Top 5 des meilleures adaptations de Super Héros

Publié le par Leon9000

Puisque la page Superman vient d'être tournée sur une note assez triste, restons toujours un moment avec les comics avec ce classement des cinq meilleures adaptations de Super héros au cinéma. Des adaptations qui, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, avant peu de temps n'étaient pas trés répandues puisque Batman et Superman avaient été les seuls supers héros d'anthologie à bénéficier d'un passage au cinéma. Toutefois, une véritable marée de films portant l'éffigie des comics Marvel et autres a déferlée dans les salles obscures depuis quelques années, et si ce n'est pas déjà fait, il semble qu'à ce rythme au moins tout le monde aura droit à sa propre adaptation. Une vague énorme d'adaptations qui bien sûr, ne s'est pas fait sans néfastes conséquences puisqu'on dénombre un sacré paquet de navets tirés de BD cultes: les 4 fantastiques (mon dieu, en plus ils osent en faire une suite) , Hulk (une suite aussi, heureusement que Bana a eu la bonne idée de partir vers des horizons meilleurs) , The Punisher, etc etc...Mais toutefois, on peut s'estimer relativement satisfait de la qualité générale des adaptations, qui montrent quand même généralement un travail sérieux dans le but de convaincre le public tout en satisfaisant les fans, un objectif plus ou moins bien rempli selon les films. Voici donc le classement en question, qui ne correspond pas forcément à l'ordre de mes supers héros favoris et en espérant que les meilleures adaptations soient encore à venir (bien que la marée de Supers Héros envahisse les cinémas à un rythme effréné, aparemment elle n'est pas prêt de s'arrêter) :
 
 
 
 
1. Spiderman 2.

 

Tobey Maguire et Kirsten Dunst. Sony/Columbia

Et oui, même les supers héros ont le droit d'avoir une vie.

 

De loin la meilleure adaptation de Super Héros à ce jour, la seule qui dépasse le cadre du simple divertissement pour devenir un vrai bon moment de cinéma. Aprés le succés du premier opus, Raimi a une marge de manoeuvre suffissante pour se permettre plus de folie, et il prend beaucoup plus de risque que ce soit en terme de réalisation ou d'histoire, des risques qu'on ne regrette aucunément tant le résultat apparaît surprenant compte tenu du simple film commercial auquel on aurait pu facilement s'attendre. Ainsi, ce deuxième volet des aventures de l'homme araignée se base beaucoup plus que son prédecesseur sur un scénario de qualité rempli d'humour et d'émotion plutôt que sur l'action, beaucoup moins présente dans ce volet. Moins d'action pour se consentrer davantage sur les personnages et les rapports difficiles qu'ils nouent entre eux. Peter Parker traverse une période difficile où pour se rééquilibrer il essaye un peu toutes les méthodes qui lui viennent à l'esprit, ce qui donne lieu à bon nombre de scènes trés drôles, qu'on sent beaucoup plus libres dans la réalisation que dans le premier volet et qui conférent beaucoup plus d'humanité au personnage.

A côté de cela, si les affrontements sont moins nombreux, il convient de préciser qu'ils mettent la raclée à toutes les batailles du premier Spiderman, tant le progret dans les effets spéciaux fut spectaculaire et où là aussi on sent beaucoup plus d'ambition. Avant Superman Returns, on avait jamais autant été emporté par des scènes spectaculaires de vol, mais le dernier film de Bryan Singer est trés loin de pouvoir espérer un jour égaler ce deuxième opus des péripéties de Peter Parker, tant le film se démarque par son côté humain et par beaucoup plus de volonté de faire du bon cinéma que de réaliser un film commercial comparer aux adaptations générales de Super Héros. Il sera trés dur de rejoindre la hauteur où règne ce Spiderman 2, mais pas impossible. La preuve avec Spiderman 3 qui à ce rythme, risque même de convaincre les plus acharnés détracteurs de l'homme araignée.

