Les séries animées vues récemment

Publié le par Leon9000

Cette catégorie a accumulée pas mal de retard, aussi cet article est un bref récapitulatif des séries animées vues récemment, excusez donc la brièveté de certaines présentations.


Shakugan No Shana: Saison II


Peu de changements s'opèrent durant cette deuxième saison où la série se divise toujours entre combats spectaculaires et intrigues lycéennes niaises à souhait. La première partie de cette deuxième saison accumule tous les défauts du dessin animé en se focalisant uniquement sur des histoires secondaires et inintéressantes. La deuxième partie s'oriente dans la direction contraire en enchaînant les affrontements titanesques et les rebondissements multiples, parfois à un rythme effréné. Quant à l'intrigue, elle commence à se clarifier même si au bout du compte, peu de choses évoluent depuis la fin de la première saison. Même si la série constitue toujours un divertissement sympathique, on en vient à se demander ce qui a réellement changé entre l'introduction et le dénouement de cette deuxième saison, le succès de la série ne donnant visiblement pas envie aux développeurs de conclure cette histoire. Ce sera peut être le cas (ou non) dans la probable troisième saison.


Paranoia Agent


Une bien étrange critique de la société japonaise servie par le réalisateur de Perfect Blue. Dotée d'une animation irréprochable et d'un design original et réussi, cette série doit néanmoins son principal intérêt à son histoire qui, partant sur les bases d'un thriller psychologique, dérive vers une vision du monde sans pitié où les individus, poussés dans leurs derniers retranchements, s'évadent de la réalité par le suicide, la folie et le meurtre; ou bien la drogue, le virtuel et les mondes imaginaires. Il est parfois difficile de suivre le déroulement de l'intrigue, car la série alterne de manière brusque et déconcertante la peur, l'émotion, le drame mais aussi la comédie. Alors que le début de la série présente une intrigue continue, le reste des épisodes s'articule autour d'intrigues individuelles plus ou moins liées et qui font perdre un peu de consistance au récit. Néanmoins, une fois surmontées ces quelques difficultés, la série émerveille par son audace et la pertinence de ses propos, et il en résulte une vision décalée et ingénieuse du mal être social et de la mort.


Vampire Knight


L'un des animés les plus populaires actuellement dont la particularité est de mélanger l'univers des vampires avec une romance type shojo. Tout en conservant l'aura gothique qui entoure le mythe des vampires, ceux ci sont présentés vivant en cohabitation avec les humains et l'intrigue s'attache aux rapports douloureux qui se créent entre les deux races, dans un registre beaucoup moins porté vers l'action qu'Hellsing et compagnie. Outre cette spécificité appréciable, l'intrigue dépeint avec efficacité les sentiments de protagonistes attachants et réserve quelques rebondissements inattendus. Malheureusement, l'auteur n'ose pas complètement quitter les stéréotypes communs au genre, et outre les niaiseries habituelles, l'histoire est alourdie par un humour rébarbatif à souhait et complètement déplacé, empêchant ainsi l'intrigue de se tourner réellement vers un registre sombre et dramatique. Un problème d'autant plus important que le récit offre à plusieurs reprises des séquences presque malsaines, créant un contraste d'autant plus gênant avec l'humour qui avait précédé.


En ce qui concerne le plan visuel, si l'animation et la mise en scène offrent un rendu correct, c'est bien évidemment les dessins qui offrent le plus d'impact avec un design charismatique des personnages et des effets de lumière réussis. La bande sonore est un peu trop discrète mais offre par moments quelques belles mélodies. Ce dessin animé, qui vient d'achever sa première saison après 13 épisodes, n'est donc pas dénué d'intérêt et malgré ses maladresses, conserve un certain potentiel qui sera, espérons le, mieux exploité dans les épisodes à venir. Le manga original est sans doute davantage à conseiller car, à défaut des couleurs, il dispose d'un style visuel plus soigné et d'une mise en scène plus efficace, d'autant que l'intrigue y est mieux traitée et l'humour moins dérangeant.



Persona Trinity Soul


Persona Trinity Soul est la suite du jeu vidéo culte Persona 3 sorti sur Playstation 2 et se déroule dix ans après les évènements relatés dans l'oeuvre originale. Le dessin animé présente un univers assez étrange et plus mature qu'il n'y paraît, bien qu'un peu malsain par moments. Si les personnages sont assez charismatiques, le design fait surtout des merveilles pour les Persona, créatures de l'esprit invoquées par les héros, et dont la conception est particulièrement réussie. Mais même si l'on sent que l'univers possède un fort potentiel, l'histoire manque de consistance et comme toutes les adaptations, son monde est assez fermé à ceux qui ne connaissent pas l'oeuvre originale. La mise en scène et l'animation sont de qualité aléatoire, tout comme la musique. De ce fait, même si l'intrigue trouve un second souffle dans sa deuxième partie, Persona Trinity Soul est davantage destiné aux fans du jeu vidéo, à moins d'être conquis par cet univers assez intéressant.



Publié dans Mangas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article