VOYEZ INFERNAL AFFAIRS AVANT DE DECOUVRIR LE REMAKE AMERICAIN DE CE CHEF D'OEUVRE: c'était un message d'un militant contre The Departed.

Publié le par Leon9000

29 Novembre 2006: The Departed sortira dans nos salles obscures. Le film bénéficie d'une distribution prestigieuse où s'affronteront Leonardo Dicaprio, Matt Damon et Jack Nicholson et sera de surcroît réalisé par le génial cinéaste Martin Scorsese qui pour l'occasion reviendra aux commandes d’un genre dans lequel le réalisateur a déjà fait maintes fois ses preuves : le polar noir. Un programme bien alléchant en résumé, qui comporte toutefois une belle tache noire au tableau : The Departed n’est rien de plus que le remake américain d’un film hongkongais nommé Infernal Affairs, devenu un véritable film culte et l’un des plus grands succès au box office à Hongkong de tous les temps . Avant de porter la moindre critique sur cette entreprise injustifiable de remake d’un si grand film, il convient de s’intéresser en premier lieu au film original en lui même, afin de mieux percevoir en quoi un remake américain de Infernal Affairs est une entreprise ridicule.

 

     INFERNAL AFFAIRS.

 

 Hongkong : une guerre oppose ouvertement depuis longtemps un gang de drogue aux forces de police. Une guerre illustrée par un duel entre deux hommes. L’un est un flic infiltré dans le gang de drogue. L’autre appartient au gang et a infiltré la police. Leur objectif est de démasquer la taupe dans le camp adverse. Mais la trappe est interminable et les deux hommes commencent à ne plus supporter leur double jeu constant. Et c’est sur cette base que débute Infernal Affairs.

 

 

                                          

Ce simple aperçu du scénario permet déjà de constater l'excellente qualité de l'histoire, véritable point fort du film. Les rebondissements s'enchaînent avec une rapidité fulgurante mais toujours avec beaucoup d'ingéniosité et de cohérence. Le film s'illustre avant tout comme un duel entre les deux espions de chaque parti, ce qui permet au réalisateur d'illustrer un habile jeu de piste entre les deux hommes et offre ainsi à Infernal Affairs une ambiance trés spécifique au film qui se démarque ainsi radicalement des autres oeuvres policières.

L'intrigue est par la suite superbement mise en valeur par le reste du film. La mise en scène sait s'y prendre pour imposer un rythme ultra dynamique lors des affrontements éloignés entre les deux taupes et sait parfois aussi se montrer surprenante dans les rebondissements majeurs du film. Les excellents acteurs parviennent avec talent à retranscrire toute la complexité des situations des personnages. La musique quant à elle est génialissime et retranscrit parfaitement toute la noirceur et la profondeur de l'univers du film.

Même si le genre policier n'est pas forcément apprécié par tous, ce film est une telle réussite qu'il serait regrettable de manquer une si belle expérience de cinéma qui rappelle le potentiel énorme du cinéma Hongkongais. Véritable perle du cinéma policier et du cinéma Hongkongais, Infernal Affairs est une merveille, qui comme beaucoup d'autres oeuvres asiatiques, ne sera sans doute jamais assez connue, nos salles obscures étant un peu trop envahis par la domination du cinéma américain, un cinéma parfois de très grande qualité certes, mais dont l'originalité et l'inventivité commencent à être douteuses, d'autant plus s'ils commencent à piller des oeuvres majeures d'autres pays étrangers, ce qui nous amène à la vraie problématique soulevée dans cet article, à savoir le futur remake américain de Infernal Affairs.

 

 

 

THE DEPARTED: LE REMAKE AMERICAIN DE INFERNAL AFFAIRS.