 

2. La trilogie X Men.

 

Ian McKellen. UFD

Vole, je le veux. Et oui, quand on se fait martyriser pendant toute sa vie, on est pas gentil gentil avec les humains.

J'ai déjà longuement parler de cette adaptation de Super Héros, dont la sortie du troisième opus n'est pas vraiment lointaine, donc je ne m'y attarderais pas trop longtemps. L'univers des X Mens reste le plus intéressant des Super Héros et si la réalisation est moins ambitieuse que celle de Spiderman 2, le ton réaliste apporté à la série suffit à la démarquer des autres Super Héros. Je précise bien trilogie X Men, car le troisième opus est définitivement à la hauteur des deux premiers volets, et je n'ai plus qu'à espérer que la série continuera sur la bonne voie sur laquelle elle n'a cesser de cheminer.

 

 

3. Batman Begins

 

 

 

Christian Bale. Warner Bros. France

Bouh, je suis Batman, le meilleur de tous les super héros et le plus riche des milliardaires. Comme quoi, l'argent fait pas forcément le bonheur.

Eternel fan du fabuleux dessin animé diffusé dans les années 90, et fan en général des aventures du justicier de Gotham, de loin les meilleures à mes yeux, je n'ai jamais accroché aux versions de Burton, trop...Burtoniennes (j'ai encore du mal à digérer Batman: le défi) et les versions de Schumacher ne méritent même pas d'être mentionnées. Cette nouvelle adaptation du ténébreux héros part à l'opposé de la vision fantastique des films de Burton pour faire un film aussi réaliste que possible. Si ce choix est assez adéquat pour retranscrir l'univers du Super Héros, il n'est quand même pas le meilleur pour mettre en valeur le comic qui comporte tout de même une part de fantaisie, la meilleure adaptation étant celle qui arriverait à conserver un équilibre entre réalisme et fantastique, au contraire des versions de Burton et de Batman Begins qui sont chacun partis totalement dans une ambiance spécifique. Malgré tout, Bruce Wayne est quand même resplendissant en Batman grâce à la mise en scène de Christopher Nolan (déjà réalisateur du cultissime Memento et qu'on verra prochainement à l'affiche dans The Prestige, un film illustrant un duel entre deux magiciens, alias Christian Bale et Hugh Jackman) et à un casting d'exception, de loin le meilleur pour un film de Super Héros ( ce qui fait que Katie Holmes apparaît d'autant plus navrante) . Malgré tout, le film pêche par un élément assez génant à savoir ses affrontements.

Dans la majeure partie du film, il y en a peu et fort heureusement, car le réalisateur montre trés vite qu'il n'a pas vraiment un sens du dynamisme dans les scènes d'action, bien qu'il sache trés bien instaurer une ambiance sombre par la suite. La course poursuite avec la Batmobile en est la preuve et qui, en tant que scène d'action avec une voiture ultra sophistiquée, fait un peu peine à voir à coté des courses poursuites de l'agent 007. Et là où cet élément nuit beaucoup au film, c'est justement dans la dernière partie du film qui n'est qu'une succession d'affrontements ultra prévisibles (il est vrai que le scénario n'est pas vraiment mirobolant)  et de surcroît peu accrocheurs. Le film aurait donc beaucoup gagner à rester jusqu'au bout dans l'ambiance de polar dans lequel il baigne pendant la majeure partie de l'histoire, quite à délaisser pour de bon les combats. Mais malgré tout, Batman Begins est quand même un film qui montre le justicier de la nuit particulièrement resplendissant de noirceur et qui lance la saga Batman vers une bonne voie dont on peut espérer qu'elle donnera par la suite d'excellents films avec le retour du Joker dans les prochains volets.

 

 

 

4. Spiderman

 

Kirsten Dunst et Tobey Maguire alias Spider-Man. Columbia TriStar Films

Non seulement Spiderman, premier du nom, lançait sur une bonne base la saga de l'homme araignée mais en plus il inaugurait une nouvelle façon d'embrasser.

