L'assasinat de Jesse James par le lâche Robert Ford: les rêves brisés du Far West

Publié le par Leon9000

Brad Pitt. Warner Bros. France

L'une des premières légendes américaines sur un hors là invincible trahi par un lâche...La véritable histoire n'est pas aussi simple.

 

Une oeuvre bien à part que ce récit des derniers moments de Jesse James présentés sous la forme d'un Western poétique et contemplatif. Avec une grande touche de mélancolie et de noirceur, le film traite avec humanisme des rêves brisés, des désillusions sur les figures mythiques de l'Amérique aux espoirs de gloire désespérés. L'oeuvre est traitée avec beaucoup de lenteur (sans doute un peu trop) nuisant à la vivacité du récit mais permettant de souligner la qualité des plans du réalisateur, possédant un véritable talent pour illustrer brillamment les beautés de la nature et les émotions humaines. Jesse James est également l'occasion pour Brad Pitt de réincarner enfin un rôle à la mesure de son talent, loin des rôles stéréotypés hollywoodiens auxquels il s'était hélas trop attaché. Face à lui, le jeune Casey Affleck est sans doute promis à une carrière plus glorieuse que celle de son frère. Les deux acteurs portent avec brio ce Western surprenant où derrière les légendes, les braquages de banques et les coups de feu, se cachent seulement des êtres humains.



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article