 

 

Trois raisons majeures peuvent pousser à être particulièrement contre ce remake américain. Tout d'abord, la plus simple consiste à être de manière générale contre les remakes qui s'effectuent de plus en plus de nos jours. L'inventivité des studios Hollywoodiens a été précédemment remise en question car il faut bien admettre que sur ces dernières années, le cinéma américain a fait preuve d'un manque d'originalité presque aberrant. Pour se rendre compte de la gravité de la situation , il suffit tout bonnement le nombre consternant d'adaptations cinématographiques en tout genre qu'Hollywood a effectués ces temps ci. Rajoutez à cela également le nombre de suites de licences cultes ou encore de remakes et on obtient un résultat qui montre à quel point les studios américains sont en panne d'idées et puisent dans des oeuvres déjà illustrées dans d'autres médias ou d'une autre manière. Si vous êtes encore sceptique, il suffit de regarder les films de l'année dernière qui sont particulièrement révélateurs de ce manque d'inspiration et qui pourtant ont constitué les sorties majeures de l'année dernière : adaptations de livres: Harry Potter, le Monde de Narnia, la Guerre des Mondes, Charlie et la chocolaterie, adaptations de bandes dessinnées: Batman Begins, Sin City, suite de licences cultes: Starwars épisode 3, etc. etc. même le meilleur film de l'année dernière, King Kong était un remake.

Attention, je ne renie pas la qualité des films précédemment cités, certains ont été les meilleurs moments de cinéma qu'on ait pu connaître depuis ces dernières années, voir beaucoup plus. Mais il est juste regrettable que toutes ces oeuvres superbes ne soient qu'une adaptation d'une oeuvre déjà fort réputée auparavant. Depuis quand, n'avons nous pas eu une véritable oeuvre cinématographique dont le thème était vraiment spécifique au cinéma et non une reprise d'un succès déjà existant? Et la tendance est très loin de s'arrêter, regardez donc le programme cinématographique, très pauvre d'ailleurs, de cet été: Pirates des Caraïbes 2 (suite sentant le commercial à plein nez d'un succès inattendu qui était déjà une adaptation d'une attraction de Walt Disney), Superman Returns (film tiré d'un comics culte et se contentant de reprendre la moitié des éléments du premier film avec Reeves), Miami Vice (adaptation sans grande prétention d'une série télévisée culte) etc. etc. Il est souvent utile de revoir le cinéma des années 70 80 qui avait énormément plus d'ingéniosité et de panache que le cinéma actuel et où de très grands mythes du cinéma ont fait leur apparition à cette époque. Ce n'est pas en pillant les oeuvres des autres que cet âge d'or de la création originale va réapparaître.

D'autant que la machinerie Hollywoodienne qui peut être de plus en plus comparée à une immense pompe à fric risque de détruire de plus en plus d'oeuvres originales en les exploitant plus qu'elles n'auraient du l'être ( ça, les frèros Washoski en savent quelque chose...et dire qu'il paraît qu'on veut faire une suite à V pour Vendetta, misère de misère...)  Et au milieu de ce manque d'inspiration aberrant, il y a la preuve la plus impardonnable de la médiocrité de l'imagination américaine: copier des films étrangers déjà cultes, les remettre à la sauce américaine et les revendre. La qualité de ces remakes américains est, vous en conviendrez, souvent à désirer et les asiatiques ne sont pas les seules victimes, à ce rythme des français aux espagnols tout le cinéma de la planète risque d'être repassé au moule américain. Un constat d'autant plus énervant quand on voit à quel point le cinéma américain domine le marché alors que d'autres marchés cinématographiques, de très grande qualité, passent vraiment dans l'ombre et se font de surcroît piller leurs idées par les américains et le cinéma asiatique est bien le premier à être concerné par ce cas.

Bref, les remakes de ce genre englobent un concept qui est consternant, et que rien ne peut justifier. Peut être que les américains croient t-ils sincèrement qu'ils peuvent améliorer des oeuvres déjà grandioses? Ou bien est ce juste une question de racisme, et qu'il faut reproduire tous les films étrangers par des américains parce que le public ne supporte pas de voir des chinois partout? Ou bien tout simplement par manque d'inspiration et comme c'est agréable de se remplir les poches sans se fatiguer, on va copier les idées des autres? Ou bien pour les trois raisons à la fois? Je ne prétends pas donner la réponse à ce problème, en tout cas, le constat est là, les remakes se multiplient et la situation prend une tournure sérieusement inquiétante si en plus on se met à toucher à des oeuvres comme Infernal Affairs.

