Le Monde de Narnia: le Prince Caspian et quand la magie tourne au ridicule.

Publié le par Leon9000

Anna Popplewell, Ben Barnes, Georgie Henley, Skandar Keynes et William Moseley. Walt Disney Studios Motion Pictures France

Rois et Reines de Narnia, voici le Prince Caspian à la figure de surfeur australien et à l'utilité douteuse

Malgré sa réalisation quelque peu médiocre, le premier Narnia avait constitué un divertissement tout à fait honorable en présentant un univers poétique et attachant malgré une dernière partie maladroite où le réalisateur avait bien eu du mal à insuffler de l'intensité à la bataille finale. Et tandis que le premier Narnia se focalisait davantage sur sa poésie que son aura épique, cette suite prend exactement la direction inverse en voulant offrir une oeuvre d'heroic-fantasy plus sombre et fantastique.

Mais malgré l'immense potentiel de l'intrigue, la réalisation transforme ce qui aurait pu être un grand film épique en gigantesque abérration multipliant les maladresses et montrant Narnia sous un jour plus ridicule que fascinant. La pauvreté consternante de la mise en scène réduit à néant l'impact du film alignant des séquences plus ennuyeuses les unes que les autres, et à aucun moment, on ne retrouve l'émotion et la bravoure d'une véritable épopée. Entre les innombrables longueurs inutiles et les multiples ralentis de bas étage, c'est davantage un rire amusé qui s'échappe devant tant de médiocrité cinématographique appuyée par une interprétation aussi convaincante que la mise en scène.

Durant de rares moments, le film offre malgré tout une vision intéressante de l'enfance où le monde des rêves fait place à la cruauté et la sauvagerie, mais ce concept est une nouvelle fois bien mal exploité par le réalisateur. Quelques superbes décors et effets visuels, de même qu'une musique réussie (mais moins surprenante que dans le premier film), ne parviennent pas à sauver cette oeuvre du naufrage et il n'en ressort finalement qu'un constat évident: le formidable monde de Narnia est tombé entre des mains bien maladroites et inexpérimentées. Son potentiel réel a été mis à la cause du blockbuster de masse et la magie semble avoir véritablement disparue.



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

georges 01/07/2008 21:44

Bravo pour ton blog axé surtout sur les films d'animation, à effets spéciaux, etc... en tout cas les films qui offrent du rêve, et c'est bien là souvent le but du cinoche!
Tout à fait d'accord avec toi pour ce 2ème Narnia, autant le premier avait un côté poético-merveilleux sympa autant celui-ci en surfant maladroitement sur la vague "seigneur des anneaux" en devient presque ennuyeux du fait d'une technique et d'une interprétation pâlottes.
Je te propose de visiter mon blog, critiques de films et photos de stars, je "shoote" le festival de Cannes depuis 20 ans! a plus!

Darkskywalker 30/06/2008 15:04

Sincèrement, même avec le tarif "fête du cinéma" c'est un mauvais investissement. La longue durée du film n'arrange pas les choses tant celui ci devient de plus en plus ennuyeux et ridicule le long de sa progression.

Je ne me rappelle plus si tu avais aimé ou non le premier film mais cette suite est incontestablement une oeuvre médiocre. L'intrigue m'a toutefois intéressé et je ne serais pas contre de lire les bouquins moi aussi, et je me demande d'ailleurs comment les fans du livre jugent cette adaptation.

lili 30/06/2008 02:06

Eh ben, tu viens de me ruiner toute envie de voir ce film :p

Mais bon, apparemment c'est pas une grande perte...
En plus j'étais déjà très peu tentée vu la durée (2h25 O_o).

Il vaut mieux que j'lise (enfin) les livres, non? Lewis a très bonne réputation^^