Si on a tendance à l'oublier en raison de son excellente suite, la première adaptation de Spiderman était tout de même bien réussie. Un ton trés fidèle à celui de l'univers du Super Héros, servi par une réalisation de Sam Raimi trés axée comics, donnait lieu à un film sacrement divertissant, avec en fond l'excellente BO de Danny Elfman. Le film pêchait juste par la suite par un ton trop classique, pour ne pas dire commercial, qui faisait que la dernière demi heure ainsi que quelques passages du film étaient extrêmement simplistes avec pas mal de clichés. Beaucoup plus d'action dans ce volet que dans sa suite, mais moins prenantes à cause d'un fond scénaristique moins important ( l'histoire tourne rapidemment au Super Héros gentil contre le trés méchant Bouffon Vert, habillé comme un méchant des Powers Rangers) et moins impressionantes à cause d'effets spéciaux qui, si ils impressionent dans le 2, font penser dans ce premier Spiderman à une cinématique de jeux vidéos. Malgré tout, un excellent divertissement et une trés bonne adaptation de la bd.

PS: bien que le personnage du bouffon vert soit assez ridicule, William Dafoe l'incarne avec beaucoup de talent grâce à une folie particulièrement appréciable qui l'approche du Joker de Batman.

 

 

 

5. Daredevil.

 

 

Ben Affleck. UFD

On a beau être un aveugle, on peut quand même être un Super Héros. C'est pas pour autant qu'on plaira à tout le monde.

Jamais je ne me serais autant fait critiquer pour mes goûts cinématographiques qu'avec cette adaptation du comic Marvel, mais, malgré le fait que bon nombre de personnes clament haut et fort et à tort que Daredevil est un navet, je persiste et signe:  Daredevil est un bon film.  Le Super Héros est de loin beaucoup plus intéressant que Spiderman ou que les autres super héros Marvel (à l'exception des X Mens) par son côté sombre et torturé, et se distinguant de Batman par son impuissance dûe à son handicap. La mise en scène du film est particulièrement réussie et donne lieu à des images magnificiant l'univers sombre du Super Héros, le tout sur une BO excellente composée de plusieurs morceaux des groupes populaires du moment. Quant aux acteurs, Colin Farell interprête un bon méchant, Michael Clark Duncan est assez convaincant en mafieux sadiques, Jennifer Garner est toujours Jennifer Garner (que ça vous suffise) et Ben Affleck, que pourtant je ne supporte pas dans bon nombre de films, semble étonnament trés à l'aise dans son costume en cuir violet de Super Héros aveugle. En réalité, le seul grand défaut de Daredevil et qui est assez pénalysant il est vrai, est le fait qu'il n'est pas du tout divertissant. Les scènes d'action, quand elles ne tournent pas au ridicule, ne sont pas du tout spectaculaires et il est clair que le film impressione beaucoup moins sur ce plan là que la plupart de ses collègues marvéliens. Aussi, si l'on n'accroche pas vraiment à l'univers du Super Héros, il y a des chances que le spectateur s'ennuie, mais quand même le film propose un univers beaucoup plus mature que les mondes Marvéliens souvent trop fantaisistes et vu la qualité de la mise en scène, sa mauvaise réputation est beaucoup trop exagérée. D'autant plus qu'il paraît que la version longue du film améliore considérablement la qualité de Daredevil, qui, quoiqu'il en soit, reste largement acceptable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jkks085 17/08/2006 19:29

ClassementDans ton classement tu as me semble-t-il oublié quelques oeuvres qui méritent pourtant le détour dont Sin City et V pour Vendetta tout deux adaptés de comic-books. Sinon j'aurais personellement mis Batman Begins en 1, Superman Returns en 2, V pour Vendetta en 3, Spider-Man 2 en 4 et X-Men 1 en 5. Il est néammoins très pertinent d'avoir fait figurer Daredevil qui est un film très honorable dans sa version Director's Cut.

sibilla 10/08/2006 19:04

je crois que maintenant, on peut ajouter dans ce top 5 superman returns qui devancerait, pour moi, spiderman 2