 Deuxième raison contre être particulièrement contre ce remake particulier, et bien il s'agit tout bonnement de l'oeuvre qu'on réadapte à la sauce américaine. Que peut t-on apporter de plus à un film d'une telle grandeur qu'Infernal Affairs? Le scénario, en espérant qu'il soit respecté comme dans l'original, a de grandes chances d'être américanisé et de plus, il va forcément quitter le cadre de HongKong qui apporte pourtant beaucoup d'ambiance à l'histoire. La réalisation, pourquoi l'améliorer? Elle convient parfaitement à l'atmosphère du film, tenter de tourner le film d'une autre manière peut très bien revenir à changer toute l'ambiance du film. Les acteurs se sont tellement investis dans leurs personnages qu'on a peine à croire qu'on puisse vraiment apporter une dimension supplémentaire aux protagonistes, en espérant que les nouveaux arrivants respecteront les personnages originaux.

Et puis, vraiment s'attaquer à un chef d'oeuvre aussi récent que Infernal Affairs demande quand même une sacrée dose de culot. Regardez la date de sortie de Infernal Affairs en France: 01 Septembre 2004. Maintenant celle de The Departed en France: 29 Novembre 2006.  Et on voudrait nous faire croire, qu'en un peu plus de deux ans, on va vraiment apporter une dimension nouvelle à cette oeuvre génialissime. En deux ans? Tenez, le remake de King Kong par Peter Jackson a été précédemment évoqué mais là, il s'agissait d'un fantastique remake d'un titan du cinéma, apparu pour la première fois dans les années 1930. La nouvelle version de Peter Jackson a apporter une si grande envergure nouvelle à ce mythe cinématographique et a constitué une si belle démonstration de cinéma qu'on peut tout à fait comprendre que Peter Jackson ait voulu faire revivre ce mythe, on peut même le remercier d'avoir permis de découvrir à toute une génération de cinéphiles l'une des légendes de l'histoire du cinéma. Mais dans le cas de The Departed, quelle va être la nouvelle envergure apportée par cette nouvelle version de Infernal Affairs? Qui va découvrir ce remake si ce n'est par exemple ceux qui ne supportent pas les asiatiques ou qui n'ont jamais entendu parler de Infernal Affairs et qui vont se figurer que The Departed est une génialissime oeuvre américaine? Ne serait t-il pas plus légitime de faire découvrir au grand public Infernal Affairs au lieu de présenter plutôt The Departed un remake américain, qui a malheureusement beaucoup plus de chances d'avoir du succès dans notre pays vu qu'il aura sans doute une couverture médiatique et une diffusion dans les salles bien plus importantes qu'Infernal Affairs ne l'avait eu à l'époque? Oh, bien sûr, on peut sortir les noms de Scorsese et de Dicaprio pour légitimer cette entreprise, en effet leurs noms semblent montrer que les américains ont saisi la grandeur de l'oeuvre d'origine et l'ampleur de la tâche à accomplir en faisant un remake d'Infernal Affairs. Et bien, comme le disait un vieux fantôme Jedi, tout cela dépend avant tout du point de vue ce qui nous amènes à la troisième raison d'être contre le remake américain de Infernal Affairs.

Bien sûr, la tête d'affiche est prometteuse, et les noms de Scorsese et des acteurs figurant au casting rassurent. Mais premièrement comme il a déjà été mentionné auparavant, un réalisateur aussi talentueux soit t-il doté de la meilleure équipe de cinéma qui soit n'aura trés peu de chances d'apporter une grande amélioration par rapport à l'oeuvre originale tandis que le risque de dénaturer Infernal Affairs est lui très important. Et de toute manière, le nom de Martin Scorsese à la tête de ce projet est plus une déception qu'autre chose, car il est vraiment regrettable qu'un réalisateur de la grandeur de Scorsese soit à la charge d'une entreprise aussi risquée et aussi inutile que ce remake de Infernal Affairs. Il est consternant que le génial réalisateur de Taxi Driver, les Affranchis, Casino et de biens d'autres grands films se rabaisse à réaliser un remake d'une oeuvre déjà génialissime alors qu'il pourrait exercer son immense talent sur des projets beaucoup plus ambitieux, en compagnie de Leonardo Dicaprio le digne successeur de Robert de Niro dont la collaboration avec Scorsese a déjà été fructueuse puisque les deux hommes ont déjà travaillé ensemble sur les géniaux Gangs of New York et Aviator. Là, la tendance aux remake américains, déjà totalement ridicule, prend une proportion presque dramatique car si des réalisateurs aussi talentueux que Scorsese se rabaissent à faire des remakes d'oeuvres déjà grandioses, il y a vraiment de quoi s'inquiéter sur le futur du cinéma américain. D'autant que la folie des remakes devient absurde, après les portages médiocres de The Grudge et Dark Water aux states, maintenant nous avons le remake d'une oeuvre incritiquable Infernal Affairs, et, pour ceux que le sauraient pas, les remakes de Old Boy et de Battle Royale sont d'ores et déjà lancés.  On est quand même en train d'atteindre le sommet du ridicule là! Ah, fort heureusement, les américains ne touchent pas aux films d'arts martiaux, ce serait le seul domaine où ils seraient vraiment complètement grotesques du début à la fin.

