Largo Winch: l'habit ne fait pas le moine

Publié le par Leon9000

Wild Bunch Distribution

Tomer Sisley. Wild Bunch Distribution

De la bande dessinée au cinéma, il n'y a qu'un pas.

Cette adaptation de la célèbre BD autour delaquelle circulaient nombre de craintes se révèle finalement une surprise assez innatendue. En premier lieu, le choix tant critiqué de Tomer Sisley pour incarner l'ami Largo est au bout du compte convaincant; sans livrer une prouesse d'acteur mémorable, le comédien parvient efficacement à véhiculer l'image décalée du héros dans l'univers impitoyable de l'économie. Le scénario mélange de manière habile plusieurs intrigues de la bande dessinée et se focalise à de nombreuses reprises sur l'aspect dramatique du récit, donnant lieu à une oeuvre moins stylisée que la bande dessinée originale mais parfois porteuse d'une émotion innatendue.

Il est malheureusement regrettable que, dans le même temps, l'intrigue fasse preuve d'une certaine facilité dans plusieurs domaines pour aboutir à des séquences à la limite du ridicule, un élément d'autant plus gênant qu'à côté de cela les rebondissements sont nombreux et parfois réellement surprenants. La mise en scène remplit de son côté parfaitement son contrat et prouve ,une fois de plus, qu'il n'est pas nécessaire de posséder d'immenses moyens et de multiplier les explosions à droite à gauche pour créer un film d'action rythmé et efficace. Au bout du compte, malgré les quelques lacunes que l'oeuvre montre dans son déroulement, Largo Winch est à la fois une adaptation réussie et un film français à l'ambition rare, deux qualités qui méritent d'être salués et qui donnent même envie d'attendre la deuxième aventure cinématographique de ce cousin éloigné de Bill Gates.



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article