cinéma prend ainsi la place centrale du récit, la guerre mondiale ne servant finalement que de décor à une réflexion cinéphile. Avec un talent de dialoguiste plus prononcé que jamais, Tarantino privilégie toujours les longs dialogues mettant en valeur l'exceptionnel talent des acteurs (à l'exception regrettable de Melanie Laurent) où les évènements s'achèvent dans une violence aussi démesurée que rapide sur fond d’une bande son toujours aussi exceptionnelle. Héritier de toute un historique cinématographique, Inglorious Basterds constitue également un bilan de la longue passion de Tarantino pour le septième art. Si depuis quelques temps, le cinéaste semblait donner l’impression de se reposer sur ses lauriers en faisant un cinéma de facilité fondé sur les références, le réalisateur réaffirme son indéniable talent et retrouve la considération du public dans cette œuvre ambitieuse où la passion communicative pour le cinéma rassemble les individus. Amis cinéphiles, plus que jamais en voyant ce film, vous saurez que vous n’êtes pas seuls.

Mélanie Laurent. Universal Pictures International France

Brad Pitt. Universal Pictures International France



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

emule 26/10/2009 03:21

B.Pitt est comme Robert Reford, cobien plus age, plus beau, et meilleur comediant