Mais l'importance que prend les remakes est beaucoup trop forte, et son arrêt total et immédiat ne pourrait qu'être bénéfique au cinéma.

 Les remakes sont déjà un concept absurde, un remake d'Infernal Affairs est inutile et est presque une insulte vis à vis de l'oeuvre originale, que Scorsese se charge de ce remake n'est qu'une preuve parmi tant d'autre que les remakes d'oeuvres génialissimes sont en train de prendre une envergure très inquiétante qui devrait être stopper au plus vite. Je ne vous demande pas de ne pas voir The Departed car chacun a le droit de se faire une propre opinion sur la vraie valeur de ce remake, mais la plus petite marque de respect vis à vis de l'oeuvre originale serait de découvrir Infernal Affairs avant de voir le remake de Scorsese, de façon à pouvoir juger The Departed pour ce qu'il est réellement: un remake américain d'un grand film hongkongais. Je voudrais bien accorder le bénéfice du doute à Scorsese, mais l'entreprise lancée est vraiment d'une médiocrité de fond inqualifiable et les premières images qui nous parviennent ne me rassurent guère (trop de flingues et pas assez de sérieux dans l'histoire) .  Et, en espérant que la valse des remakes s'achèvera rapidement, même s'il ne faut pas rêver: ce qui pourrait vraiment pousser Hollywood à retrouver sa créativité d'autrefois serait une chute brutale et radicale de ses bénéfices...

                                      



Publié dans Films vus en salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sTpLé 17/12/2006 14:45

Vive le cinéma asiatique!Félicitations pour ce bel article qui, je l' espere, fera réfléchir les gens.Je confirme mon sentiment pour Scorsese qui me déçoit complètement, et même maintenant que j' ai vu The Departed, je tiens à montrer mon antipathie pour ce film.Allez acheter Infernal affairs en dvd, ca vaut bien plus le coup....Et pour ceux qui ne le savent pas, le deux et trois sont déjà sortis en Asie(suite prévue dès le tournage du premier), trilogie qui marquera nos esprits tel une autre nommée...Le Parrain.Alors arrêtons de gacher (ou cacher?) le talent cinématographique asiatique.

Lydzi 19/08/2006 15:53

WORD!!!!

AMEN!

"Même si le genre policier n'est pas forcément apprécié par tous, ce film est une telle réussite qu'il serait regrettable de manquer une si belle expérience de cinéma qui rappelle le potentiel énorme du cinéma Hongkongais. "

Completement. J'ai été voir ce film au ciné par pur hasard et je m'en rapellerais toute mavie tellement l'impression avait été gigantesque.

Dire que je suis déçue par Scorcese sur ce coup là c'est en-dessous de la vérité. Je suis positivement dégoutée.

Chi-Hong 19/08/2006 02:27

UN GRAND MERCIMerci à toi pour ton article consacré au film original INFERNAL AFFAIRS, C'est selon moi l'un des meilleurs films de Hong Kong depuis longtemps! J'ai écrit un article dessus, mais je ne sais pas si j'ai réussi à donner l'envie aux gens de le voir. J'espère que toi tu as réussi... A bientôt peut-être.
Chi Hong.