Prison Break : l'une des séries les plus populaires du moment sur un milieu qui n'attire pas forcément tout le monde: la prison.

Publié le par Leon9000

Prison Break ou la série populaire par excellence, explosant les records d'audience et qui fit siffloter joyeusement les producteurs de M6. Devenu un véritable phénomène, la série vient pourtant tout juste d'achever la diffusion de sa première saison en France mais s'impose d'ores et déjà comme l'une des icones de l'énorme succés que connaissent depuis quelque temps les séries. Alors, succés mérité ou juste un coup de chance?

Fox

On ne le dirait pas à première vue mais cet oiseau en papier fait partie du plan d'évasion.

Ce n'est certainement pas en contemplant le scénario de Prison Break qu'on se dit que la série mérite vraiment son immense succés. L'intrigue est en effet totalement surréaliste (limite absurde par moments), accumulant des milliers d'incohérences au fil des épisodes et n'étant au bout du compte pas crédible une seconde. Pourtant prometteur en proposant une immersion dans l'univers trés fermé des prisons, le scénario ne se veut à aucun moment réaliste à l'image du personnage principal de la série, croisement plutôt improbable entre James Bond, Ethan Hunt, Jack Bauer et Mac Gyver allant jusqu'à se tatouer tous les plans de la prison sur son propre corps pour sauver son frère injustement condamné à mort. Un choix plutôt regrettable car un traitement réaliste aurait sans doute améliorer grandement l'ensemble en terme de qualité mais cela aurait pu être au détriment de la popularité de la série qui s'est sans doute faite sur les multiples exagérations des situations auxquelles sont confrontés les personnages. A côté de cette évasion un peu -beaucoup- abracadabrantesque, la série suit en parralèle la trame d'une espèce de complot formaté contre le frère du héros, et qui vise carrément à renverser le gouvernement des Etats Unis. Bref, non seulement cette intrigue parralèle ne tient pas plus la route que l'évasion organisé par le héros,  mais elle est beaucoup moins intéressante que les évènements ayant lieu au sein de la prison. Cette intrigue trés pauvre donc en terme de crédibilité est vraiment trop faible pour qu'elle puisse ne pas être critiquée en premier compte tenu de la popularité de la série. Toutefois, aussi farfelue l'histoire est elle, elle n'empêche pas la série d'être assez agréable à regarder.

Wentworth Miller. Fox

Le personnage principal est bien trop intelligent et ingénieux pour exister. Si on avait dix personnes comme lui vivant sur Terre, le monde serait bien meilleur.

Malgré la faiblesse de l'intrigue, il faut bien admettre que la série démontre d'une parfaite maîtrise du suspense, et que si les rebondissements de l'histoire ne sont pas souvent crédibles, ils n'en restent pas moins diablement efficaces et trés dangeureux pour les nerfs. Un compte à rebours infernal et perpétuel permet une accumulation extrêmement importante de la tension au sein de la série qui ne ralentit pas souvent son rythme. Les moments d'intensité extrême sont souvent mémorables, la réalisation, au rendu trés cinématographique, aidant beaucoup à cela et se révélant trés efficace tout le long de la série. De plus, l'atmosphère de huit clos des Prisons est parfaitement rendue grâce à un large éventail de protagonistes interprétés par d'excellents acteurs, en particulier Wentworth Miller au charisme impressionant ( le Brad Pitt de la télévision moderne). La musique se révèle plus entraînante que d'ordinaire dans les séries (je parle des morceaux joués dans les épisodes et non pas du générique Francais lamentable à se tirer une balle) et un dernier élément qui est trés loin d'être anodin: le doublage Francais est vraiment d'une trés grande qualité avec la participation de doubleurs de renom comme les voix de Bruce Willis ou d'Harrison Ford. Ainsi, si la série agace par son caractère totalement incohérent et surréaliste, on ne peut s'empêcher d'apprécier la manière trés habile dont l'ensemble est mis en scène, et grâce à l'accumulation de tension au fil des épisodes, Prison Break atteint par moments de grands sommets d'intensité: on a rarement vu de scènes aussi percutantes dans une série.

Muse Watson & Wentworth Miller. Fox

L'ambiance opressante des prisons est trés bien rendue et à plusieurs reprises, ce pénitencier sera le lieu de scènes d'anthologie.

Le succés de Prison Break n'est peut être pas pleinement mérité mais il est compréhensible, l'aspect totalement surréaliste de la série étant surtout destiné à plaire au grand public au détriment de la qualité générale de la série. Toutefois, Prison Break reste dans plusieurs catégories une réussite par son suspense extrêmement présent et parfois trés perçutant, son ambiance oppressante et appréciable, sa mise en scène de grande qualité et son excellent casting, porté par un acteur principal, bien plus charismatique que les acteurs des séries en général. Ajoutez à cela que la série prend parfois des choix assez osés en terme de violence, qui pourront en dérouter certains (voir en déplaire) , mais qui placent la série à un autre degré de ces concurrentes plus restreintes à ce niveau. On aurait pu avoir sans contexte l'une des meilleures séries de tous les temps si Prison Break avait pris une voie réaliste et crédible. Ce ne sera sans doute jamais le cas, mais ainsi la série pourra conserver pendant longtemps sa grande popularité tout en préservant, on l'espère, ces qualités techniques et sa maîtrise du suspense indéniables.



Publié dans Séries

Commenter cet article

XY 27/03/2007 14:39

Tout à fait d'accord avec ton texte. J'adôôôre Prison Break et je suis accro. C'est une série très agréable à regarder, outre le physique de M. Scofield (hum), il y a cette tension qui tient en haleine le téléspectateur. Mais de là à dire qu'il s'agit d'un chef-d'oeuvre... Comme tu le dis si bien, je trouve aussi qu'il y a pléthore d'événements et d'actions. C'est justement ce qui fait le succès de la série : toute une montagne de situations improbables qui se suivent les unes les autres, ceci au détriment des personnages qui, par leur côté torturé, gagneraient à être développés plus en profondeur. Dommage.

La seconde saison mise beaucoup sur l'action, le suspense. Pire que la première saison, ça me perturbe beaucoup et me déçoit quelque peu...