Saint Seiya Lost Canvas: la saga renaît enfin de ses cendres!

Publié le par Leon9000

Après avoir subi le massacre de son chapitre final par des OAV à la réalisation inexistante et souffrant d’une animation plus que médiocre, Saint Seiya renaît enfin de ses cendres par le biais d’une nouvelle série d’OAV constituant le véritable retour du mythe. Afin d’adapter le manga Lost Canvas, une œuvre dérivée du récit original, c’est une toute nouvelle équipe qui se charge de la conception de ces OAV et si les puristes regretteront l’absence de plusieurs éléments de l’ancienne série, la globalité des fans accueillera avec enthousiasme ces OAV d’une qualité exemplaire.


Ces nouveaux OAV sont donc l’adaptation du manga Saint Seiya Lost Canvas de Shiori Teshirogi, une œuvre qui fut lancée lors du retour en force de la saga parallèlement au manga Saint Seiya Episode G et aux premiers OAV Hades. Cette nouvelle aventure dans l’univers de Saint Seiya était l’occasion de découvrir l’ancienne guerre sainte contre le Dieu Hades brièvement relatée dans le manga original et constituait également le premier manga Saint Seiya dessinée par une femme, ce qui apportait de ce fait une nouvelle atmosphère bienvenue dans la saga. Délaissant quelque peu l’ambiance mythologique de Masami Kurumada, Lost Canvas présentait un univers plus romanesque et romantique du côté de l’armée d’Athéna tandis que l’intrigue autour d’Hades revêtait une ambiance plus gothique. L’auteur étant malgré cela une immense fan du manga original, bien des thèmes récurrents de la saga se retrouvaient dans cette nouvelle quête : le sacrifice de soit, l’espoir et la persévérance ainsi qu’une dimension dramatique plus accentuée que dans la plupart des mangas destinés à la jeunesse.

Lost Canvas pouvait ainsi être défini en terme d’intrigue comme une tentative d’aborder un nouveau public en reprenant de nombreux éléments de l’univers original, se traduisant parfois pour le fan de la série comme un manque d’originalité. Néanmoins, le manga Lost Canvas ne reste pas moins une œuvre de qualité, retrouvant à maintes reprises l’esprit de la saga originale tout en parvenant à l’enrichir avec de nouveaux éléments narratifs et une approche intéressante en terme d’ambiance. Les OAV étudiés ici sont fidèles au manga Lost Canvas, de ce fait les mêmes qualités et défauts s’y retrouvent en terme d’intrigue.

Entre la fidélité à l'oeuvre originale et une nouvelle approche en terme d'ambiance, le manga Lost Canvas constitue une nouvelle aventure intéressante dans l'univers de Saint Seiya, susceptible d'attirer un nouveau public.



Et il est donc temps de parler plus en détail de ces OAV qui constituent une véritable mine d’or pour le fan après les déceptions consécutives éprouvées durant les dernières années. Le changement d’équipe dans la conception de la série est absolument radical et permet d’obtenir un résultat d’une qualité incroyable. L’animation est absolument magnifique, les décors bénéficient d’un travail exemplaire et les jeux de lumière sont tout aussi superbes. La mise en scène est également d’excellente qualité et trouve un équilibre parfait entre le respect de la mise en scène originale de Shiori Teshirogi et un travail d’adaptation pour rendre l’ensemble plus vivant en animé. Le seul élément qui pourrait surprendre sur le plan visuel tient au nouveau design adopté par ces OAV s’éloignant parfois tout autant de l’ancienne série que du manga Lost Canvas mais étant malgré tout d’une grande finesse. Les OAV Lost Canvas bénéficient donc d’une qualité visuelle admirable et qui fait définitivement entrer Saint Seiya dans l’animation moderne.

En ce qui concerne l’aspect sonore, le résultat est néanmoins plus mitigé. Le changement d’équipe pour ces OAV implique l’abandon total des superbes musiques de l’animé original et le nouveau compositeur livre malheureusement des musiques beaucoup plus fades et classiques semblant clairement manquer d’inspiration. C’est un constat regrettable car la musique tenait un rôle important dans le Saint Seiya original et le superbe travail visuel de ces OAV aurait mérité d’être accompagnée par une bande son d’exception. Les doubleurs méritent heureusement plus de louanges. Malgré l’absence de toutes les voix célèbres de l’ancienne série (et même pour les personnages communs aux deux oeuvres), la globalité du casting est excellent et fait preuve d’un travail appliqué même si certaines voix manquent encore de conviction.

Sur le plan visuel, ces OAV sont à des années lumière supérieurs comparer à ce que Saint Seiya nous avait offert ces dernières années.

Ces OAV font également preuve d’une grande habileté dans le traitement de l’intrigue, celle ci est traitée à un rythme adéquat et bénéficie parfois d’un montage audacieux. De nombreuses séquences inédites sont de surcroît présentes et enrichissent l’intrigue originale qui était un peu trop rapide dans les premiers tomes tout en présentant de surcroît quelques clins d’œils aux fans qui ne seront dés lors pas insensibles à une certaine nostalgie. Au final avec ces deux premiers OAV exploitant le premier tome de Lost Canvas, la nouvelle équipe de réalisation est d’ores et déjà parvenu à emporter une approbation quasi totale. D’une beauté visuelle époustouflante, intelligemment réalisé et soutenue par une narration habile, ces OAV Lost Canvas frôlent la perfection alors que la saga avait jusqu’alors accumulée les déceptions. Il reste maintenant à attendre les prochains OAV et la manière dont le manga sera adaptée par la suite mais peu de craintes subsistent en la matière face à un premier aperçu si encourageant.

Au total 13 OAV sont prévus pour adapter les six premiers tomes du manga (ceux sortis à l’heure actuelle en France) au rythme de deux OAV tous les deux mois. L’attente sera bien évidemment longue entre chaque sortie d’OAV mais si c’est le prix à payer pour une telle qualité, les fans auront largement la patience d’attendre en espérant que la totalité du manga sera adaptée dans le futur (mais il faudra que le succès soit au rendez vous pour cela). D’ici là, les fans pourront toujours patienter en suivant la parution française du manga Lost Canvas dont chaque tome devrait arriver peu après la sortie de nouveaux OAV. Au bout du compte, ces OAV seront parvenus à reproduire la prouesse de l’ancienne série animée : sublimer le manga original et faire entrer le mythe vers une ère plus moderne. Saint Seiya est bel et bien vivant et le cosmos n’a pas fini de brûler pour les chevaliers d’Athéna.



Publié dans Mangas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article