Iron Man 2: Que Dieu bénisse l'Amérique et ses armes!

Publié le par Leon9000

Paramount Pictures France

Playmobil, en avant les histoires!

Iron Man est de retour! Le seul super héros que l'on préfère voir sans son armure qu'avec revient dans les salles obscures pour nous injecter notre morphine quotidienne de super héros à la gloire de l'Amérique. Autant mettre fin tout de suite au suspense, il est inutile d'attendre des miracles de cet Iron Man 2 qui reprend et amplifie même les défauts de son prédécesseur avec en premier lieu un univers simpliste, caricatural et véhiculant une idéologie américaine et capitaliste à se tirer une balle dans la tête. Cette suite va même plus loin en proposant une métaphore de Tony Stark comme Dieu protecteur du monde (et par ce biais de la puissance militaire américaine) confronté au Diable en personne incarné par un Mickey Rourke ne désirant qu'instaurer le chaos et comme par hasard il s' agit d'un Russe, encore un salopard de communiste!

Alors certes, il était peut être illusoire d'espérer plus de subtilité de la part de cette suite, mais il faut avouer qu'enchaîner Iron Man 2 après Kiss Ass, oeuvre bien plus audacieuse et originale à tous les niveaux, constitue une rechute sacrément dure dans l'univers bien propre et stéréotypé des super héros. Cette suite a au moins le mérite d'être relativement plus sombre que son aîné et surtout bien plus spectaculaire mais il faut avouer que c'est assez maigre. Et vu que ce film ne mérite pas une critique de dix pages, une fois n'est pas coutume voilà pour finir un classement bête et méchant des quelques autres points positifs et négatifs de cet Iron Man 2:

Robert Downey Jr. et Gwyneth Paltrow. Paramount Pictures France

Les quelques aspects qui font d'Iron Man 2 un potentiel film du soir avec pizzas et bière fournis avec:


-Robert Downey Jr qui empêche tout le long du récit le film de sombrer dans le néant absolu (mais nom de Dieu, faîtes que cet acteur joue enfin dans un véritable bon film!)

-la bande son d'AC DC, que dire de plus?

-quelques superbes scènes d'action storyboardées par le génial Genndy Tartakovsky grand nom de l'animation, auteur de Samourai Jack, StarWars Clone Wars, le Laboratoire de Dexter et bien d'autres!

-Samuel L Jackson qui livre une prestation totalement décalée donnant l'impression qu'il est en train de répéter un prochain Tarantino (après était ce vraiment voulu par le réalisateur?)

- entendre Robert Downey Jr parler français (oui c'est vrai il le fait déjà dans Sherlock Holmes)

-quelques bonnes blagues (ouias, bon en fait il y a plus rien à dire)

Mickey Rourke. Paramount Pictures France

Et rapidement deux des nombreux autres aspects négatifs qui n'ont pas déjà été mentionnés:

-Scarlett Johansson et Mickey Rourke au jeu totalement caricatural et ridicule.

-les multiples références aux Avengers, le grand club sportif des super héros qui devrait débarquer dans nos salles en 2012, qui donnent parfois l'impression que le film s'adresse avant tout aux Geeks de Marvel.



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article