Rappel des missions de Tom Cruise

Publié le par Leon9000

Bon, à moins d'avoir véçu dans une autre galaxie pendant les derniers mois, vous n'avez pu manquer la pub impressionante qui tourne autour du troisième volet de Mission Impossible 3. Entre les making of et les extraits proposés par dizaines, les centaines d'affiches placardées sur les bus ou les autobus, ou les milliers de sourires de Tom Cruise à la télé, on l'aura compris: Ethan Hunt est de retour.

Mission Impossible 3 étant d'ores et déjà le prochain film que j'irais voir au cinéma, avant la critique prochaine de ce troisième volet, faisons un petit récapitulatif rapide des deux premiers volets.

Mission Impossible premier du nom: Tom Cruise s'inflitre dans les salles obscures.

Voici donc la première adaptation au cinéma de la série télévisée ultra populaire Mission Impossible. Le projet est dirigé par le réalisateur ultra reconnu Brian De Palma et le casting comprend entre autre Tom Cruise, Emmanuelle Beart et Jean Reno. Donc un programme bien alléchant.

La principale qualité de ce premier volet est son excellent scénario, vraiment digne de la série télévisée, et dés les premières minutes, l'intrigue se complexifie et il faudra maintenir toute votre attention pour ne pas vous perdre en route.

Côté réalisation, Brian De Palma nous sert une mise en scène trés convaincante, évitant beaucoup les clichés et les angles de caméra spectaculaires pour donner au film un ton trés réaliste qui colle parfaitement pour un film d'espionnage.

Côté casting, les acteurs s'en tirent trés bien, Tom Cruise trés à l'aise dans ce genre de rôle s'impose trés vite et Emmanuelle Beart parvient vite à s'insérer dans le film. Regrettons toutefois que le rôle de Jean Reno soit si pauvre, compte tenu du talent certain de l'acteur.

L'affiche représente bien le ton du film, à savoir une ambiance trés orientée espionnage et non spectaculaire à souhait à la James Bond.

Le film n'emporte toutefois pas l'adhésion totale en raison d'un manque de rythme assez important, où l'ennui peut s'installer par moments malgré la complexité de l'intrigue. Et surtout la scène finale de l'hélicoptère est difficulement oubliable tant elle achève le film sur une fausse note. De Palma a fait un pari risqué avec cette scène, ayant choisi un final en totale opposition avec le reste du film, autrement dit un final totalement surréaliste dans un film au ton trés réaliste. L'ensemble aurait pu être réussi mais au final c'est complètement raté, dommage...

Malgré tout, ce film reste un bon divertissement que la scène finale catastrophique ne parvient pas à gâcher. A condition d'aimer l'espionnage et de ne pas vouloir de l'action à tout va, la réalisation de De Palma et le scénario de ce film suffisent largement à convaincre. Mais pour ceux qui veulent de l'action ultra stylisée, ben... vous avez le volet 2.

Mission Impossible 2: cette fois Tom Cruise décide d'exploser les salles obscures.

Dans le genre: suite à des années lumières de son prédecesseur, on a rarement fait mieux. De Palma est remplacé par le cinéaste John Woo, réputé pour être un spécialiste du cinéma John Woo, Tom Cruise se laisse pousser les cheveux, enlève son costume d'inflitration, sort les armes et tire sur tout ce qui bouge en faisant des pirouettes à la Néo, et le thème de Mission Impossible est remixée à la guitare électrique. Le message est clair: le film n'a plus grand chose à voir avec la série et le film de De Palma.

Comparez déjà les affiches des deux films...

Et si avec cette image, vous avez pas compris à quel point le second volet est éloigné du premier...

Pour ce second volet, la mise en scène de John Woo se veut beaucoup plus classe et stylée que celle de Brian De Palma et finalement elle en est plus efficace. Les angles de caméra sont audacieux et réussis, et les scènes d'action son tournées avec toute la maîtrise du cinéaste, qui montre une fois de plus qu'il est l'un des maîtres dans l'art de filmer les affrontements. Les ralentis qui auraient pu être répétitifs mettent toujours en valeur les combats et les scènes d'action de ce film sont vraiment une réussite, en particulier la course poursuite finale qui est l'une des meilleurs qu'il m'ait été donné de voir.

Faire de l'escalade sans corde pendant le générique sera de la rigolade comparer à ce qu'Ethan Hunt peut faire. Et oui y a pas à dire, il est quand même balèze Tom Cruise.

Toutefois, le film possède un énorme handicap qui le plombe considérablement, un handicap beaucoup plus fort que tout ce qu'on pouvait reprocher au premier volet de Brian De Palma: le scénario du film tient sur maximum deux lignes. Les incohérences sont déjà trés nombreuses, mais déjà pour un film censé être un minimum d'espionnage (et il y a de l'espionnage dans ce film au dehors de l'action) le scénario est vraiment beaucoup trop insuffisant. De surcroit, le film vient aprés le premier volet de De Palma qui brillait par son excellent scénario, et le sentiment devant tant de faiblesse dans l'intrigue en devient d'autant plus déplorant.

Ainsi, au dehors des scènes d'action jouissives à l'extrême, John Woo a toutes les peines du monde à imposer l'ennui de s'installer devant cette intrigue si faible, ces ralentis qui mettent superbement en valeur les affrontements ne font qu'augmenter l'envie de dormir dans l'histoire principale, des scènes pouvant être réglées en une seconde sont interminables mais en même temps, quand on a rien à raconter, faut bien passer le temps!

Tom Cruise.

"-Le méchant a l'antidote et l'entreprise le virus. -C'est si simple que ça? -Pourquoi pas? Comme ça on a pas à se fatiguer pour faire un bon scénario"

Au final, le film peut tout bonnement être coupé en deux: la première heure ultra ennuyeuse reposant sur l'intrigue et la deuxième ultra rejouissante reposant sur l'action. Ainsi, si ce second volet est moins satisfaisant que celui de Brian De Palma, on sent vraiment que si le scénario avait été un tant soit peu plus consistant tant en conservant la maîtrise de John Woo dans les affrontements, ce Mission Impossible 2 aurait pu largement surpasser son prédecesseur. Dommage...mais malgré tout je considère que les scènes d'action sont tellement réussies que le film reste tout de même un bon divertissement.

Voilà, voilà, quand au volet numéro 3, et bien je ne suis pas trop renseigné sur le sujet mais il me semble qu'il pourrait être un mixage habile entre les deux volets, avec un scénario efficace et un rythme soutenu par de bonnes scènes d'action. Le réalisateur est JJ Abrams, le créateur des séries Lost et Alias, donc c'est déjà un bon signe. Toutefois, le fait que ce soit sa première réalisation au ciné peut laisser quelques craintes, mais la réalisation de certains de ses épisodes dans Alias était assez convaincante pour que je sois confiant envers ce troisième volet. Réponse ce week end.



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article