The Prodigies: la colère des incompris

Publié le par Leon9000

Warner Bros. France

 

Quel dommage que ce film d'animation présente un aspect visuel si controversé qui pourrait en refroidir plus d'un à première vue ! Avec ces visages trop lisses et ses cheveux totalement figés, le film s'est déjà fait plusieurs fois qualifié de cinématique médiocre de jeu vidéo. Et pourtant Dieu sait qu'il s'agit d'une insulte compte tenu de la réalisation extraordinaire de ce long métrage d'animation. Au delà de l'aspect visuel lui même, tout concorde à renforcer l'immersion du spectateur de l'extraordinaire créativité de la mise en scène, se rapprochant toujours au plus prés des émotions des protagonistes, de l'atmosphère sonore renforçant la violence et l'isolement mental que subissent les personnages jusqu'à la 3D elle même, certainement l'une des meilleures exploitations du procédé qu'on ait vus tous films confondus et qui renforce indéniablement la proximité du spectateur avec les évènements du récit.

The Prodigies , adapté du célèbre roman pour la jeunesse la Nuit des Enfants Rois, est avant tout l'histoire d'une colère. La colère des adolescents incompris et qui subissent la manipulation voir la violence de leur entourage. Une thématique faisant clairement écho aux tourments de l'adolescence, aux émotions extrêmes et parfois incroyablement sombres qui peuvent traverser les individus. Mais à la différence des adolescents réels qui apprennent à surpasser leurs tourments ou à se faire dépasser par eux et faire du mal à leur entourage et eux mêmes, les héros de Prodigies disposent de pouvoirs paranormaux les permettant de contrôler les corps des individus à leur guise. Ce procédé ,qui pourrait faire croire à un classique schéma de X Men, est au contraire une opportunité particulièrement ingénieuse de matérialiser le fantasme sombre des adolescents à savoir la vengeance envers ceux qui les maltraitent et surtout la possibilité de ne plus se faire corriger et contredire par les adultes.

Warner Bros. France

 

A l'image du public auquel il s'adresse, The Prodigies est un film excessif et extrême autant dans ses qualités que ses défauts à l'image de sa noirceur, sa violence (habillement suggérée par un procédé visuel intelligent) , sa dimension Hollywoodienne parfois exagérée, son final maladroit. Et cet adolescent auquel le film s'adresse aura alors droit à un film renversant, presque éprouvant émotionnellement et particulièrement immersif. Et il y a de fortes chances pour qu'il y retrouve sa propre colère, pour une fois j'inclurais d'ailleurs dans ma critique mon opinion personnelle en rajoutant que je regrette de ne pas avoir vu ce film quelques années auparavant où il m'aurait encore davantage interpellé et où le message final du film « WHERE ARE YOU ? » m'aurait fait sentir visé. Le film a déjà réussi à raviver en moi des échos et des souvenirs de cette période trouble, instable et dont même plus grands , à l'image du héros adulte tentant de lutter contre ses pouvoirs et ses pulsions, nous sommes encore susceptibles de succomber. Oubliez l'animation, The Prodigies est l'un des films les plus audacieux que le cinéma français, tout court, nous a proposés depuis longtemps.

Warner Bros. France



Publié dans Films vus en salles

Commenter cet article