Sweeney Todd: Chantez et tremblez! Le nouveau Burton est arrivé!

Publié le par Leon9000

Tim Burton, le cinéaste qui a crée un véritable culte sur son imaginaire gothique et sa fantaisie visuelle, revient avec une nouvelle oeuvre placée sous le signe de la violence, de l'hémoglobine et des chants dans un style visuel très sombre, proche de celui que l'on trouvait dans Sleepy Hollow. Si le réalisateur a déjà laisser libre cours à son imagination pour dépeindre la poésie et la mélancolie des rêves, cette fois ci il franchit toutes les limites pour plonger dans le cauchemar avec son habituelle ironie sur la mort. Le cinéaste prend néanmoins un pari risqué en transformant son oeuvre en comédie musicale où les hurlements s'accompagnent de violons et les flots d'hémoglobine de chansons tragiques, un concept auquel il faudra finir par adhérer, l'oeuvre assumant totalement cet aspect musical.

Il n'y a pas d'erreur, nous sommes bien dans du Tim Burton.


Et pourtant, il faut admettre qu'au départ, la musique est presque plus un handicap qu'autre chose. Au moins un chant bref est implanté dans chaque dialogue, et il ne se passe pas cinq minutes sans que les personnages se métamorphosent en chanteurs d'opéra. Si le concept a déjà fait ses preuves auparavant (citons dans un registre moins sombre, Moulin Rouge) il a tendance ici à devenir rébarbatif car trop souvent exploité. Jusqu'à la dernière minute, Burton exploite ce choix artistique jusqu'au bout, aussi avant de pousser plus loin l'analyse de cette oeuvre, il est nécessaire de comprendre qu'il faut adhérer à ce principe afin d'apprécier pleinement ce nouveau conte gothique du cinéaste.

Néanmoins, il n'y a pas de crainte à avoir si ,dés le début, l'ennui guette face à ses chants à répétition. Si au départ, ceux ci sont mal utilisés, dés que la première demi heure rébarbative est passée, ils impressionnent et envoûtent par leur folie excentrique et contagieuse. Tim Burton démontre une fois de plus son habilité incroyable à rendre immersif son imaginaire et mène d'une main prodigieuse son horrible conte. L'aspect visuel de ce film est sans doute l'un des plus réussis de sa carrière et enterre sans peine celui de Sleepy Hollow. Sa mise en scène magiquement relâchée parvient à faire sourire face à la folie démesurée et caricaturale de l'intrigue et le film prend finalement la forme d'un véritable spectacle aussi jouissif que saignant où toutes les excentricités visuelles, musicales et narratives sont permises. L'interprétation des acteurs est quant à elle formidable et menés par un Johnny Deep diaboliquement géant, les comédiens usent de tout leur talent et de leur voix pour mener à bien cet incroyable projet.


Malgré un concept qui a du mal à se faire accepter, la formidable réalisation "Burtonienne" et l'excentricité réjouissante de l'oeuvre finissent par captiver.

Et là où le savoir faire magique de Tim Burton impressionne encore davantage, c'est dans le subtile mélange entre le coté décalé de l'oeuvre et son intensité dramatique, l'oeuvre glissant habillement d'un récit excentrique à un dénouement démoniaque digne des tragédies grecques. Si Tim Burton avait conservé les qualités immenses de son oeuvre en la dénuant de l'aspect musical, il aurait certainement crée un film qui aurait mis tout le monde d'accord. Le choix d'accorder une place centrale à la musique fait que beaucoup pourront être lassés de ce concept, tandis que ceux qui finiront par y adhérer seront emportés de plus belle dans cette valse de viande humaine et de scènes si merveilleusement sordides.

Cette folie furieuse, de tout point de vue, n'aura alors qu'un nom: chef d'oeuvre. Et si les plus sceptiques pensent que l'aspect musical n'a pas joué dans la réussite de l'oeuvre, qu'ils soient surpris alors de sortir des salles obscures en fredonnant quelques airs du film.


I Feel you, Johanaa...



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lili 05/02/2008 00:25

En même temps, ce film est une adaptation d'une comédie musicale anglaise...
Normal que Burton ait repris les chansons ;)

Mais j'suis contente que tu aies aimé :D

Hein, qu'il est génial, hein, hein? (a)

;)