Ponyo sur la falaise: Miyazaki est un magicien

Publié le par Leon9000

Le Studio Ghibli

Ponyo veut du jambon!

 

Parce qu’il possède un imaginaire unique, un don indéniable pour le mettre en scène et qu’il parvient à capter ce qu’il y a de plus beau chez l’être humain, Miyazaki est un génie unique dans le vaste monde du septième art. Pour son nouveau film Ponyo sur la falaise, le réalisateur s’inspire de la Petite Sirène de Hans Christian Andersen pour créer une émouvante histoire d’amour entre un poisson rouge et un petit garçon. L’enfance est plus que jamais le thème central de l’œuvre de Miyazaki et le cinéaste impressionne une fois de plus par son habilité incroyable à capter l’essentiel des émotions humaines et créer une série de personnages attachants et émouvants, loin des codes manichéens de la plupart des films d’animations. Pour se rapprocher davantage de la pureté de l’enfance, âge où rien n’est impossible, Miyazaki rejette l’usage des images de synthèses pour se consacrer entièrement au dessin réalisé à la main, très proche de certaines aquarelles de livres pour enfants. Si le résultat visuel est au début déconcertant, il séduit dés les premières minutes par sa poésie onirique et l’incroyable soin accordé aux détails et aux effets de lumière.


L’intensité de Ponyo sur la Falaise est magnifiquement amplifiée par la musique magistrale de Joe Hisaishi qui entre des airs d’une extrême tendresse pour les scènes intimistes et des compositions beaucoup plus orchestrales pour dépeindre la fureur des océans, prouve une fois de plus son importance capitale dans l’impact des œuvres de Miyazaki. Regarder Ponyo sur la falaise, regarder un Miyazaki tout court, c’est comme parcourir des paysages naturels loin de l’urbanisation et de la société. Il se dégage de cette œuvre une sensation unique d’évasion et d’apaisement, le spectateur ressort de ce film apaisé par le voyage initiatique qu’il vient de contempler et une émotion s’impose après la vision de ce film : bonheur. Aussi, si le film n’est pas dénué de défauts dont une approche beaucoup plus conventionnelle du récit dans sa deuxième partie et malgré les quelques craintes qui pouvaient exister sur l’ambiance enfantine du film, Ponyo sur la falaise incarne magnifiquement toute la puissance des films d' Hayao Miyazaki. Son travail dépasse le simple cadre du cinéma pour atteindre celui de la véritable magie, prouvant une fois de plus que l’animation possède une place éternelle dans le monde du septième art. Plus qu’un simple grand moment de cinéma, un vrai instant de magie et de pureté né des mains d’un véritable génie qui sera parvenu à adoucir notre regard sur le monde.

Le Studio Ghibli

Le Studio Ghibli

Le Studio Ghibli



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Steph 21/02/2010 10:28

Magnifique

Bandits Manchots 01/06/2009 11:53

J'en ai hâte de regarder ce nouveau Miyazaki. J'ai aimé Mononoke, Chihiro et Howl, donc, c'est déjà une assurance pour Ponyo.