Memento: course poursuite contre l'oubli

Publié le par Leon9000

Carrie-Anne Moss et Guy Pearce. UFD

"J'espère que tu t'es tatoué la liste des courses."

L'importance du montage dans les films n'est plus à prouver et Memento en est le parfait exemple. Le film réussit le pari audacieux de raconter une histoire à l'envers, le dénouement de l'intrigue se situant dés le commencement de l'oeuvre et inversement. Cette prouesse narrative n'aurait pas été possible sans l'excellent concept de base du récit: le héros,atteint d'une maladie rare, ne possède pas de mémoire immédiate et oublie tout ce qu'il a véçu dans les deux dernières minutes. Il se crée ainsi des moyens mémotechniques qui sont autant de pièces de puzzle pour le spectateur afin de comprendre le fil conducteur de l'intrigue.

Si l'oeuvre ne dispose pas de la noirceur dans sa photographie, devenue une caractéristique des films de Christopher Nolan, elle laisse déjà percevoir le talent de metteur en scène du cinéaste. A l'instar de l'Usual Suspects de Bryan Singer, voici un film culte témoignant des caractéristiques du bon cinéma moderne et disposant d'un héros charismatique qui n'aurait rien à envier aux personnages des comics noirs.



Publié dans Films du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article