Phénomènes: Night Shyamalan vous fait craindre le monde entier

Publié le par Leon9000

Mark Wahlberg et Zooey Deschanel. 20th Century Fox

Surtout, fermez les portes et les fenêtres.

La fin du monde est à la mode! Entre la paranoia autour du terrorisme, la peur du réchauffement climatique et la crainte pour l'avenir de l'humanité, ce malaise général sur le sort de notre planète fait le profit d'Hollywood investissant dans les grands films apocalyptiques où le public de masse peut y assister à la fin de toutes choses. Après la guerre des mondes et je suis une légende, le surdoué Shyamalan signe lui aussi une oeuvre où des personnes ordinaires se trouvent plongés dans une catastrophe à échelle mondiale. L'un des principaux éléments du style du cinéaste, à savoir sa faculté à ancrer un évènement surnaturel dans le réel, accentue içi l'intensité du récit et offre une réelle immersion avec les protagonistes et la peur qui les entoure.

Avec son immense savoir faire, Shyamalan entraîne le spectateur dans une spirale infernale où le monde entier devient une menace, et sur fond de thriller écologique, le cinéaste met en place avec brio un suspense permanent et pouvant basculer à tout moment dans la démence totale, sur la musique opressante de James Newton Howard. L'intérêt est içi de livrer une oeuvre frappante davantage qu'un mystère obscur, un élément qui a pourtant fait la réputation du cinéaste. Loin d'atteindre l'esprit tortueux espéré, l'intrigue se veut au contraire plus classique et offre un dénouement finalement assez banal, loin de l'immense surprise de Sixième Sens et autres.

Un autre point plus surprenant et moins pardonnable: la direction des acteurs. Bien des comédiens ont tournés dans les films de Shyamalan et le cinéaste nous a habitués à un niveau élevé dans l'interprétation de ses acteurs. Non que la prestation de Mark Walhberg et de son entourage soit médiocre mais leur jeu semble parfois manquer de fluidité, un élément appuyé par des répliques de temps en temps mal placées.

Aprés son audacieux et controversé Jeune fille de l'eau, Shyamalan livre içi une oeuvre moins risquée où son talent habituel accentue l'intensité d'un récit où la peur et l'émotion ne sont jamais trés éloignées. Ses quelques lacunes et finalement un manque d'audace empêchent l'oeuvre de faire partie des meilleures créations du cinéaste mais avec la formidable maîtrise de son art, Shyamalan confère à un film qui aurait pu être bancal une intensité innatendue et au bout du compte assez captivante.



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article